Bilan de septembre (2)

Après la première fournée qui tournait autour de Secret Invasion, voyons un peu le reste des fascicules du mois.


DC Trinity 2

On continue donc ici les aventures des trois pointures de DC, à savoir Batman, Superman et Wonder Woman. Ils ne sont pas seuls, leurs petits camarades de jeu sont aussi de la partie. Le concept de cette histoire est bien trouvé (les personnages qui échangent leurs traits de caractères) et ça se lit vraiment très bien. Par contre l’absence des épisodes complémentaires risque de commencer à poser des problèmes car il s’y passe apparemment des choses qui sont reprises dans la série. Du côté du dessin c’est pas mal, mais Bagley n’est vraiment pas encore aussi bon que dans Ultimate Spiderman. Evolution de son style, souci avec l’univers DC, délais trop serrés ou encrage pas à la hauteur, autant de possibilités qui peuvent expliquer ce résultats mais je ne saurais dire laquelle est la bonne.

DC Universe 50

Du côté de la JLA, on poursuit l’histoire initiée le mois dernier. Le dessin est un peu limite par moments, mais c’est quand même assez sympa. On passe ensuite aux Titans, où on conclut l’intrigue en cours. L’histoire est pas mal, mais le dessin est racoleur (on voit tout de suite que le public visé est l’adolescent mâle). Bon par contre Green Lantern est toujours au top, avec une revisitation intelligente de ses origines qui inclut subtilement des petits éléments pour Blackest Night (l’après Final Crisis). Quant à la JSA, dont l’annual est malheureusement coupé en deux, c’est un peu destabilisant car cela fait appel à des notions datant d’avant Crisis on Infinite Earths, mais j’ai beaucoup aimé cet épisode bien écrit et bien dessiné.

DC Universe HS 14

Il y a deux mois, le traitement de la mort de Martian Manhunter était un peu expédié. Ce mois-ci, avec l’épisode Requiem, on revient en détail sur les circonstances de sa mort. C’est un peu violent mais c’est pas mal du tout et c’est pas larmoyant comme certains épisodes d’hommage. On passe ensuite à Final Crisis, qui continue sur sa lancée. C’est toujours aussi bon, et le final m’a laissé sans voix. Le magazine se termine sur une histoire un peu à part, où les héros se préparent au pire. C’est pas mal, mais sans plus, ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe.

Ultimate X-Men 53

Sortez vos mouchoirs, voici le tout dernier numéro d’Ultimate X-Men, qui titre ainsi sa révérence après 53 numéros. La première histoire est le tie-in Ultimatum d’Ultimate X-Men. Ca se lit pas trop mal, c’est moins malsain que la série elle-même mais c’est quand même laborieux. Il y a ensuite une petite histoire parlant de Doug Ramsey, et c’est pas trop mal bien que très dispensable. On finit ensuite par une rétrospective des épisodes d’Ultimate X-Men, c’est sympa et nostalgique.

Ultimates 42

Le massacre continue ! Bien décidé à détruire l’univers Ultimate de façon mémorable, Loeb pousse toujours plus loin le niveau du mauvais goût. Je suis un peu mitigé sur ce numéro : j’aime bien le côté « on casse tout mais c’est pour de vrai » (contrairement à l’univers classique qui finit toujours par retourner au status-quo), c’est bourrin comme un blockbuster décérébré mais il y a des situations carrément malsaines. Le gore est de mise dans cette histoire, mais de façon totalement gratuite (alors qu’un auteur comme Ennis fait passer des choses encore plus énormes mais avec un recul que Loeb n’a pas). Le dessin est aussi un peu à la traine, alors qu’il était pas si mal il y a deux mois. Un bon départ qui ne tient donc pas la longueur…

X-Men Extra 76

Ce mois-ci le magazine est consacré à une mini-série sur Tornade. J’avoue que j’ai un peu hésité, car depuis le mariage avec la Panthère Noire le personnage est devenu un peu mièvre. Mais finalement c’est une bonne surprise. Certes la trame est un peu déjà vue (et le méchant de l’histoire est assez récurrent) mais c’est bien traité. Les dessins sont pas mal (même si le dessinateur devrait se calmer un peu sur les proportions de Tornade à la fin de l’histoire) et Tornade est dépeinte de façon intéressante, prise entre ses devoirs d’épouse royale et de membre des X-Men.

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.