Bilan de juillet 2012 (2)

Bilans de lecture

Après un premier bilan il y a a deux jours, continuons donc sur notre lancée avec quatre autres revues !

Je vous propose aujourd’hui de nous intéresser à Deadpool 1, X-Men 1, X-Men Universe 1 et Wolverine 1.

Deadpool 1Deadpool 1 : Un numéro plaisant à lire

En passant à 64 pages, Deadpool contient désormais 3 épisodes. Les deux premiers sont indépendants et particulièrement délirants. Daniel Way est assez inégal dans le registre de l’humour mais ces deux épisodes sont plutôt plaisants à lire. Le premier fait très « Bip Bip & Le Coyote », avec un adversaire improbable et des situations qui ne le sont pas moins, et le graphisme de Sheldon Vella est parfait pour restituer la folie du scénario. Le second est plus conventionnel, mais m’a beaucoup amusé même si on se doute assez tôt de ce que l’auteur a derrière la tête. Graphiquement, le style de Bong Dazo colle parfaitement à l’ambiance de l’histoire.

Pour finir, nous retrouvons un personnage que les lecteurs de Deadpool Corps connaissent bien : Kid Deadpool (accompagné de Dogpool). L’histoire de Cullen Bunn est plutôt amusante, même si on reste en deçà des précédentes aventures du personnage dans Deadpool Corps. Graphiquement c’est plutôt pas mal, avec des dessins réussis signés Dominik Stenton.

Un numéro plutôt plaisant, à condition d’adhérer à l’humour de Daniel Way.


X-Men 1X-Men 1 : X-Men Legacy mène le bal

La revue commence avec Regenesis, un récit au ton original. La séparation des deux factions de X-Men (suite à Schism) est mise en parallèle avec un conflit préhistorique par Kieron Gillen, et même si l’épisode s’avère plutôt anecdotique l’idée est originale. Graphiquement c’est pas mal, avec des dessins plutôt réussis de Billy Tan.

On passe ensuite à Uncanny X-Men, où Sinistre vient une énième fois pourrir la vie des mutants. L’histoire de Kieron Gillen se lit plutôt bien, même si un ou deux détails font lever les sourcils d’étonnement. Cette faction de X-Men est moins intéressante à suivre que celle de Wolverine, mais c’est quand même une lecture intéressante. Graphiquement par contre c’est très joli, avec des beaux dessins de Carlos Pacheco.

Pour finir, nous retrouvons deux épisodes de X-Men Legacy, où Mike Carey continue de régler la situation des X-Men exilés à l’autre bout du cosmos. La mayonnaise prend plutôt bien dans ces deux épisodes, avec des rebondissements plutôt bien fichus et une histoire qui tient très bien la route. Cela fait penser aux vieux épisodes signés Chris Claremont, où les X-Men allaient se balader dans l’espace pour le plus grand bonheur des lecteurs ! Du côté du dessin, Steve Kurth et Khpo Pham se succèdent pour offrir des planches réussies qui servent très bien le récit.

Un numéro intéressant, avec des très bons épisodes de X-Men Legacy.


X-Men Universe 1X-Men Universe 1 : Uncanny X-Force domine la revue

Ouvrant la revue, la série X-Men continue à exploiter le concept des épisodes précédents : du team-up des X-Men avec d’autres personnages de l’univers Marvel. C’est War Machine qui partage l’affiche avec les X-Men ce coup-ci, dans deux épisodes signés Victor Gischler. L’histoire est plutôt bien fichue et se lit très bien, et en plus les dessins de Will Conrad sont très réussis.

Le reste de la revue est occupé par une triple dose d’Uncanny X-Force, et là on est dans un autre registre. Rick Remender continue en effet d’utiliser divers concepts tirés du passé des X-Men pour construire une histoire haletante. Il n’y a aucun temps mort dans cet excellent récit, dans lequel l’auteur joue en permanence avec les nerfs du lecteur. Graphiquement c’est aussi la fête, avec des planches superbes de Jerome Opena.

Un très bon numéro, porté par l’excellence d’Uncanny X-Force.


Wolverine 1Wolverine 1 : Wolverine & the X-Men démarre en trombe

Dans cette nouvelle formule de Wolverine, nous retrouvons la nouvelle série Wolverine & The X-Men. Et là, le moins qu’on puisse dire, c’est que Jason Aaron casse la baraque. Nous avons droit en effet à deux épisodes menés tambour battant, où l’auteur montre encore une fois sa grande maîtrise de Wolverine et de son univers. Cette nouvelle série est vraiment prometteuse, et donne une furieuse envie d’en lire plus ! L’approche choisie pour le graphisme surprend, car il s’agit du style cartoony de Chris Bachalo mais je trouve que son trait colle parfaitement au scénario de Jason Aaron.

Un épisode one shot de Wolverine ferme la revue, signé Vince Hernandez et Luke Ross. L’histoire est intéressante, et les dessins sont très réussis, laissant une bonne impression en refermant la revue.

Un très bon numéro 1, avec une série qui commence très bien.


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

La suite bientôt, avec les quatre revues suivantes… :)

Autres articles sur ce sujet :