Le lundi c’est librairie ! #381

Le lundi c'est librairie !

Le lundi c’est librairie ! vous propose aujourd’hui la chronique d’un album édité par Panini Comics.

Au programme : Je suis Iron Man.

Je suis Iron Man
Je suis Iron Man - Mars 2019

Panini Comics
Collection Marvel Anthologie

320 pages – 25€
Mars 2019 – Cartonné

Collectif

Depuis que Robert Downey Jr l’incarne au cinéma, Tony Stark est plus populaire que jamais. Découvrez toutes les facettes d’Iron Man mais aussi tout ce qu’il y a à savoir sur James Rhodes, Pepper Potts et Stark Industries au travers d’une sélection d’épisodes recouvrant six décennies. Par les plus grands auteurs de la Maison des Idées d’hier et d’aujourd’hui.

Parmi les nombreux volume de la collection anthologique de Panini Comics, il manquait un héros emblématique  de Marvel même s’il était déjà présent de façon indirecte dans un tome. Maintenant, Iron Man a aussi droit à son album anthologique !

Comme de coutume, voyons déjà le sommaire de cet imposant volume :

  • 1963 : Iron Man est né (Lee / Lieber / Heck)
  • 1967 : L’extraordinaire défi de Crusher (Lee / Colan)
  • 1973 : Le Prince des mers : Cible mortelle (Everett / Friedrich / Tuska)
  • 1979 : Le diable en bouteille (Layton / Michelinie / Romita Jr)
  • 1987 : Ciel brisé (Layton / Michelinie / Bright)
  • 1987 : Repose… en guerre (Layton / Michelinie / Bright)
  • 1988 : Ennemis intimes (Michelinie / Windsor Smith)
  • 1990 : L’ennemi intérieur (Byrne / Romita Jr)
  • 1996 : Au coeur du sujet (Lobdell / Lee / Portacio)
  • 2002 : Hommes de fer (Grell / Ryan)
  • 2007 : La confession (Bendis / Maleev)
  • 2011 : Comment c’était, qu’est ce qu’il s’est passé, et comment c’est maintenant (Fraction / Larocca)
  • 2015 : Reboot (Bendis / Marquez)
  • 2017 : Ironheart (Thompson / Schiti)

Nous partons donc du tour premier épisode mettant en scène Tony Stark, jusqu’à un épisode plutôt récent où nous retrouvons Ironheart. La collection de récits de cet album permet donc de toucher du doigt la riche carrière de l’homme de fer de Marvel à travers un échantillon de ses aventures.

Parmi tous les héros Marvel, Iron Man est sans conteste le plus protéiforme : alors que tous les personnages finissent toujours par retourner à plus ou moins brève échéance à un statu quo familier au lecteur, Iron Man n’a de cesse de se réinventer. Tony Stark construit en effet toujours de nouvelles armures avec des styles souvent radicalement différents, ce qui fait qu’au contraire d’un Spider-Man dont le costume reste le plus souvent quasi-identique à celui de ses débuts Iron Man est un véritable caméléon. Dans ce contexte, difficile de faire une sélection d’épisodes qui ne tourne pas au simple catalogue d’armures qui ne serait forcément pas exhaustif à moins d’opter pour un album au format Omnibus !

La sélection opérée dans cet album cible des périodes clé de la vie de Tony Stark : ses débuts, son alcoolisme, son retour triomphant après avoir tout perdu, la conclusion de la Guerre des armures, la perte du contrôle de son corps, son poste à la tête de la sécurité des USA ou encore l’arrivée de la jeune fille vouée à lui succéder. Plus surprenant, on retrouve même un épisode de la période Heroes reborn – qui n’est pourtant pas le souvenir préféré des lecteurs – où nous voyons une relecture du personnage. Cette sélection est pertinente, même si personnellement j’aurais remplacé l’épisode Heroes reborn par autre chose comme un épisode où Tony Stark errait dans les rues (voire celui où il cède à nouveau à ses démons) ou le dernier combat contre Obadiah Stane.

Les épisodes choisis sont tous intéressants, montrant ainsi le côté indomptable d’un Tony Stark dont le génie lui permet de remporter tous les défis. Ce héros qui ne cesse de se reconstruire pour affronter l’adversité montre ici l’étendue de ses capacités qui lui permettent de vaincre ses ennemis, l’un des plus redoutables étant lui-même. A ce titre, les épisodes les plus intéressants seraient à la fois l’extrait de Le diable en bouteille et la conclusion de La guerre des armures, montrant un Tony Stark fragile et en lutte contre lui-même comme le saisissant deuxième récit en question le montre explicitement.

Certains épisodes sont en tout cas touchants en sortant du simple cadre de la baston de super-héros, qu’il s’agisse des moments où Tony Stark doit demander de l’aide pour s’en sortir ou qu’il se lance dans une longue conversation post-mortem avec un héros décédé. Car Iron Man ce n’est pas uniquement l’histoire d’un gars en armure qui en tape d’autres même si ça lui arrive fréquemment, c’est aussi un héros un rien torturé qui se remet beaucoup en question entre deux phases triomphalistes. Sinon sur un plan historique il est amusant de retrouver dans les deux premiers épisodes le ton violemment anti-communiste de Marvel à ses débuts, qui rappelle fortement la série Captain America des années 50.

Du côté du dessin, comme d’habitude nous avons droit à un voyage dans le temps pour voir les différentes techniques de dessin au cours des différentes périodes abordées. Curieusement les épisodes les plus anciens ne sont pas ceux qui ont pris le plus gros coup de vieux, c’est plutôt la partie Heroes reborn qui a sacrément mal vieilli. Le niveau global de l’album sur le plan graphique est en tout cas très bon, les épisodes vraiment très bien dessinés rattrapant ceux un peu plus faibles dont par exemple celui illustré par Salvador Larocca qui n’est pas génial sur ce plan.

Côté éditorial, nous avons droit comme à l’accoutumée à une série de textes remettant les épisodes dans leur contexte d’époque et détaillant tel ou tel aspect de Tony Stark. C’est très intéressant, même si deux textes semblent un peu se contredire, et le lecteur appréciera d’en découvrir toujours plus sur un personnage à la carrière bien remplie.

Le seul (tout) petit regret est que cet album se focalise sur Tony Stark alors que d’autres personnes ont revêtu la flamboyante armure au fil des années. Une fois encore, je pense que cela est dû à la taille du volume, mais dans ce cas pourquoi ne pas envisager un album « Nous sommes Iron Man » où on verrait des épisodes sur James Rhodes et les autres personnages qui ont tenu le rôle d’Iron Man ? Je jette cette petite bouteille à la mer, des fois que… 😉

Un excellent album, qui offre un beau panorama de la carrière d’Iron Man.


C’est tout pour aujourd’hui !

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.