Les Vengeurs de la Côte Ouest

Comme quand j'étais môme

Après avoir parlé de Super Boxeurs, Comme quand j’étais môme… va maintenant évoquer un titre lié à l’actualité cinématographique du moment.

Les Vengeurs de la Côte Ouest est sorti en mai 1987 et contient un récit complet signé Roger Stern et Bob Hall.

Les Vengeurs de la Cote Ouest



Mai 1987. Plus d’un an après avoir découvert la nouvelle équipe de Vengeurs dans les pages de Titans (et le démarrage avait été rude vu le décalage avec le reste des séries publiées par Lug), un Récit Complet Marvel permettait enfin de connaître les circonstances de sa formation. Ce fut également l’occasion de mieux découvrir Wonder Man, que je connaissais assez mal, et de découvrir ce qu’il cachait derrière ses lunettes ! Aimant beaucoup le duo Œil de Faucon/Oiseau moqueur depuis le RCM consacré au premier, j’étais très content de les retrouver dans leur nouvelle équipe. Un bon RCM que j’ai lu et relu avec plaisir, même si à cause du fameux décalage certains ressorts dramatiques étaient tombés à plat (difficile de trembler pour un héros qu’on a vu en pleine forme un an avant dans un récit se déroulant après celui qu’on est en train de lire !).

Les Vengeurs de la Côte Ouest (Roger Stern/Bob Hall)

Vu que Panini compte rééditer ce récit dans un avenir assez proche, j’ai eu envie de me replonger dans ce RCM qui m’avait bien plu à l’époque. Le récit de Roger Stern est classique, mais bien ficelé et agréable à lire. L’équipe se monte petit à petit et ses membres apprennent à se connaître pour affronter une menace de grande envergure. Chaque personnage apporte sa petite touche à cette équipe de Vengeurs, et les différentes personnalités sont parfaitement exploitées au point que l’équipe n’aurait peut être pas aussi bien marché avec un roster différent.

Le récit est adressé aux amateurs de Vengeurs, mais suffisamment accessible pour permettre au lecteur de profiter de l’histoire sans être un fan hardcore. Il y a en effet suffisamment d’explications dans le scénario pour permettre de comprendre ce qu’il faut pour suivre l’histoire sans devoir lire les récits dont il est fait mention (par exemple Guerres secrètes). Quand on lit cet album réussi, on se dit qu’il est dommage que la série se soit ensuite plantée en beauté sous le règne de Steve Engleheart et Al Milgrom, qui ont atteint des sommets de médiocrité, avant que John Byrne ne la fasse redécoller.

Du côté du dessin, là aussi c’est classique mais efficace. Les planches de Bob Hall sont réussies et contrairement à beaucoup de récits de cette époque ne sont pas trop typées eighties, ce qui fait que ce récit a plutôt bien veilli.

Un bon album, pour une série qui malheureusement n’a pas tenu ses promesses par la suite.

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

5 réponses à Les Vengeurs de la Côte Ouest

  1. Adam Warlock dit :

    Je l’ai aussi et il faudrait que je lise un de ces 4,car Roger Stern est un scénariste que j’apprécie particulièrement.Entre ses formidables Amazing SM (un des tous meilleurs runs existants),et son passage sur Avengers (Under Siege par exemple),Stern est capable d’écrire des histoires intimistes ou épiques sans jamais trahir les personnages.
    Bref,j’attends l’intégrale SM 1982 car il manque quelques épisodes dans Strange de l’époque.
    Sinon,pour revenir à ce RCM,je l’ai acheté quand j’ai vu que c’était Stern au scénario.

    • mdata dit :

      @Adam Warlock : Je partage ton goût pour les histoires de Roger Stern, qui est un scénariste solide nous ayant offert des histoires bien intéressantes.

      Dans ce RCM en tout cas il ne démérite pas 🙂

  2. Je suis globalement d’accord avec ta critique. Toutefois, je ne partage pas ton opinion à propos du run de Engleheart. Il a ecrit des arcs vraiment bons avec le Reaper, Graviton, le Zodiac, Master Pandemonium et la saga au far west. Apres, effectivement ça se gate et il a bien fait de passer la main.Quant à Byrne, son semi relaunch part vraiment. Mais, malheureusement, apres avoir mis en place enormement de subplots, il quitte le navire avant leurs resolutions.
    Bon, je raconte tout ça de memoire, ca fait longtemps que je n’ai pas relu les WCA.

    • mdata dit :

      @Michael Segalowitch : Oui c’est vrai que la première partie des VCO avec le Grim Reaper était très bonne. Mais après je ne sais pas, en ce qui me concerne j’ai trouvé que l’auteur partait trop dans tous les sens…tu évoques notamment le Zodiac, même s’il y avait des idées sympa dedans j’ai trouvé le traitement d’une lourdeur…idem pour le Far West, avec une très bonne idée (le tir le plus long d’Oeil de Faucon) noyée dans de trop grandes longueurs. Après c’est peut être une question de ressenti aussi, peut être qu’ayant beaucoup aimé les débuts des VCO (le Grim Reaper puis le RCM) j’avais des attentes trop hautes…

      Dommage sinon en effet pour Byrne, ses plans étaient très différents de ce que son successeur a dû monter en urgence. C’était quand même culotté de saccager à ce point le personnage de Vision 😉

  3. Ping :Machine Man, les comics et leur univers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.