Hoplitéa 1

J’ai en ma possession le premier tome de Hoplitéa depuis Comic Con, je l’ai d’ailleurs lu tout de suite sur place (avec grand plaisir !) et je trouve enfin le temps de vous en parler… 😉

Nous faisons donc la connaissance dans ce numéro de Sophia, la Lionne de Sparte. Après un bref passage dans l’Antiquité, nous la retrouvons bien plus tard au sein de la Justice Force, où elle fait son retour après son congé maternité. Des choses particulièrement sinistres se trament autour de la Lionne de Sparte…

Hoplitéa est l’oeuvre de Laurent Arthaud (Roncevaux de Comixheroes) et Patrice Martinez. Tout comme Le Patrouilleur de Pierre Minne dont je vous ai parlé il y a quelques mois, il s’agit d’un comic Français mais qui n’a pas du tout à rougir de la comparaison avec la production Américaine.

Hoplitéa mêle adroitement la mythologie, les bases des récits super héroïques et les éléments de vie de famille de l’héroïne. Ce dernier point est à mon avis particulièrement intéressant, car c’est souvent le point faible des comics : à de rares exceptions près les personnages sont célibataires et n’ont pas d’enfants, ou bien subissent des retours à ce status-quo quand leur état civil change.

L’ambiance de ce premier volume est particulièrement agréable, l’auteur posant les bases d’un univers bien pensé et cohérent. Le dosage de mystères est bien vu, suffisamment pour accrocher le lecteur sans tomber dans les mystérieux mystères à la Loeb. Du côté du graphisme c’est très sympa, avec un style coloré et dynamique.

Une série vraiment intéressante, que j’ai bien l’intention de suivre de près. 🙂

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

3 réponses à Hoplitéa 1

  1. Ping :Hoplitéa 2 est sorti

  2. Ping :Comixheroes Universe 1Les comics et leur univers

  3. Ping :Interview de Laurent Arthaud, les comics et leur univers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.