Superman : Red son

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du livre, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Ecrit par Mark Millar, ce récit explore un univers né d’une idée intéressante : que serait le monde si la fusée de Superman s’était posée en URSS au lieu de le faire aux Etats Unis ? Cette histoire est particulièrement intéressante et bien écrite, montrant un monde totalement différent de l’univers DC « classique ». Le dessin est pas mal du tout et sert bien cette excellente histoire.

Lire la suite

The killing joke

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du livre, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Parmi les cadeaux que Papa Noël a eu la gentillesse de m’apporter (j’en parlerai une fois que j’ai tout reçu, Papa Noël aussi se fournit chez Amazon) se trouve un grand classique de Batman : The Killing Joke. Paru en France sous les titres Souriez (Comics USA) et Rire et mourir (Delcourt), cet album est nettement moins cher en VO(du moins sur Internet) ce qui m’a incité à le prendre en VO. J’avais découvert cet excellent récit lors de la Batmania de 1989, suite à la sortie du film de Tim Burton et ça fait un moment que je souhaitais avoir un exemplaire dans ma bibliothèque (c’est mon frère qui a gardé la version d’origine). Cette histoire concoctée par Alan Moore et Brian Rolland se focalise sur la relation entre Batman et le Joker, et livre une version des origines de ce dernier. C’est un récit un peu particulier mais véritablement excellent. Cette version dispose en outre d’une nouvelle colorisation, moins psychédélique et plus sombre que personnellement je préfère.

Bref, si vous aimez Batman vous ne pouvez pas passer à côté de cet album magistral.

Lire la suite

100% Marvel Daredevil 14 : Le Diable dans le bloc D

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du livre, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Avec un peu de retard, je peux vous commencer à vous faire quelques fiches de lecture sur mes derniers achats. Comme la réédition du run de Bendis sort demain, je me suis dit que ce serait une bonne idée de revenir sur la suite de ce run, à savoir les épisodes écrits par Brubacker. Ces épisodes sont vraiment très bons, dans la lignée de ceux de Frank Miller montrant un Daredevil poussé à bout et devant lutter contre lui-même tout autant que contre ses ennemis.

Lire la suite

La mort de Captain Marvel

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du magazine, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Cet album, qui ne date pas d’hier, fait partie des meilleures histoires de Marvel. Touchant, émouvant, remarquablement bien écrit, ce récit de Jim Starlin nous a montré que les héros ne tombent pas tous face à un énième super-vilain, et qu’il doivent eux-aussi livrer des combats qu’ils ne peuvent remporter. Etant d’humeur joyeuse ces temps-ci, j’ai eu envie de vous livrer une fiche de lecture sur cet album exceptionnel pour lequel le titre de chef-d’oeuvre n’est pas usurpé.

Lire la suite

The Boys 1 : la règle du jeu

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du livre, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

The Boys

Quand on voit un album signé Garth Ennis (est-il utile de préciser que c’est l’auteur de Preacher ?), on peut s’attendre à un album à déconseiller aux lecteurs non-avertis. Et c’est effectivement le cas de cet album, qui est drôle, bête et méchant. Pour peu que l’on adhère à l’humour spécial d’Ennis (qui n’aime pas les super héros et le montre tout au long de ce livre) et que l’on ne se choque pas facilement (c’est pas encore aussi trash que Preacher mais c’est pas mal quand même), il y a un bon moment de lecture en perspective avec les premières aventures de cette équipe pas comme les autres. Le dessin de Darick Roberston est également très bon, et la lecture de cet album se ponctue par une exclamation de la part du lecteur : Encore ! 🙂

Lire la suite

Wolverine, l’arme X

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du livre, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Wolverine Arme X

Bien avant que le passé de Wolverine ne soit exploré de façon détaillée, les origines du mutant griffu et poilu étaient teintées de mystère. Comment avait-il reçu son adamantium ? Qui était-il ? Une mini-série publiée au début des années 90 a entrepris de lever une partie du mystère entourant Wolverine (et savamment entretenu par Marvel).

Cette mini-série, oeuvre de Barry Windsor Smith, détaille l’expérience X pendant laquelle Logan devient Wolverine. Elle est bien écrite et son style graphique particulier colle parfaitement à l’ambiance du récit.

Lire la suite

Batman : Justice digitale

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du livre, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Justice digitale

L’espace d’un moment, je vous propose de retourner en 1990. A l’époque, Le véritable boom de l’informatique personnelle n’a pas encore eu lieu et l’informatique n’est encore qu’un loisir pour ados curieux et le gagne-pain de quelques barbus (même si l’informatisation de notre société commençait à se faire sentir).

C’est dans ce contexte qu’un OVNI s’est posé au pays des comics. Cet OVNI, c’est Justice digitale, une aventure de Batman entièrement réalisée sur ordinateur par Pepe Moreno. Avec l’avènement de l’image de synthèse et les courbes des starlettes retouchées à grands coups de Photoshop, cela peut faire sourire maintenant mais à l’époque le simple fait que l’outil informatique ait pu sortir de son carcan pour venir investir le domaine de la bande dessinée était une véritable petite révolution.

J’ai la chance de posséder cet album dans ma bibliothèque (acheté en pleine Bat-mania suite au carton du film de Tim Burton), et je l’ai ressorti hier pour le relire (ça doit bien faire dix ans que je ne l’avais pas ouvert). Il en ressort que cet album a vieilli, c’est indéniable, mais cela reste une lecture fort agréable.

Lire la suite

Wanted

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du livre, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Wanted

Intrigué par ce volume Delcourt qui trône en bonne place chez tout bon vendeur de BD (vu qu’une adaptation au cinéma vient de sortir), je me suis un peu renseigné sur son contenu (et je l’ai même brièvement feuilleté). Intéressé par son histoire et motivé par les avis enthousiastes de lecteurs sur le forum de Marvel France, je me suis décidé à le prendre. Il faut dire aussi que c’est une histoire de Mark Millar, et comme j’aime beaucoup son travail, c’était tentant.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que cet album décoiffe. L’histoire n’est que le prétexte à un véritable défouloir de l’auteur et un moyen de caser un nombre très élevé de grossièretés. C’est indiscutablement une lecture pour adultes, même si ça n’est pas aussi gore que Preacher.

J’ai bien aimé cet album, qui se lit très bien et dont l’histoire est très bien servie par un bon dessin.A ce qu’on m’a dit, l’histoire est très différente du film (en mieux !), donc si vous recherchez une version papier du film vous pouvez passer votre chemin 🙂

Une bonne lecture donc, mais je vous conseillerais quand même d’y jeter un oeil avant l’achat pour être sûr que ce style un peu à part vous plaira.

Lire la suite

Hood (collection Max)

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du livre, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Hood

Grosse surprise des ventes du mois de juillet (la plupart des comic shops ont vendu leur stock en quelques jours), Hood nous en dit un peu plus sur cet énigmatique personnage qui a déjà pointé le bout de son nez dans les pages de la mini-série Beyond et de New Avengers.

Brian K Vaughan (Les Fugitifs, Y le dernier homme, Ex Machina) et Kyle Hotz nous offrent une mini-série fort bien faite et agréable à lire. Ca ne va pas aussi loin que Wanted, mais c’est franchement une bonne lecture. Le personnage est attachant malgré tous ses défauts, et l’histoire est intéressante et amusante. Par contre il est dommage que des pistes lancées ne soient pas exploitées. Hood devait être une série, et donc forcément sa réduction en mini-série fait que des choses ne sont pas toutes utilisées et c’est dommage.

Lire la suite

100% Marvel Dr Strange 2 : Le serment

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du livre, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Le serment

Après avoir hésité pas mal de temps, j’ai fini par prendre cet album jeudi dernier. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que je ne regrette pas mon achat, tant au niveau du scénario que du dessin délicieusement rétro.

Lire la suite