Le lundi c’est librairie ! #2

Le lundi c'est librairie !

Depuis quelques années j’ai de plus en plus tendance à acheter de la VO en plus de mes achats en VF, pour diverses raisons (contenu inédit, mauvaise traduction, prix excessif…).

Pour ce second numéro de la nouvelle rubrique hebdomadaire de Watchtower Comics, je vous propose donc de nous intéresser à trois TPB et un hardcover : Dark Reign War Machine 2, The irredeemable Ant-Man, Avengers – Nights of Wundagore et Avengers – The Korvac saga.

Dark Reign War Machine 2Dark Reign War Machine 2 : Plus intéressant que le premier tome

Le premier TPB de Dark Reign War Machine a été publié en 100% Marvel l’année dernière, mais la publication de la suite n’a jamais été envisagée (ce que personnellement je trouve assez couillon). On retrouve donc la suite et la fin de cette mini série où Rhodey – devenu un cyborg –  mène sa propre guerre contre l’injustice sur fond de Dark Reign. Après un premier tome assez basique (pif paf pouf ratatatata boum), ce second tome est plus intéressant. L’équipe de Rhodey est agrandie (Team War Machine !) et la personnalité de celui qui a longtemps vécu dans l’ombre de Tony Stark est explorée. Mais bon ce n’est pas pour ça qu’il n’y a pas d’action, loin de là, c’est juste que c’est moins basique que dans le premier tome. Je sais que Dark Reign War Machine est décriée mais franchement j’ai bien aimé ce tome, malgré un dessin parfois assez limite (mais globalement correct). Un truc qui m’a fait tiquer est l’utilisation de Clint Barton qui donne dans le « out of character » complet : il envisage des solutions définitives comme le meurtre alors qu’il s’agit tout de même de celui qui a quitté sa femme parce qu’elle avait laissé mourir un pervers qui avait abusé d’elle ! D’ailleurs à part ça la présence des anciens des Vengeurs de la Cote Ouest offre un petit moment de nostalgie assez sympa. Ce n’est en tout cas pas indispensable (quoique c’est quand même dans ce tome que le retour de Rhodey à sa forme humaine dans les pages d’Iron Man est expliqué) mais c’est plaisant à lire.


Irredeemable Ant-ManThe irredeemable Ant-Man: Un héros pas comme les autres dans une excellente histoire

 

C’est grâce à l’immense gentillesse de Strider Tag (que je tiens à remercier publiquement) que j’ai enfin pu lire ce récit inédit en France. Robert Kirkman nous raconte ici la genèse de l’anti-héros qu’on a pu voir dans Initiative, Thunderbolts et Secret Avengers, à savoir Eric O’Grady le nouvel Ant-Man. Je trouve personnellement que cet Ant-Man surfe un peu sur le concept de Hood (un personnage peu sympathique qui utilise ses pouvoirs pour son bien propre), mais du côté super héroïque cette fois-ci. Cependant c’est loin d’être désagréable ! Le ton est plutôt humoristique (malgré quelques passages plus sérieux), avec en toile de fond les derniers rebondissements qui ont eu lieu dans l’univers Marvel (Ennemi d’état, Civil War, World War Hulk). Malgré tous ses défauts (et il en a vraiment beaucoup), Eric O’Grady est plutôt attachant et il a un bon fond même s’il le cache vraiment très bien. Du côté du dessin, c’est pas vilain du tout même si c’est un peu cartoony. La structure narrative est assez surprenante au début (chaque épisode est en fait partagé entre le présent et le passé de ce nouvel Ant-Man) mais on s’y fait très vite. Et les ouvertures d’épisodes (résumé des épisodes précédents par une fourmi qui parle) sont vraiment très drôles. En somme c’est une bonne mini-série qui aurait mérité une parution en VF !


Avengers Nights of WundagoreAvengers – Nights of Wundagore : Du très bon Vengeurs

 

Pour la petite histoire, ça fait quelque chose comme 25 ans que je voulais relire cette histoire, parue en France dans un album Arédit (Les nuits de Wundagore) et que j’avais lue chez mon cousin (ma librairie ne vendait que peu d’Arédit). Cet album, plu complet que l’album Arédit en question, est signé David Micheline, Mark Gruenwald et Steven Grant (scénaristes) et John Byrne (dessinateur). Rien que ça, ça fait envie ! 🙂 Nous avons ici la remise à plat des origines de Wanda et Pietro Maximoff, réintroduisant leurs racines gitanes après une tentative d’en faire les enfants de Whizzer et Miss America (ce qui avait causé pas mal de soucis de cohérence), et donc c’est en premier pas vers les révélations ultérieures de l’identité de leur vrai père. Mais même si l’essentiel de cet album est consacré à la quête des origines de Wanda et Pietro et les conflits qui en découlent (avec notamment Chton), il y a aussi un récit fort bien ficelé avec l’Homme absorbant (doté d’un final bien fichu) et d’autres moments importants de la vie des Vengeurs sont également présents : l’instauration de la taille maximale de l’équipe active fixée par Gyrich, l’arrivée du Faucon dans l’optique de quotas de minorités visibles…Le dessin de Byrne est très réussi, même si personnellement je ne raffole pas de l’encrage de Klaus Janson. Bref un très bon album que je recommande aux amateurs de bons récits des Vengeurs.


Avengers Korvac SagaAvengers – The Korvac Saga : Une très bonne histoire qui mérite son appellation de classique

 

La Saga de Korvac a fait dernièrement l’objet d’une édition en Best of Marvel chez Panini, mais redoutant une mauvaise traduction j’avais préféré investir dans ce hardcover. Et bien m’en a pris, car l’édition est vraiment bonne, incluant de plus un Thor king size annual relatant la première apparition de Korvac et des fiches issues de Official Handbook of the Marvel Universe sur les Gardiens de la galaxie et Korvac. Mais passons plutôt au contenu après avoir évoqué le contenant : la saga de Korvac fait partie de ces récits majeurs de l’histoire des Vengeurs qui ont contribué à forger le mythe de l’équipe poids-lourds de Marvel. On commence donc par un annual de Thor, où se dernier se voit affronter un être étrange du nom de Korvac aux côtés des Gardiens de la galaxie(l’équipe originale avec Martinex). Illustré par un Sal Buscema des grands jours, nous avons là un excellent épisode passionnant de bout en bout qui pose les bases de celui qui ne sera que suggéré dans les pages à venir. Car dans les aventures des Vengeurs qui sont présentes après cet annual, Korvac est jusqu’au bout davantage une sorte de fil rouge reliant les diverses péripéties vécues par les héros qu’un ennemi classique des Vengeurs qu’ils souhaiteraient affronter. Le lecteur assiste aux « coulisses » des histoires tandis que les Vengeurs n’ont aucune idée de ce qui les attend. Le tout jusqu’à un final qu’on aurait pu imaginer dantesque mais qui finalement se révèle assez court et déroutant. En tout cas ces épisodes sont passionnants aussi, avec un excellent roster (ces épisodes se situent juste avant Nights of Wundagore, dont je parle un peu plus haut) et des grands moments de l’histoire des Vengeurs (arrivée de Gyrich, retour de Jocaste, mort du Collecteur qui servira de base plus tard au Tournoi des champions…). Du côté du dessin, après Buscema on passe à Pérez, dont j’aime beaucoup le travail, puis il passe la main et c’est moins bon mais très correct.Je n’aime pas trop l’appellation « classique », souvent utilisée à tort et à travers dans un but commercial, mais s’il est un récit des Vengeurs qui la mérite alors Korvac Saga est celui-là.


C’est tout pour cette semaine ! La semaine prochaine, retour à la VF avec des albums récents.

 

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

2 réponses à Le lundi c’est librairie ! #2

  1. Strider Tag dit :

    Il n’y a pas de quoi, Franck .
    Concernant le TPB de « Irredeemable Ant-Man », j’ai trouvé la 1ère moitié un peu ennuyeuse (disons plutôt que ça traînait en longueur) … mais dès la 2ème moitié, quand Cory Walker [Invincible] commence à dessiner (malheureusement seulement pour 2 épisodes), la série s’améliore BEAUCOUP, à croire que Robert Kirkman a eu un « second souffle » .

  2. mdata dit :

    Personnellement la première partie ne m’a pas déplu, j’ai trouvé que Kirkman prenait son temps pour planter son décor. Mais je suis d’accord sur le fait que la seconde moitié est meilleure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.