Le lundi c’est librairie ! #379

Le lundi c'est librairie !

Aujourd’hui, double dose ! Le lundi c’est librairie ! vous propose maintenant la chronique de trois albums édités par Panini Comics.

Au programme : Jessica Jones – Angles morts, Old Man Hawkeye t2 et Fantastic Four t1.

Jessica Jones – Angle mort
Jessica Jones - Angle mort - Mai 2019

Panini Comics
Collection 100% Marvel

136 pages – 18€
Mai 2019 – Cartonné

Kelly Thompson
Mattia De Iulis

Jessica Jones revient pour enquêter sur des crimes mystérieux. Elle va avoir besoin de l’aide d’Elsa Bloodstone pour cela ! Kelly Thompson (Malicia & Gambit, Hawkeye) s’empare du destin de l’héroïne.
(Contient l’épisode US Jessica Jones : Blindspot, inédit)

Même si son créateur est parti chez la concurrence, Jessica Jones est toujours un personnage bel et bien présent dans l’univers Marvel comme nous pouvons le voir avec cet album.

Le départ de Brian Michael Bendis, créateur de Jessica et grand spécialiste du super héros urbain façon polar noir, laissait en effet redouter que son personnage ne sombre dans l’oubli ou plus vraisemblablement ne finisse dépeinte par des auteurs ne sachant pas trop comment la manier.

L’inquiétude n’est plus de mise, car Kelly Thompson nous montre avec brio qu’elle a parfaitement saisi l’essence de Jessica Jones. Sans pour autant partir dans des sentiers aussi sombres que son prédécesseur, l’autrice nous montre sa grande maîtrise du personnage, de son univers et de ses codes. On retrouve donc avec plaisir notre détective à super pouvoirs, et elle est toujours aussi mal embouchée pour le plus grand plaisir des lecteurs !

L’intrigue de cet album est par ailleurs très bien trouvée, et l’histoire est vraiment passionnante. Au final, Jessica Jones se retrouve un peu sortie de sa zone de confort vu qu’il y a des éléments que l’on a pas forcément l’habitude de voir associés à ses aventures, mais cela fonctionne très bien. Il y a même un certain humour grinçant dans cet album, ce n’est pas non plus de la franche rigolade mais plutôt des vannes bien senties. On appréciera aussi que la dernière partie de l’album soit plus légère, ce qui permet de décompresser après la lecture du reste de l’album.

De l’action, une histoire qui tient la route et un personnage complexe mais parfaitement exploité…Que pourrait-on demander de plus ? En tout cas ce premier album est vraiment une très bonne entrée en matière pour l’autrice et donne très envie d’en lire davantage sous sa plume. Et en plus le cliffhanger concluant l’album est particulièrement intriguant !

Côté graphisme, là aussi nous sommes dans le cadre du changement dans la continuité. Le style de Mattia de Iulis est en effet aux antipodes de celui d’Alex Gaydos, avec un côté nettement plus classique que son collègue. Néanmoins on retrouve cette ambiance un peu sombre, limite moite qui a fait le succès des aventures précédentes de Jessica Jones. Nous avons donc un graphisme qui permet de nous sentir en terrain connu tout en se renouvelant suffisamment pour offrir une expérience inédite et renouvelée.

Côté bonus, le carnet de croquis de Mattia de Iulis complète le sommaire de l’album.

Un excellent album, qui permet de retrouver une Jessica Jones fidèle à elle-même.


Old Man Hawkeye tome 2
Old Man Hawkeye t2 - Mai 2019

Panini Comics
Collection 100% Marvel

136 pages – 18€
Mai 2019 – Cartonné

Ethan Sacks
Marco Checchetto / Ibrahim Roberson

Suite et fin du préquel d’Old Man Logan ! Atteint d’un glaucome qui menace de le rendre aveugle, Clint Barton est engagé dans une lutte contre le temps. Avant de définitivement perdre la vue, Old Man Hawkeye doit se venger de ceux qui ont tué les Avengers, ses compagnons de mille batailles, et changé pour toujours le cours de l’histoire.
(Contient les épisodes US Old Man Hawkeye (2018) 7-12, inédits)

Après un premier album qui avait été une excellente surprise, voici la suite et fin des aventures de Hawkeye dans le monde de Old Man Logan.

Dans l’univers de désolation créé par Mark Millar pour mettre en scène les aventures de Logan, Ethan Sacks fait errer un Clint Barton engagé dans une quête désespérée. Avide de vengeance, il traque en effet les personnages qui sont responsables de la mort de ses équipiers au sein des Avengers.

Comme pour le premier tome, j’ai beaucoup apprécié le ton de cet album : on reste dans une atmosphère totalement désespérée où les héros ont perdu le combat, mais dans une ambiance moins glauque que Old Man Logan. Là où Mark Millar ne se privait pas d’aligner les séquences choc, Ethan Sacks est plus mesuré et même si certains passages ne sont pas bien gais on ne ressent pas cette volonté de faire du trash gratuit.

Ce second tome, qui conclut cette odyssée vengeresse avec efficacité et raccroche les wagons avec Old Man Logan, est très intéressant et se lit très bien. L’auteur nous fait ressentir tout le mal être de Clint Barton, qui se reproche d’avoir survécu alors que ses camarades ont péri. L’intérêt de cette histoire ne se situe donc pas que dans les scènes d’action – très réussies au demeurant – ou dans un catalogue de personnages qui ont pris un gros coup de vieux, mais surtout dans ce qui se passe dans la tête de Clint Barton. L’auteur a très bien saisie la complexité du personnage et ses contradictions, qui l’ont rendu très intéressant au fil des années.

Par contre une des surprises de la fin de l’album n’en est pas vraiment une, car c’est quelque chose que nous avons déjà vu dans l’univers des Avengers il y a bien longtemps. Mais peut être aussi que cela est volontaire, afin de montrer que Barton est très différent de son collègue impliqué à l’époque.

Côté dessin, les planches de Marco Checchetto et Ibrahim Roberson sont très réussies. Les dessins sont soignés, qu’il s’agisse des personnages dans leurs version post-apocalyptique ou des décors de désolation. J’ai même trouvé assez bien fait le prologue de l’album qui reprend des designs datant d’Olivier Coipel.

Côté bonus, nous avons droit à un carnet de croquis de Marco Checchetto.

Un excellent album, qui conclut parfaitement les aventures futuristes de Hawkeye.


Fantastic Four tome 1
Fantastic Four t1 - Juin 2019

Panini Comics
Collection 100% Marvel

120 pages – 16€
Juin 2019 – Cartonné

Dan Slott
Sara Pichelli / Simone Bianchi / Skottie Young / Stefano Caselli

Prix de lancement à 10€ !
Le grand retour de la Première Famille de l’univers Marvel ! Lorsqu’un adversaire presque invincible se met en travers de la route de Reed Richards, le leader des Quatre Fantastiquesfait appel aux autres membres de l’équipe pour réussir l’impossible. Mais bien des choses ont changé durant leur absence, et une nouvelle équipe s’est installée au Baxter Building ! Rejoignez les plus grands aventuriers de l’univers Marvel dans cette nouvelle série signée Dan Slott et Sara Pichelli.
(Contient les épisodes US Fantastic Four (2018) 1-4, inédits)

Depuis Secret Wars, les Quatre Fantastiques n’existent plus et une partie de leur effectif a disparu. Mais maintenant il est temps d’y remédier !

C’est à Dan Slott, qui a fait des merveilles au cours de son long run sur Spider-Man, qu’échoit la difficile mission de ramener les Quatre Fantastiques. Difficile, car il ne faut pas les ramener sur un coup de baguette magique alors que les circonstances de leur départ faisait vraiment honneur à la caractéristique première de la célèbre équipe : c’était en effet du Bigger than life !

Posément, l’auteur met donc en place les briques narratives amenant au retour des Fantastiques. Il prend son temps, permettant ainsi même aux non-lecteurs réguliers de prendre la mesure de leur absence. Dan Slott joue même avec les codes de la série en glissant l’air de rien des allusions au tout premier épisode des Quatre Fantastiques dans les années 1960 où on voyait un homme mystérieux lancer un curieux signal dans le ciel.

Une fois encore, l’auteur fait la démonstration de son talent pour les dialogues qui est une de ses grandes forces. Ceux de cet album sont soignés, et collent à merveille aux personnages qu’il met en scène. On retrouve ainsi des Fantastiques qui certes gravitent toujours dans un environnement bien au-dessus de celui du commun des héros mais avec une approche plus humaine et moins froide que lors du run de Jonathan Hickman. L’histoire est vraiment intéressante, et boucle parfaitement les intrigues en cours pour offrir un nouveau point de départ propre aux Quatre Fantastiques.

La lecture de ce tome est particulièrement plaisante, la narration efficace de Dan Slott permettant de raccrocher les wagons tout en douceur pour retrouver le quatuor de super-héros.

Une fois lu – ou plutôt dévoré – cet album laisse deux impressions au lecteur : Les Quatre Fantastiques nous ont vraiment beaucoup manqué, et c’est un réel plaisir de les retrouver !

Côté graphisme, plusieurs artistes tiennent les crayons pour orchestrer ce retour. Leurs styles sont tout à fait complémentaires, et les planches sont vraiment très réussies. On retrouve vraiment ce côté à la fois démesuré et intimiste des Fantastiques, qui fait que cette équipe n’est semblable à aucune autre.

Côté bonus, une galerie de couvertures complète le sommaire de cet album.

Un excellent album, qui permet de retrouver le célèbre quatuor de Marvel en grande forme !


Cette fois, c’est tout pour aujourd’hui 😉

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

2 réponses à Le lundi c’est librairie ! #379

  1. JN dit :

    Double ration aujourd’hui !!!!

    J’attendais surtout ton avis sur le FF, mais vu le petit prix, il va finir chez moi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.