Le lundi c’est librairie ! #369

Le lundi c'est librairie !

Le lundi c’est librairie ! vous propose aujourd’hui la chronique de deux albums édités par Delcourt Comics.

Au programme : Abe Sapiens t6 et Solo – Chemins tracés t1.

Abe Sapiens tome 6
Abe Sapiens t6 - Février 2019

Delcourt Comics
Collection Contrebande

160 pages – 15.95€
Février 2019 – Cartonné

Mike Mignola / Allie Scott
Kevin Nowlan / Sebastian Fiumara / Max Fiumara

Après quelques années passées en tant que membre du B.P.R.D., Abe Sapien s’affranchit de Hellboy et reprend sa liberté, pour vivre ses aventures, sur une planète bleue envahie de monstres, faisant de cette Terre un enfer.
Abe est accusé d’être à l’origine de l’extinction de la race humaine qui se profile. Il plonge dans le Gulf Stream, d’où semblent venir les monstres qui infestent la Terre, faisant fuir la population des grandes villes. Il trouve refuge auprès d’une communauté mexicaine et tente de s’accrocher à ce qu’il lui reste d’humanité, sur cette Terre où les créatures monstrueuses déambulent et où les morts marchent…

Ancien membre du BPRD, Abe Sapien vit depuis quelques temps des aventures en solo mais toujours teintée de mystère.

Après avoir exploré le mystère de ses origines, Abe est maintenant en compagnie d’un petit groupe et se retrouve dans des situations pour le moins étranges. Au fil des chapitres, les événements surnaturels se succèdent tandis que les personnages se retrouvent confrontés à des créatures très étranges.

L’ambiance de cet album est en effet résolument teintée de surnaturel, qu’il s’agisse des créatures bizarres que l’on croise ou de personnages aux aptitudes qui sortent de l’ordinaire. Il règne dans ces pages une atmosphère de désolation, tandis que Abe Sapien continue de chercher sa place dans un monde qui ne veut pas forcément de lui.

Comme dans les autres albums de l’univers créé par Mike Mignola, on retrouve cette ambiance horrifique où on s’attend à chaque page à sursauter à cause d’une surprise désagréable et surtout surnaturelle. La caractérisation des personnage est bien faite, avec toujours un Abe Sapien touchant lorsqu’il essaie de trouver sa place parmi d’autres personnes mais aussi redoutable lorsqu’il le faut !

Le dessin, signé par différents artistes, est quant à lui très soigné. L’ambiance étrange de l’histoire est très bien rendue, avec des planches joliment exécutée et des créatures fort étranges.

Côté bonus, nous avons droit à un sketchbook commenté par Scott Allie qui nous permet d’entrer dans les coulisses de la création de l’album.

Un excellent album, qui exploite intelligemment un univers fascinant.


Solo – Chemins tracés tome 1
Solo - Chemins tracés t1 - Mars 2019

Delcourt Comics
Collection Contrebande

80 pages – 14.95€
Mars 2019 – Cartonné

Oscar Martin
Alvaro Iglesias

Après un tragique accident, Fortuna, jeune chatte vivant dans le monde cannibale, doit retracer le long chemin qu’elle a parcouru avec sa famille. Durant ce voyage vers ses origines, la féline va revivre les terribles incidents qui ont forgé son destin, trouver l’amour et devenir adulte. Mais à l’issue de ce douloureux périple semé d’embûches, l’héroïne saura-t-elle trouver sa véritable mission ?

Après trois tome de l’histoire principale puis un spin-off, voici un nouvel album dans l’univers de Solo mettant en scène un personnage radicalement différent de ses prédécesseurs.

En effet, Solo et Legatus avaient en commun leur appartenance à la même espèce : il s’agissait de chiens, certes anthropomorphes comme tous les personnages de leur univers. Fortuna, nouvelle venue dans les récits d’Oscar Martin, est quant à elle une jeune chatte et avec elle c’est tout un autre pan de l’univers de la série Solo qui est exploré.

A ses côtés, nous trouvons d’autres chats qui contribuent à plus ou grande échelle à la progression de l’histoire, et bien sûr d’autres espèces qui peuplent ces terres de désolation. L’ambiance est toujours aussi sombre et désespérée, avec une notion d’espoir qui semble terriblement illusoire au fil des pages de l’album, comme si chaque bonne chose devait se payer au centuple par quelque chose de tragique ensuite. Cette histoire, comme les autres récits dans l’univers de Solo, est très dure avec notamment un passage qui sans être graphiquement horrible ne l’est pas moins du fait de ce qui s’y produit (j’étais tellement sous le choc que j’en ai lâché mon livre lors de la lecture).

La thématique de la transmission entre générations est un thème récurrent de cet album, c’est quelque chose qui est au cœur des préoccupations de Fortuna au fil de ses aventures. Ces dernières sont en tout cas passionnantes, la narration de l’auteur entraînant inexorablement le lecteur dans le récit depuis la première page jusqu’à la dernière. Cette autre exploration de cet univers désolé est tout aussi redoutablement efficace que les récits précédents, et cet album donne envie d’en lire davantage.

Du côté du dessin, le style d’Alvaro Iglesias est aussi efficace que celui de Carlos Martin pour dépeindre ce monde post-apocalyptique désolé. Les planches sont magnifiques, avec de très beaux décors et des personnages très soignés.

Le sommaire de l’album est complété par un sketchbook commenté, riche en illustrations et explications intéressantes.

Un excellent album, dur mais passionnant.


C’est tout pour aujourd’hui !

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

2 réponses à Le lundi c’est librairie ! #369

  1. JN dit :

    J’ai bien aimé ce « Chemins Tracés tome 1 » avec des doubles pages magnifiques. C’est une bonne introduction mais j’en attends un peu plus pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.