De nouvelles informations sur Urban Comics

Urban Comics

François Hercouët, directeur éditorial d’Urban Comics, était invité à un podcast de Kultur Breakdown. Ce fut l’occasion d’en apprendre d’avantage sur la politique éditoriale d’Urban Comics et de glaner quelques informations…

Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce podcast était très intéressant. On pouvait vraiment sentir ce qui transparaissait dans l’interview accordée à Watchtower Comics, à savoir que François Hercouët est un passionné tout en gardant les pieds sur terre pour la construction de la ligne éditoriale. Il a d’ailleurs plusieurs fois évoqué la difficulté de faire des choix en fonction de ses envies personnelles en tant que lecteur et de celles du lectorat. L’objectif à atteindre est de rendre l’univers DC accessible à tout le monde, ce qui n’a pas été vraiment le cas jusqu’ici, à travers une offre structurée et compréhensible. Le public Français étant plus sensible aux auteurs qu’aux personnages, les noms des auteurs seront mis en avant et la collection DC Signatures a également pour objectif de permettre aux lecteurs qui ont aimé le travail d’un auteur sur un titre de trouver facilement d’autres travaux de cet auteur (le nom de Morrison a été cité en exemple).

Le relaunch de DC est ce sur quoi Urban Comics mise pour l’avenir, et les trois mois qui précèderont le relaunch constituent une étape transitoire pour préparer ce relaunch. C’est pour cela qu’il a fallu faire des choix en fonction du relaunch, donc Flashpoint, Batman Inc et War of the Green Lantern étaient beaucoup plus importants pour bien amorcer le relaunch que Brightest day, les épisodes de Green Lantern post-Panini et War of the Supermen. Urban Comics compte vraiment attirer de nouveaux lecteurs, non pas parce que les anciens ne comptent pas mais parce que leur nombre n’est pas suffisant pour faire fonctionner DC correctement en France. C’est pour cela que les choix « pré-relaunch » ont été faits dans l’optique d’habituer ces nouveaux lecteurs à lire du super héros, mais les gens qui lisaient déjà du DC ne sont pas oubliés puisque les épisodes manquants seront publiés (le décalage est causé par la volonté de ne pas engorger le marché). Il a d’ailleurs été confirmé que Brightest day sera bel et bien publié un peu plus tard.

Puisqu’on parle de revues kiosque, François Hercouët a également répondu à la question que pas mal de gens se posent depuis que le planning est connu, à savoir la périodicité des revues à partir du relaunch. Si le choix de trois revues mensuelles a été fait, c’est pour essayer dès le départ de proposer la meilleure offre possible et voir si ça marche. Il pense en effet qu’il aurait été dommage de lancer une offre plus réduite sans avoir tenté le coup, même s’il faut ensuite corriger le tir si cela ne fonctionne pas.

Concernant la librairie, le choix du cartonné a été évoqué. Il correspond à une envie de constituer une bibliothèque qui dure dans le temps, dans la logique patrimoniale de Dargaud. Il a d’ailleurs été demandé pourquoi nous n’avons pas en France une offre entre souple et cartonné comme aux Etats Unis, ce à quoi François Hercouët répond que le marché Américain est beaucoup plus vaste que le marché Français, qui ne pourrait pas absorber cette double offre.

Le catalogue Vertigo fait partie des atouts d’Urban Comics pour attirer de nouveaux lecteurs, car il se trouve un peu à la croisée des chemins entre le franco-belge et les comics. Il s’agit en effet de la partie du catalogue qui a le plus de chances d’intéresser les lecteurs de franco-belge, vu qu’on y trouve de tout sauf du super-héros. Concernant le « carré d’as » de Vertigo (100 Bullets, Fables, DMZ et Scalped), il a été confirmé que le format souple des nouveautés a été conservé par respect envers les lecteurs qui ont commencé leur collection chez Panini, mais que l’édition définitive sera l’édition cartonnée qui sera éditée en même temps que les nouveautés (par exemple pour 100 Bullets il y a une réédition du début de la série sous un nouveau format qui sortira en même temps que chaque nouveau tome). La volonté de constituer un fond de catalogue pour ces titres est clairement affichée (en rééditant les titres parus chez Panini) afin de ne pas contraindre le lecteur à chercher partout le début de la série.

Quelques informations ont été lâchées ici et là concernant des titres non encore annoncés : Aquaman sera proposé en librairie et Swamp Thing sera poursuivi, mais Animal man, Firestorm et Hawkman ne seront pas proposés dans un premier temps.

Enfin concernant le numérique, Urban Comics souhaiterait proposer des titres, notamment via la plate-forme de Dargaud, mais pour le moment DC Comics se concentre sur l’offre Américaine et s’occupera du reste du monde ultérieurement. Ce serait l’occasion de proposer des titres qui ne seraient pas forcément viables autrement.

Voici donc les points principaux de cette longue intervention de François Hercouët. Je vous invite à aller écouter le podcast de Kultur Breakdown pour profiter de l’intégralité de cet entretien fort intéressant.

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

8 réponses à De nouvelles informations sur Urban Comics

  1. Kiwi Kid dit :

    Auatant le choix de ne pas publier Firestorm est totalement compréhensible, autant je suis déçu pour Animal Man. Swamp Thing et AM méritent la publication. Peut-être même si c’est juste en librairie car c’est très sombre et adulte… Mais aussi très bon à lire ! :-s

    • mdata dit :

      @Kiwi Kid : A ce que j’ai compris (je ne connais pas la série), Animal Man serait un peu trop hard pour un début et cela risquerait de faire fuir les lecteurs. Mais je pense que ça viendra tôt ou tard 🙂

  2. pacclerouge dit :

    Je suis en train de t’écrire un mail sur l’émission justement…
    je l’ai trouvée très intéressante, et on voit bien que ceux qui ont repris DC en France sont des passionnés des séries qui composent la franchise.

    Tu me diras si je me trompe, mais il me semble avoir compris que Urban comptait aussi publier le Wonder Woman de Azzarello, même s’il est particulier avec du polar mythologique, et le Batwoman dont Hercouët avoue avoir adorer les premiers numéros. A priori on peut aussi spéculer sur une publication de Action Comics de Morrison, auteur phare de DC et dont il aime l’approche plus sociale du superhéros. La question des auteurs est aussi un point sur lequel il s’est attardé en répétant que Urban souhaitait maintenant mettre en valeur les auteurs qui comptaient, et ce pour attirer un public français qui est justement plus attentif à la signature.

    Par contre, et je crois que certains lecteurs du site le regrettaient, il n’y a pas d’information sur les publications de Batman : Hush et Batman : No man’s land. Quand on lui pose la question du fait que ce n’est pas publié en Français, la réponse est « pour l’instant ». Le but pour Urban c’est tester le marché et préparer le relaunch, sachant que ce dernier se situe entre continuité et reboot complet de certaines séries. Comme tu le disais, certains titres Vertigo sont intégrés chez DC.

    Et je pense en particulier à une série (dont ne parle pas Hercouët dont j’ai eu le premier numéro en main et qui marque un renouveau total : Stormwatch. WIldstorm comme univers à part, c’est terminé me semble-t-il (ça leur pendait au nez, mais là c’est fait). Martian Manhunter est dans l’équipe, ils sont là depuis des siècles, voire des millénaires sur Terre (à la SHIELD de Hickman), et je crois qu’on peut faire l’impasse sur le côté hardcore de la série. Je me sens bizarre par rapport à ce traitement : c’est bien de retrouver certains des persos mythiques de Wilstorm (Jenny Quantum, Jack, Apollo et Midnighter pour l’instant hétéros, l’Ingénieur), mais c’est la fin d’un univers indépendant, et souvent bien barré. A voir dans le futur…

    Mais à part ça, il faut écouter l’émission, elle est vraiment intéressante.

    • mdata dit :

      @pacclerouge : Pour Wonder Woman et Batwoman c’était en effet sous-entendu qu’on y aurait droit. Je n’ai pas insisté sur les auteurs, pour ne pas être redondant avec les premières informations sur DC Signatures, mais tu as tout à fait raison de le souligner.

      Après c’est clair que l’année 2012 est une année de mise en place, et je trouve assez censé de commencer de la sorte (test du kiosque et offre raisonnable en général) plutôt que de jouer à celui qui a la plus grosse avec Panini. A terme je pense que le lecteur est gagnant si le marché n’est pas totalement engorgé.

      Concernant Wildstorm/Stormwatch, il a été dit sur Facebook qu’il y aurait du Authority en 2012 mais sans plus de précisions. Je partage ton sentiment sur l’intégration de cet univers aux titres DC mainstream, car c’est clairement avoir dénaturé l’essence du concept de base : une relecture du super héros avec des codes plus adultes. Autant j’adhère au raisonnement de François Hercouët qui compare le relaunch à Crisis on Infinite Earths (je n’avais pas saisi le parallèle) que pour l’insertion d’univers matures aux forceps dans l’univers DC je trouve que c’est une énorme erreur.

      • pacclerouge dit :

        @mdata, pour Wildstorm, j’attends de voir dans ce qui va se faire avec Stormwatch. Mais, oui, c’est toute la tradition de Ellis qui est sabrée.
        Par contre pour The Auhtority, je crois que Urban est limité dans la publication des tomes manquants liés aux events World’s End. Je crois que 2 TPB de la période Abnett/Laning sont dispos (World’s End, Rule Brittania), mais après la série est en stand-by. Et avec Stormwatch chez DC, dans mon esprit, c’est la mort de The Authority (à moins que dans le futur, la série mute à nouveau, mais bon, là c’est de la SF). C’est pareil pour Wildcats avec Grifter qui fait partie des New 52.

  3. yannzed dit :

    Je sais que Swamp Thing est un cauchemar pour toi mdata, mais d’après ce que j’ai compris, il est question des 2 séries Swamp Thing: l’ancienne de Moore débutée par Panini qui sera poursuivie, et la nouvelle qui fait partie des 52 nouvelles séries DC (et fait prochainement l’objet d’un cross avec la nouvelle série Animal Man, d’où le questionnement sur celle-ci), les 2 séries ST étant en proposée en librairie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.