Elementar 1

Elementar 1

Cela fait un moment que je voulais voir ce que donnait Elementar, la nouvelle série d’AElement Comics. Maintenant que j’ai pu lire le premier numéro d’Elementar, je peux vous en parler…

Un mystérieux justicier fait son apparition à Grenoble : Elementar. Mais qui est donc ce personnage,  qui possède des pouvoirs hors du commun ?

Dans ce premier numéro, Felipe Grau nous présente son personnage, et pose les bases de son univers. L’histoire se déroule à Grenoble, et Elementar est un jeune justicier qui tente de faire cohabiter ses deux vies. Cela n’est vraiment pas facile, surtout quand elles se rencontrent…Dès ce premier épisode, l’auteur fait naître beaucoup de questions dans l’esprit du lecteur, notamment sur les pouvoirs des protagonistes et leur origine qui semble commune. On retrouve en tout cas des éléments qui ont fait le succès d’un autre jeune justicier en son temps, à savoir Spiderman : un héros jeune, qui peine à concilier son activité de justicier et sa vie de tous les jours.

L’histoire démarre sur les chapeaux de roue, avant de retrouver un rythme plus calme puis de repartir de plus belle. Cette alternance de cadences est bien dosée, et permet au lecteur de se poser entre deux moments forts. Felipe Grau semble avoir des plans complexes pour ses personnages, et ce premier épisode donne une furieuse envie d’en lire plus !

Du côté du dessin, le style de Jérôme Doré est dynamique et rend parfaitement l’ambiance de cette histoire. J’aime beaucoup la première apparition d’Elementar, avec un jeu d’ombres très réussi.

Elementar est une série prometteuse, dont la lecture est agréable et divertissante. Je suis maintenant impatient de lire la suite ! 🙂

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.