Bilan de mars 2012 (5)

Bilans de mars

Les dernières revues du mois de mars ayant eu un léger retard, le dernier bilan du mois s’est donc fait attendre.

Je vous propose aujourd’hui de nous intéresser à Flashpoint 2, Green Lantern Showcase 1, Marvel Knights 1 et X-Men Classic 1.


Flashpoint 2Flashpoint 2 : Un très bon numéro, avec un excellent Batman

Pour commencer la revue, nous avons droit à la mini-série Batman – Knight of vengeance. Signée Brian Azzarello et Eduardo Risso (le duo magique de 100 Bullets), cette histoire montre donc un Batman différent, dans l’univers alternatif qui est propre à Flashpoint. Je dois avouer que cette histoire m’a littéralement scotché, le récit est très bien fait et fourmille d’excellentes idées (avec un twist totalement imprévisible). Du côté du dessin, Eduardo Risso met son art au service de cette version de Batman, et le résultat est très réussi. Comme dans 100 Bullets, nous avons droit à une vraie claque sur le plan visuel. Franchement, cette revue pourrait s’acheter juste pour ce titre tant elle est réussie (mais bon le reste est bon aussi hein ;)).

Du côté de Flashpoint, l’histoire progresse et Geoff Johns continue de narrer les efforts désespérés de Barry Allen pour tout remettre à plat tout en décrivant cet univers alternatif bien différent du notre. Les épisodes se lisent vraiment très bien, avec une petite touche d’humour noir assez amusante (en rapport avec la couverture… ;)) et le lecteur est pris par surprise à plusieurs reprises. Du côté du dessin, Andy Kubert livre de bien jolies planches qui servent parfaitement le récit de Geoff Johns.

Flashpoint ne va sans doute pas révolutionner l’histoire du comic book mais pour un event c’est carrément sympa comme lecture.


Green Lantern Showcase 1Green Lantern Showcase 1 : Du bon gros cosmique qui tâche !

Dans ce numéro, nous retrouvons le début de la Guerre des Green Lantern. Comme nous commençons après des épisodes pour le moment inédits en VF, l’éditorial d’Urban Comics permet de raccrocher les wagons pour ne pas se sentir largué (d’ailleurs les fiches de chaque Green Lantern sont très bien vues). Sous la plume de différents auteurs (dont Geoff Johns et Peter Tomasi), nous avons du bon gros cosmique qui tâche dans un crossover Green Lantern/Green Lantern Corps. Pour peu qu’on apprécie le genre, et l’univers des héros à l’anneau, il y a de quoi se régaler. C’est bourrin à souhait, mais sans aller jusqu’à l’écœurement et ces épisodes se lisent vraiment très bien.

Du côté du dessin, la qualité est variable. J’ai préféré le graphisme des épisodes de Green Lantern à celui de Green Lantern Corps, que je trouve un bon cran en dessous. Mais le niveau global est bon, fort heureusement !

Un bon début pour la revue, avec une histoire qui se lit très bien du moment qu’on aime le cosmique.


Marvel Knights 1Marvel Knights 1 : Un numéro dominé par un Daredevil éblouissant

Et voilà, nous y sommes, Marvel Knights est de retour. On commence avec le retour de Daredevil en kiosque, et franchement un seul mot peut caractériser ces épisodes : Wow ! Tout en ne reniant pas ce qui a été écrit auparavant, Mark Waid arrive à extraire Daredevil du carcan du polar noir qui l’enserre depuis que Frank Miller a transcendé le personnage il y a bien longtemps, et du coup on retrouve des histoires plus légères, qui font pas mal penser au Daredevil des années 70. On ne s’ennuie pas du tout à la lecture de ces épisodes, d’autant que sur le plan graphique (Paolo Rivera et Marcos Martin), on est plutôt gâtés.

On passe ensuite à Ghost rider, et là le niveau retombe. Certes, ce n’est pas non plus mauvais, mais disons qu’on est dans le cadre d’un tie-in réglementaire de Fear itself et ce n’est pas bien palpitant. Le scénario de Rob Williams est en effet pas trop mal fichu, mais l’histoire ne casse pas trois pattes à un canard. Par contre le dessin de Matthew Clark est plutôt soigné et sert bien le récit.

Pour finir, nous retrouvons le Punisher, cette fois sous la plume de Greg Rucka. Je dois avouer que je suis assez mitigé sur ce début. L’approche du personnage est très différente de ce qu’on a pu lire avec d’autres auteurs, comme Rick Remender par exemple, et même si ça se lit très bien (mieux que Ghost rider !) je pense qu’il va falloir quelques épisodes pour entrer dans le bain. Du côté du dessin, les planches de Marco Checchetto sont plutôt jolies et collent bien à l’ambiance de l’histoire.

En tout cas si la revue ne marche pas, ce ne sera pas à cause de Daredevil ! 🙂


X-Men Classic 1X-Men Classic 1 : Un numéro gâché par la traduction du second récit

Ce premier numéro consacré aux séries mutantes « vintage » a pour thématique la Terre Sauvage, contrée préhistorique mystérieuse souvent arpentée par les enfants de l’atome. On commence donc par un récit du duo Chris Claremont/John Byrne, où les X-Men se retrouvent en Terre Sauvage après avoir échappé à leur ennemi Magneto. Cette histoire est bien fichue, s’inscrivant parfaitement dans la qualité de cette période du titre. Et du côté du dessin, il n’y a rien à reprocher à un John Byrne très en forme qui livre là de bien jolies planches.

On passe ensuite à un récit « classique », à savoir le retour en Terre Sauvage d’Angel, accompagné de Spiderman, et tout ce qui s’ensuit. Les lecteurs de la première heure se souviennent certainement de cette histoire, qui avait eu les honneurs d’une publication en album X-Men aux éditions Lug (et dont la couverture était une pure merveille). Là encore la magie de Chris Claremont opère et les épisodes s’enchaînent avec fluidité et efficacité. On retrouve là tout l’art du maître pour nous conter des aventures palpitantes de nos mutants préférés. Du côté du graphisme, trois artistes se succèdent : Michael Golden, Dave Cockrum et Paul Smith. La qualité est au rendez-vous, avec des planches fort réussies (et pour certaines censurées dans la version de Lug).

Par contre un détail gâche un peu ce numéro qui aurait pu être un must : la seconde histoire souffre d’une traduction à la truelle, qui casse vraiment son intérêt. Les défauts de traduction des Intégrales X-Men (dont sont issues ces deux histoires) étant connus, il est vraiment dommage que l’éditeur n’ait pas revu sa copie pour cette publication…


Et voilà, c’est tout pour le mois de mars !

Le premier bilan d’avril ne devrait pas tarder, le temps de tout lire… 🙂

Taggé , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

11 réponses à Bilan de mars 2012 (5)

  1. Pacclerouge dit :

    Tu es méchant avec le Punisher. Franchement c’est mon magazine Panini préféré.

    Ce que tu écris sur le Ghost Rider est très juste, quoique le premier épisode qui nous est livré est quand même bien foutu.

    Donc le Punisher, Rucka décide de revenir à un côté beaucoup plus sombre, et inaugure son run en ne prenant pas le point de vue de Castle. Donc cela donne des ambiances assez particulières, mais le côté prédateur est d’autant mieux rendu. Je ne veux pas cracher sur Remender, mais bon, FrankenCastle c’était quand même assez gonzo, et pas forcément la meilleure idée du siècle. On revient ici sur du visuel qui rappelle certains numéros du Punisher Max de Ellis, et c’est pas plus mal.

    Enfin moi, j’ai bien pris mon pied, et j’attends de voir que les auteurs s’installent, même si l’on sait que le Daredevil auréolé de sa meilleure série de l’année 2011, survolera ses congénères. Il faut quand même reconnaître que le personnage de Daredevil est bien moins monolithique que le Punisher, donc il y aura toujours plus de possibilités scénaristiques à disposition des écrivains. Un Daredevil guilleret ça fonctionne, mais pour le Punisher c’est complètement out of the caracter.

    • Pacclerouge dit :

      @Pacclerouge, tu devrais intégrer une fonction d’édition des commentaires… Punisher Max d’Ennis, bien évidemment.

    • mdata dit :

      @Pacclerouge : En fait ce qui me perturbe avec le Punisher, c’est ce que tu soulignes : ce n’est pas le point de vue de Castle. J’ai l’impression de lire du Gotham Central avec le Punisher au lieu de Batman. Ce n’est pas mauvais (j’aime beaucoup Gotham Central) mais ce n’est pas ce que j’attends du traitement du personnage. Dans tout ce que j’ai lu du Punisher, il est au coeur du récit et souvent on partage ses pensées. Là ce traitement m’a désarçonné et du coup c’est pour ça que j’ai eu du mal à entrer dedans. J’aurais tout autant du mal avec un Punisher guilleret pour reprendre ton exemple 🙂

      Sinon oui Franken Castle c’est du gonzo c’est clair…mais c’est hyper gonflé en mainstream ! 🙂 Le reste du run est quand même plus mesuré 🙂

      • Pacclerouge dit :

        @mdata, Je n’ai toujours pas lu les Gotham Central (c’est sur ma trop longue liste des comics à acheter), mais j’imagine que Rucka a joué la carte de la sécurité pour débuter. S’il est à l’aise avec cette narration, pourquoi pas. C’était d’ailleurs un petit peu le cas dans certains numéros de No Man’s Land, même si je ne me souviens plus sur quelles séries il bossait lors du mega event.
        De toute façon il ne pourra pas tenir éternellement avec ce style narratif. Mais si tu te souviens bien, ce n’est pas la première fois qu’un scénariste joue cette carte avec un héros urbain. Dans l’univers urbain c’est justement les interactions avec des personnages normaux qui est intéressant, où soit l’humain ou le social importe. Bref, cela me rappelle plusieurs numéros du Daredevil de Bendis/Maleev, où il y a un groupe de discussion autour de Daredevil. D’ailleurs Bendis utilisait souvent Udrich pour jouer le regard extérieur sur Daredevil. Bon la comparaison s’arrête là, parce le Bendis de l’époque au niveau de l’écriture, y a pas grand monde qui peut le titiller, mais tu comprends cette logique de respiration/alternance que permet en soi le genre de l’urbain.

  2. Christophe dit :

    Je viens de lire Marvel Knights 1 : j’ai « kiffé » ! Pas grand chose à rajouter si ce n’est que ma série préférée de cette revue est Daredevil (autant l’histoire que le dessin qui change de ce que j’ai l’habitude de lire). J’ai bien aimé lire Ghostrider, même si on ne sait pas trop où on va j’ai l’impression. Ceci dit, j’ai beaucoup aimé. Pareil pour le Punisher, ça change de ce qui était proposé dans Marvel Saga, et j’ai hâte de lire la suite. Vivement le mois de mai !

  3. Xapur dit :

    Bien d’accord avec ton avis sur le magazine Flashpoint. L’histoire de Batman est exceptionnelle, j’ai été bluffé par la fin. Quant à Flashpoint en tant que tel, là aussi la fin de l’épisode est excellente, je me suis bien marré !
    Sinon, avec DD et les X-Men, je me suis trouvé replongé dans mes souvenirs de Strange et Spécial Strange, c’est bon, çà !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.