Le lundi c’est librarie ! #260

Le lundi c'est librairie !

Pour sa dernière édition de l’année, Le lundi c’est librairie ! vous propose la chronique d’un album.

Au programme : Sandman Ouverture.

Sandman Ouverture
Sandman t0 - Décembre 2016

Urban Comics
Collection Vertigo Essentiels

248 pages – 22.5€
Décembre 2016 – Cartonné

Neil Gaiman
J.H. Williams III

 

Depuis la création de l’univers jusqu’à la capture de Morphée, les pages de SANDMAN OUVERTURE révèleront tous les secrets de cette épopée. Les Éternels Destiny et Death, le Corinthian ou encore Lucien, tous sont de retour pour vous conter les origines inédites de l’une des sagas les plus acclamées du label Vertigo. Le rêve ne fait que commencer.
Contient : Sandman Ouverture #1-6



Vingt-cinq ans après la publication de son oeuvre Sandman, Neil Gaiman nous invite à nouveau à arpenter le royaume du rêve, pour suivre une nouvelle fois les pas de Morphée, seigneur du Rêve. Dans un récit complet de six chapitres, l’auteur nous propose un prequel de Sandman, mais un prequel un peu particulier. En effet, cet album ne s’adresse pas à un lectorat ne connaissant pas Sandman en lui donnant un nouveau point d’entrée, mais bel et bien aux personnes qui ont déjà lu son oeuvre et y trouveront ici des éclaircissements sur des points obscurs de l’histoire de Morphée. C’est en effet l’occasion de comprendre comment Morphée a pu être capturé facilement comme il en était question dans le premier tome de Sandman.  Du coup, il convient de respecter l’ordre de parution et de lire Sandman puis Sandman Ouverture et non l’inverse.

Au cours de ces six chapitres, Neil Gaiman remonte loin, très loin et emmène une fois de plus le lecteur au coeur d’une aventure époustouflante. Cette atmosphère si particulière qui est la marque de fabrique de Sandman, ce sentiment d’être à la lisière du rêve éveillé à la lecture de la série, tout ceci est toujours présent pour le plus grand plaisir du lecteur. Neil Gaiman nous offre une nouvelle fois un récit exigeant, pas toujours simple à suivre mais en tout cas toujours aussi fascinant. L’auteur n’a en effet rien perdu de son talent de conteur et dès les premières pages de cet album le lecteur se retrouve embarqué une fois de plus dans une histoire captivante. Comme à son habitude, Neil Gaiman a beaucoup d’excellentes idées qui sont parfaitement exploitées dans cet album, et on apprend beaucoup de choses fort intéressantes en lisant Sandman Ouverture qui au contraire de pas mal de prequels à la qualité inégale devient de fait une partie importante de Sandman. Vous l’aurez compris, si vous avez aimé Sandman, vous aimerez Sandman Overture et même si je n’aime pas trop utiliser cette formulation j’ai envie de dire que sa lecture est même obligatoire dans ce cas.

Outre le talent indéniable de Neil Gaiman, la qualité de Sandman Ouverture repose également sur le talent de J.H. Williams III. Il a souvent été dit, et à raison, que la qualité graphique de Sandman est assez variable. Cette critique n’est pas valable ici, car l’artiste nous offre un travail tout simplement époustouflant. Les planches sont magnifiques, avec des mises en page audacieuses et imaginatives. C’est ni plus ni moins qu’une symbiose entre le scénariste et l’artiste à laquelle nous assistons dans cet album, ce dernier donnant vie d’une bien belle façon aux mots de son collègue. Et n’oublions pas le coloriste Dave Stewart qui pose par dessus ces dessins magnifiques des couleurs qui ne le sont pas moins.

Côté bonus, cet album nous gâte également à la fois en qualité et en quantité. Des interviews, les notes de Neil Gaiman, le détail du processus artistique… autant de contenus qui nous emmènent au coeur de la création de cet album, son équipe créative nous livrant ainsi de passionnantes informations sur son travail. Des couvertures et croquis annotés sont également au programme de cet album, pour le plus grand plaisir de nos yeux.

Un excellent album, indispensable pour les lecteurs de Sandman.

 





Et voilà, c’est avec cette chronique que se termine l’année 2016 en ce qui concerne les critiques d’albums du lundi.

Rendez-vous en 2017 pour d’autres chroniques !

Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.