Bilan de septembre 2012 (3)

Bilans de lecture

Après avoir parlé de titres heroes lors du dernier bilan, tournons-nous maintenant vers l’univers mutant.

Je vous propose aujourd’hui de nous intéresser à Deadpool 3, Wolverine 3, X-Men 3 et X-Men Universe 3.

Deadpool 2Deadpool 3 : Un numéro plutôt amusant

On dirait que Daniel Way s’est lassé d’entendre dire que Deadpool Corps est plus drôle que sa série, vu qu’il envoie le mercenaire bavard dans l’espace pour vivre une aventure bien loufoque ! Ces deux épisodes sont amusants, mais souffrent de la comparaison avec Deadpool Corps qui vient inévitablement à l’esprit vu que le cadre est similaire. En tout cas on passe quand même un bon moment en lisant ces épisodes à l’ambiance bien barge. :) Du côté du dessin, Carlo Barberi livre des planches réussies qui restituent parfaitement l’ambiance du récit, même si je pense qu’un style plus cartoony aurait été plus approprié (mais je chipote).

La fin de la revue est occupée par un épisode de Deadpool Family, mettant justement en scène des membres de Deadpool Corps. On retrouve donc Lady Deadpool et Tetepool sous la plume de Mary HK Choi, qui nous propose une séance de psychanalyse totalement délirante. L’épisode est très amusant, mais par contre le dessin Irene Strychalski pique les yeux…

Un numéro qui remplit son contrat de divertissement, sans non plus atteindre des sommets.


Wolverine 3Wolverine 3 : Un excellent numéro

Deux épisodes de Wolverine & The X-Men ouvrent le bal, et une fois de plus Jason Aaron tape dans le mille. Ces deux épisodes sont passionnants, concentrant une fois de plus tout ce qui fait le sel des X-Men et que les auteurs contemporains ont tant de mal à exploiter. On ne voit pas le temps passer en lisant ces deux épisodes très bien écrits, qui donneraient envie d’un magazine entièrement consacré à la série. J’étais sceptique sur les retombées de Schisme, mais vu que cela a permis à la série de voir le jour je suis emballé ! ;) Du côté du dessin, le style de Nik Bradshaw est parfaitement adapté pour décrire l’ambiance particulière de la série et les planches sont très réussies.

Wolverine ne démérite pas en solo, toujours sous la plume de Jason Aaron. Pour la suite de l’arc entamé le mois dernier, on retrouve donc Wolverine dans une aventure qui fait toujours furieusement penser à Jack Burton dans les griffes du Mandarin. C’est tout simplement excellent, et le ton léger tranche avec les épisodes plus sombres qui ont précédé cet arc. Du côté du graphisme, les dessins Ron Garney sont très réussis, ce qui ne gâche rien.

Un excellent numéro, et sans hésiter le meilleur titre mutant du mois (oui je sais il en reste mais la barre est placée très haut).


X-Men 3X-Men 3 : 3 épisodes réussis sur 5, c’est toujours ça de pris…

Le premier épisode d’Uncanny X-Men, signé Kieron Gillen, est plutôt réussi. Mettant en scène un membre isolé du Phalanx, il est très inspiré par des faits similaires dans l’univers de Star Trek Next Generation mais est plutôt intéressant tout de même. Graphiquement, il n’y a rien à redire, les planches de Brandon Peterson sont très réussies.

Par contre le niveau retombe avec les deux autres épisodes de la série. Kieron Gillen tente de surfer sur les évènements d’Uncanny X-Force mais n’est pas Remender qui veut et du coup les épisodes se lisent mais sans plus. Pour être honnête, ça fait penser à du Claremont en petite forme…Graphiquement c’est plutôt joli par contre, Greg Land mettant la pédale douce sur ses travers habituels.

Deux épisodes de X-Men Legacy ferment ensuite la marche, et le moins qu’on puisse dire c’est que Christos Gage a bien pris ses marques. Son traitement de l’équipe est très réussi et les épisodes se lisent vraiment très bien.  Du coup on peut vraiment dire que le camp de Cyclope n’est pas le plus intéressant… :) David Baldeon propose quant à lui de bien jolis dessins, qui servent très bien le récit.

Un bon numéro, mais un peu plombé par deux épisodes d’Uncanny X-Men nettement en-dessous du reste.


X-Men Universe 3X-Men Universe 3 :Heureusement qu’il y a X-Force…

Deux épisodes de X-Men ouvrent le bal, traitant toujours des conflits entre les X-Men et les vampires et de la condition de Jubilee. J’aime bien le travail de Victor Gischler, mais là je commence à saturer car cela tire un peu en longueur. Les gentils/méchants vampires, ça va bien cinq minutes et là je pense qu’il serait temps de changer de sujet…Du côté du dessin, Al Barrinnuevo et Jorge Molina se succèdent et livrent des planches très réussies.

Du côté d’Astonishing X-Men, j’avoue avoir réprimé un bâillement. Le récit de Marjorie Liu est un peu confus, et le fait qu’elle insiste lourdement sur la vie sentimentale de Vega n’arrange rien. Pour une fois, je serais d’accord avec Christian Grasse (historique !) lorsqu’il dit qu’ils serait mieux que les relations homosexuelles dans les comics soient traitées comme les autres et sans en faire des caisses…Par contre du côté du dessin c’est plutôt réussi, avec de jolis dessins de Mike Perkins.

Une double dose d’Uncanny X-Force conclut ensuite la revue. Rick Remender situe son premier épisode dans l’univers de l’Age d’Apocalypse, et l’histoire est plutôt bien faite. Je ne raffole pas de ces retours constants dans un univers qui était censé ne plus exister, mais l’auteur réussit le tour de force de rendre l’épisode intéressant, ce qui n’était pas gagné dans mon cas (même s’il a fait une petite bourde, saurez-vous la retrouver ? ;)). Le second, qui démarre un nouvel arc, est tout à fait passionnant et donne une furieuse envie de mettre le calendrier sur « avance rapide » pour avoir la suite ! Graphiquement, les deux épisodes sont très différents, mais les dessins de Billy Tan et Greg Tocchini sont très réussis.

Heureusement qu’il y a X-Force, ça permet de ne pas refermer le numéro fâché…


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

Il ne reste qu’à attendre quelques nouvelles sorties pour vous proposer le prochain bilan… ;)

Autres articles sur ce sujet :