Batman – The Dark Knight rises

Batman

Et voilà, on y est. Après une longue attente, voici le dénouement de la trilogie de Christopher Nolan consacrée au protecteur de Gotham : Batman. The Dark Knight rises a fait couler beaucoup d’encre depuis la mise en route du projet, que ce soit à propos de son casting ou de son intrigue. Mais qu’en est-il au final ? Le film est-il réussi ?

La réponse est oui, le film est réussi, et même très réussi. Alternant des scènes très spectaculaires et des passages plus calmes mais intenses, The Dark Knight rises boucle la trilogie avec brio et fait de ces trois films un tout très cohérent et structuré. Tout le monde n’apprécie pas forcément le Batman de Nolan, mais il faut en tout cas lui accorder qu’il a su rester fidèle à sa vision jusqu’au bout alors que d’autres réalisateurs auraient peut être plié sous le poids des fans. Je regrette juste un tout petit peu la fin, qui à mon avis aurait été meilleure si elle avait été un poil différente (j’en reparle en section spoilers).

Côté interprétation, il n’y a rien à redire, les interprètes sont parfaitement à l’aise dans leurs rôles respectifs. Tom Hardy nous offre là un Bane terrifiant à souhait, et Anne Hathaway campe très bien Catwoman.

Un très bon film, à ne pas rater si vous avez aimé les deux précédents.

8 ans ont passé depuis la mort de Harvey Dent, dont Batman s’est accusé avec la complicité de Jim Gordon. Gotham n’a plus besoin de son protecteur, qui s’est retiré de la vie publique. Bruce Wayne va cependant devoir reprendre son rôle suite aux agissements d’une mystérieuse cambrioleuse et à l’arrivée d’un ennemi redoutable : Bane. Mais est-il toujours à la hauteur pour être Batman ?

Batman

Dangers spoilers LA SUITE DE L’ARTICLE CONTIENT DES REVELATIONS SUR L’INTRIGUE (SPOILERS)

The Dark Knight rises démarre avec un Batman qui n’existe plus depuis des années, et Bruce Wayne qui vit en ermite. Christopher Nolan choisit donc de montrer un héros sur le retour, qui reprend le masque en pensant que Gotham a encore besoin d’un protecteur. L’approche est plutôt bien vue, montrant par ailleurs que Bruce Wayne est broyé par Gotham et que sa mission finira par lui coûter la vie, ce qui semble même être ce qu’il recherche.

Batman

Christian Bale, incarnant Batman pour la troisième fois, est impeccable dans son interprétation de Bruce Wayne. On retrouve le personnage torturé des deux premiers films, qui fait penser au Batman pré-Infinite Crisis (sombre et parano). Que ce soit lors de son retour, de sa chute ou de sa renaissance (le mot ne me parait pas trop fort, car c’en est vraiment une), le comédien est parfait dans son rôle.

Batman

A ses côtés, Michael Caine campe toujours un Alfred parfaitement juste. On ne voit pas énormément le personnage dans le film, du fait de son départ, mais il a une énorme importance et l’acteur incarne parfaitement celui qui est comme un père pour Bruce Wayne. Les scènes où il tente de le raisonner sont par ailleurs très émouvantes, sans en faire trop.

Batman

Nouvelle venue dans la trilogie, Anne Hathaway a le rôle difficile de succéder à Michelle Pfeiffer dans le rôle de Catwoman. L’actrice s’en sort vraiment très bien, campant un personnage totalement différent (qui d’ailleurs sauf erreur de ma part n’est jamais appelée Catwoman) mais correspondant parfaitement à l’idée qu’on se fait de Catwoman. Tiraillée entre les deux côtés de la loi, elle associe en effet force et séduction, une main de fer dans une patte de velours.

Batman

Batman

Batman

The Dark Knight rises permet de retrouver Morgan Freeman, excellent dans le rôle de Lucius Fox qui allège l’atmosphère avec son ironie habituelle. Les scènes où Lucius et Bruce se retrouvent ensemble sont très réussies, les deux personnages affichant une grande complicité.

Batman

Batman

Batman

Nouvelle venue également, Marion Cotillard incarne Miranda Tate, qui s’avère être en fait Talia al Ghul. Je ne m’en cache pas, je n’apprécie guère cette comédienne, mais il faut avouer qu’elle s’en tire bien…en Miranda. Par contre en Talia, ça le fait carrément moins et elle est à la limite du ridicule lors de sa mort.

Batman

Parmi les nouveaux venus, n’oublions pas non plus Joseph Gordon-Levitt dans le rôle de Robin…heu de John Blake. ;) Le comédien est très bon, et incarne un personnage intéressant dont on devine le rôle même sans la grosse blague de Christopher Nolan sur son prénom.

Batman

Batman

Batman

Un Batman sans Jim Gordon, c’est comme un Batman avec George Clooney : ça ne devrait pas exister. Fort heureusement nous retrouvons donc Gary Oldman dans le rôle du Comissaire Gordon, nous offrant comme à son habitude une prestation impeccable pour un personnage très fidèle à son modèle de papier.

Batman

Enfin j’ai gardé le meilleur pour la fin : Bane. J’avoue que j’étais sceptique quand j’ai entendu que Tom Hardy avait décroché le rôle : il est très bon, mais ne me semblait pas avoir la carrure de Bane. Et bien je me suis trompé, et suis ravi de m’être trompé. Tom Hardy campe en effet un Bane terrifiant, avec beaucoup de présence et est parfaitement crédible.

Batman

Batman

Batman

Après cette revue de détail des personnages, revenons à l’histoire. Empruntant des éléments à Knightfall (même si Batman est « moins cassé » que sur papier) et No Man’s Land, le scénario tient parfaitement la route, avec une réflexion intéressante sur le caractère destructeur de la vérité. Il y a des choses assez prévisibles, comme la trahison de Miranda que l’on devine assez tôt (il faut dire aussi que les femmes dans la vie de Batman meurent ou le trahissent). Mais le twist marche assez bien, avec une légère altération de Bane pour permettre sa mise en place. La thématique du retour du héros est particulièrement bien traitée, ainsi que celle de sa renaissance. D’ailleurs j’ai trouvé que The Dark Knight rises par moment fait plus penser à Daredevil, et me donne envie d’un Born again réalisé par Christopher Nolan (oui je rêve). Et même si ce n’est pas trop subtil à cause du vrai prénom de John Blake (ça sent le rajout pour être sûr que tout le monde a compris), l’introduction de ce « Robin » est une riche idée. Petit bémol pour la fin par contre : j’aurais préféré que l’on ne voit pas explicitement que Bruce Wayne était toujours vivant. Ca fait presque happy end, ce qui n’est pas trop raccord avec l’univers de Batman vu par Christopher Nolan. Je pense qu’il aurait été mieux de garder le doute une fois que Lucius a appris que l’auto pilote fonctionnait, du coup on aurait eu une fin plus ouverte : soit Batman est vraiment mort et s’est sacrifié volontairement, soit il s’est offert une porte de sortie. Mais ce n’est qu’un point de détail.

Batman

Côté effets spéciaux, il n’y a rien à redire, le film renferme des passages fort spectaculaires et très bien faits. Le « Batwing » est parfaitement rendu et la séquence finale avec le camion est époustouflante.

Batman

Batman

Christopher Nolan termine donc en beauté son travail sur Batman, avec un très bon film qui boucle la trilogie d’une façon très convaincante. Il va sans dire que les spectateurs n’ayant pas aimé les deux précédents n’aimeront pas celui là, mais si vous avez aimé ses deux prédécesseurs je ne vois pas de raison de bouder The Dark Knight rises.

 

Autres articles sur ce sujet :