Oeil de Faucon

Comme quand j'étais môme

Cette semaine, je vous propose de délaisser la collection Top BD et de nous intéresser à un album d’une autre collection de Lug.

Oeil de Faucon est paru en février 1985 dans la collection Un récit complet Marvel et contient un récit complet de Mark Gruenwald.

Oeil de Faucon

Février 1985…A l’époque, j’avais raté un certain nombre de RCM, car ma libraire ne les vendait pas (à part Le tournoi des champions, trouvé en allant chez ma tante). Attiré par l’article de Lug sur cet album, je me suis débrouillé pour me le procurer car le sujet me plaisait bien. C’est grâce à cet album que j’ai appris à connaître Oeil de Faucon, dont je ne connaissais pas les origines, et j’ai eu le plaisir de retrouver Oiseau moqueur qui avait fait une apparition remarquée dans les pages de Spidey deux ans avant. Etant un peu fleur bleue (je le cache bien ;)) j’ai aussi beaucoup aimé la rencontre Oeil de Faucon/Oiseau moqueur. J’ai adoré cet album, que j’ai lu et relu à de nombreuses reprises avec un plaisir intact.

Oeil de Faucon (Mark Gruenwald)

Oeil de Faucon est un récit intéressant à plus d’un titre : en plus de proposer une histoire très bien ficelée, il permet de faire connaissance avec Oeil de Faucon, jusque là toujours un peu dans l’ombre de ses coéquipiers et cantonné au rôle de grande gueule indisciplinée. Sous la carapace de l’homme un peu rustre, on trouve un personnage attachant que l’on apprend à connaître, connaissant ici un nouveau départ. Le regretté Mark Gruenwald signe ici un récit très bien fait, où les chemins de l’archer et de l’ex-espionne Oiseau moqueur se croisent pour le meilleur et pour le pire. L’ambiance de cette histoire est agréable, évoquant plus un récit d’aventures qu’une histoire de super héros malgré la présence de personnages costumés. En fait, Oeil de Faucon fait penser à des films comme A la poursuite du diamant vert, où on retrouve deux personnages qui sont comme chien et chat mais finissent par se rapprocher alors qu’ils connaissent une aventure dangereuse. Une des grandes forces du récit est sa grande accessibilité : les personnages sont en effet suffisamment bien présentés pour que l’on puisse lire cet album sans être un grand maître de la continuité Marvel. Les dialogues sont également savoureux, avec une Bobbi Morse pétillante à souhait. Quant au méchant de l’histoire, ce n’est pas le plus connu mais il est efficace avec son équipe pour le moins insolite.

Du côté du dessin, là aussi c’est Mark Gruenwald qui officie et le résultat est excellent. J’avais lu à l’époque qu’il s’était beaucoup documenté sur le tir à l’arc et cela se voit, car les poses d’Oeil de Faucon sont toujours naturelles. En dehors de cela le dessin est dynamique et fort réussi. Un seul bémol cependant : trois encreurs se succèdent sur cette histoire, et le niveau n’est pas toujours le même. Il n’y a rien à redire sur le travail de Brett Breeding, qui est excellent, par contre c’est un peu moins bon dans la partie encrée par Danny Bulanadi et presque catastrophique à la toute fin du récit où officient Akin & Garvey, grands saccageurs de planches qui donnent parfois l’impression d’encrer au marqueur.

Un très bon album, qui se lit et se relit avec plaisir.

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

8 réponses à Oeil de Faucon

  1. Père Huck dit :

    Je l’ai lu cet album.Tu vas pouvoir me confirmer un souvenir.J’ai l’impression que Lug a fait un gros travail de retouche/autocensure sur une case.Si je me souviens , c’est pendant une poursuite dans le métro.Le vilain prend un otage et lui défonce le visage avec une boule.Je me souviens avoir eu l’impression que le dessin avait été retouché tant il était brouillon.Et l’otage qui devrait être mort vu le coup qu’il se prend , sort une vanne genre « Au secours ! Machin (me souviens plus le nom) perd la boule. ».Je serai curieux de voir la vo de cette scène.Si tu vois de quelle scène je parle , as tu toi aussi cette impression de retouche sur cette scène ?

  2. noaneo dit :

    Un album de j’ai lu et relu,j’adore. Si la censure est passé par là c’est très bien,c’est des comics,des contes féériques des temps modernes,fait pour les mômes,donc il faut mettre les oh là !

    • mdata dit :

      Il est vrai que même si avec le recul j’ai tendance à tiquer un peu sur la censure, c’était en effet un mal nécessaire pour permettre au plus grand nombre de lire ces épisodes.

  3. Novax dit :

    Mon premier RCM, bon je l’ai acheté bien après sa sortie d’origine. Mais ce RCM reste et restera une lecture plus qu’agréable surtout en tant que fan de l’archer violet! Ca me donne envie de le relire,tiens! Merci pour cette chronique (et toute les autres en passant).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.