Bilan de juin 2013 (4)

Critiques kiosque

Et voici la dernière partie des bilans consacrés aux revues Panini du mois de juin.

Au programme : X-Men Extra 96, X-Men Universe 12 et X-Men Universe HS 5.

X-men Extra 96 – Panini Comics – 144 pages – 5,70€

X-Men Extra 96Gambit (Asmus/Mann/Kirk/Neves/Barrionuevo) : Une série agréable à lire

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Gambit n’a pas toujours été forcément utilisé à bon escient depuis ses débuts. Le cajun a en effet connu des hauts et des bas depuis ses débuts, avec souvent des aventures fort peu intéressantes, et du coup j’étais un peu perplexe de le voir en vedette d’une énième série. Pourtant ces épisodes constituent une agréable surprise, car ils sont agréables à lire. Se détachant du cadre habituel des aventures des X-Men, l’auteur offre ici à Gambit un cadre idéal pour l’emploi du personnage avec ses spécificités et force est de constater que la mayonnaise prend vraiment très bien. Le contrat de divertissement est largement rempli, même s’il ne faut pas non plus crier au génie vu qu’il y a tout de même beaucoup mieux dans les séries mutantes.

Du côté du graphisme, nous avons droit à des planches de belle facture.


X-Men Universe 12 – Panini Comics – 112 pages – 4,80€

X-Men Universe 12X-Men (Peck/Palo/Mogorron) : Un retour aux sources réussi

Maintenant que les mutants sont de retour en force, il est temps pour les anciens élèves du Professeur Xavier de reprendre une activité qui fut florissante en son temps : les débusquer et leur offrir leur protection (ça reste à voir vu les différents foirages de ces dernières années). Ces deux épisodes se basent donc sur cette idée et ils sont franchement bien fichus. Déjà parce que chaque camp n’est pas désigné de façon binaire (pas de « gentils » ni de « méchants » comme avant) mais aussi parce que le choix final de la personne visée n’est pas forcément celui qu’on attend. Bref, deux épisodes qui marquent un retour au sources tenant bien la route.

Du côté du graphisme, le niveau est très bon avec des planches réussies.

Astonishing X-Men (Gage/Baldeon) : Mouais…

Alors que d’autres séries sont constantes dans la qualité (comme Facteur X), cette « saison » d’Astonishing X-Men aura été constante dans la guimauve. Même en changeant d’auteur pour cette conclusion, on nage dans le bisounours et l’ennui (le pitch faisant pas mal redite) et du coup c’est avec soulagement qu’on se dit « ouf c’est fini » et ce n’est jamais bon signe.

Par contre graphiquement c’est loin d’être vilain.

X-Force (Remender/Noto) : Une conclusion mitigée

Bien qu’ayant aimé cette série dans sa quasi totalité, je suis mitigé sur sa conclusion. L’auteur range en effet ses jouets, comme ses petits camarades de jeu sur d’autres titres, mais je trouve qu’il le fait d’une drôle de façon. En effet, un personnage se voit offrir un renouveau assez discutable, et finalement cette fin de run fait presque séparation d’une classe à la fin de l’année. Ca se lit bien cependant, mais j’attendais mieux.

Par contre graphiquement il n’y a rien à redire.

Xavier & Magneto (Lee/collectif) : Un épisode surréaliste et amusant

Les plus anciens d’entre nous se rappellent des épisodes un peu délirants de la grande époque où Stan Lee s’amusait à jouer avec ses créations en se mettant en scène avec elles. Cet épisode est de ceux-là, et montre que l’auteur n’a rien perdu de son sens de l’humour avec l’âge. Cette histoire abracadabrante est vraiment très amusante et conclut la revue avec panache, et c’est toujours agréable de fermer une revue avec le sourire. 🙂

Du côté du graphisme, les différents artistes à l’œuvre ont réalisé des planches très réussies.


X-Men Universe HS 5 – Panini Comics – 128 pages – 5,50€

X-Men Universe HS 5Facteur X (David/Lupacchino/Kirk) : Excellent comme d’habitude

Il est des séries qui sont tellement constantes en qualité que chaque critique fait presque redondant vu que les éloges des épisodes précédents sont répétés à chaque fois. Facteur X fait partie de ces séries, restant la meilleure série de tout l’univers mutant de ces dernières années. Une fois encore nous avons droit à d’excellents épisodes, intégrant habilement les éléments hérités des séries « principales » sans que cela ne compromette l’orientation de la série ou la caractérisation des personnages. Les épisodes sont très bien écrits, et finalement même si on pourrait préférer les avoir sous une forme mensuelle avoir une « dose » ponctuelle permet d’en avoir plus d’un coup, ce qui est agréable car chaque épisode de la série a un goût de trop peu au vu de sa qualité.

Du côté du graphisme, là aussi il n’y a rien à jeter.


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

Le prochain bilan sera consacré aux revues Urban Comics du mois de juin, et ne saurait tarder, le temps de tout lire… 😉

Taggé , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.