Bilan de février 2013 (2)

Critiques kiosque

Après un premier bilan la semaine dernière, nous allons évoquer quatre autres revues du mois de février.

Au programme : Iron Man 8, Marvel Saga 17, Marvel Universe 6 et Spiderman 8.

Iron Man 8 – Panini Comics – 112 pages – 4,80€

Iron Man 8Iron Man (Fraction / Larroca) : Le soufflé retombe

Le mois dernier, j’avais exprimé un certain soulagement de voir Iron Man retrouver un niveau plus élevé…et bien j’aurais dû éviter de me réjouir si vite. Le niveau retombe en effet dans ces deux épisodes poussifs, où on ne voit pas vraiment où l’auteur veut aller. Le second fait également pas mal réchauffé, en proposant un parallèle avec les origines d’Iron Man déjà vu et revu. Graphiquement le niveau est toujours le même, et au risque de me répéter vivement que cela change…

Les Nouveaux Vengeurs (Bendis / Deodato) : Un bon épisode

Ce tie-in d’Avengers vs X-Men est plutôt réussi, menant le lecteur par le bout du nez dans une histoire pleine de faux-semblants. Certes le procédé n’est pas nouveau mais il est judicieusement employé et c’est plus intéressant que la mini-série principale (comme la plupart des tie-ins). Le graphisme est quant à lui très réussi, ce qui contribue à rendre cet épisode agréable à lire.

Les Quatre Fantastiques (Hickman / Camuncoli) : Un épisode intéressant

Partant d’une idée qui peut sembler banale (un « simple » voyage), l’auteur nous propose ici un épisode fort intéressant où il y a pas mal de bonnes idées. Cela permet également de remettre à plat la situation du Wakanda, assez incertaine depuis que T’Challa avait fait joujou avec le vibranium. Les dessins sont de leur côté très réussis, ce qui ne gâche rien.

La Fondation du Futur (Hickman / Walta) : Un bon épisode

Mené en parallèle de l’épisode des Quatre Fantastique, ce récit qui s’attarde sur les jeunes élèves de la Fondation est très réussi. Frais et agréable à lire, il permet de suivre avec intérêt les aventures des  élèves qui ont tous une personnalité bien définie. Les dessins sont de leur côté très réussi, ce qui est un plus non négligeable.


Marvel Saga 17 – Panini Comics – 112 pages – 5,50€

Marvel Saga 17Le Corps des Captain America (Stern / Briones) : Classique mais efficace

Le Corps des Captain America, c’est un peu Avengers Forever mais avec seulement Captain America. On retrouve en effet la thématique de la réalité en danger et des héros venus des quatre coins du temps pour la sauver, mais à la différence du récit de Kurt Busiek (dont le rôle premier était de rustiner la continuité des Vengeurs) il n’y a qu’un seul personnage impliqué ici : Captain America. L’auteur met donc en scène différentes versions de Captain America à travers les âges (j’ai bien écrit de Captain America, pas seulement de Steve Rogers) dans une histoire certes assez classique mais fort bien traitée. Il y a pas mal de rebondissements et d’idées très bien exploitées dans ce récit qui se lit vraiment très bien. Quant au graphisme, il est très soigné et sert très bien cette bonne histoire.


Marvel Universe 6 – Panini Comics – 128 pages – 5,70€

Marvel Universe 6Thanos – Le Samaritain (Giffen / Lim) : Du bon cosmique

Dans ce numéro de Marvel Universe, nous retrouvons la suite des aventures de Thanos publiées il y a bien des années par Panini Comics. Le Titan est donc mis en scène dans une aventure très intéressante, où il est très bien exploité (là on ne dira pas qu’il s’agit d’un clone dégénéré qui faisait n’importe quoi). C’est également l’occasion de découvrir quelques éléments qui seront repris par la suite dans Annihilation et du coup c’est dommage que cette histoire n’ait pas été publiée avant. D’ailleurs vu la qualité de l’histoire, je suis assez étonné que Panini l’ait mise de côté aussi longtemps…Du côté du graphisme, nous avons droit à des planches soignées qui mettent très bien en images cette bonne histoire.


Spiderman 8 – Panini Comics – 112 pages – 4,80€

Spiderman 8Spiderman (Slott / Caselli) : Un dénouement spectaculaire

Dans cet épisode, nous pouvons assister au dénouement de Fins du monde, qui nous a tenus en haleine dans les épisode précédents. Spiderman est une fois de plus utilisé à bon escient, le personnage n’oubliant pas d’être intelligent comme sous la plume d’autres auteurs. L’épisode est spectaculaire et très réussi, et conclut avec efficacité cette aventure inhabituelle du Tisseur. Le graphisme est quant à lui très soigné, et sert très bien le récit.

Avenging Spiderman (Slott / Templeton / Clark) : Anecdotique

Cet épisode sert d’épilogue à Fins du monde, en rendant hommage au personnage qui a trouvé la mort dans l’épisode précédent (enfin quand on lit les sous-entendus très subtils de Christian Grasse on peut en douter…). Cet épisode, qui déterre donc une vieille histoire en retcon est très anecdotique et n’a comme vocation que d’augmenter le capital sympathie du personnage en question, comme si l’auteur nous martelait « Mais si vous êtes tristes, c’était quelqu’un de bien » avec bien peu de subtilité. Graphiquement c’est tout aussi banal, donc c’est un épisode qui ne marquera pas les mémoires.

Spiderman (Slott / Camuncoli) : Les affaires reprennent

Spiderman retrouve New York et son vieil adversaire le Lézard. Ce dernier reste dans la continuité de ce qui a été fait sur lui dans les épisodes précédents le mettant en scène, faisant de lui un adversaire bien plus effrayant que par le passé. L’épisode est très intéressant, avec une conclusion qui donne une furieuse envie de lire la suite. Du côté des dessins, c’est également très réussi.

Scarlet Spider (Yost / Edwards / Stegman) : Deux épisodes plaisants

Double dose de Scarlet Spider ce mois-ci, enrichissant le personnage du clone de Spiderman. En plus de son côté « dark » Kaine montre une facette plus inattendue de son caractère, preuve s’il en est besoin qu’un Parker reste un Parker. Les deux épisodes sont intéressants et plaisants à lire, Scarlet Spider acquérant au fil du temps une stature le différenciant d’une « simple » recopie comme il y en a eu pas mal par le passé. Le graphisme des épisodes est également réussi, même si personnellement j’ai une préférence pour celui du premier épisode.


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

Je vous donne rendez vous très bientôt pour la chronique de quatre autres revues du mois de février.

 

 

 

 

Taggé , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

12 réponses à Bilan de février 2013 (2)

  1. Strider Tag dit :

    En effet, ce numéro de Marvel Universe explique la présence de plusieurs personnages apparus pendant « Annihilation », à savoir :
    -les gardes qui apparaissent au début du prologue + le « prêtre »
    -la fée qui accompagne Thanos
    -Starlord / Peter Quill, qui m’était apparu « jeté » pendant la dernière ligne droite de annihilation (je ne savais pas d’où il venait !)
    -le héraut de Galactus (« le déchu ») qui apparait pendant la mini-série du Silver Surfer

  2. Fred le mallrat dit :

    Pour le marvel Saga 17, l histoire est inspiré de Captain America Annual 6 (traduit dans Hulk collection flash nouvelle formule 6) où le contemplateur (Mr. Budha) recrute les Captain America (connus a l epoque cad Rogers, Naslund, Mace et celui des années 50) pour liberer une terre alternative…

    • Fred le mallrat dit :

      D ailleurs Stern a participé à Avengers Forever si j ai bonne mémoire (ainsi qu aux iron man de busiek)

      • Fred le mallrat dit :

        A noter aussi que Major America dans la continuité 616 esr l’Anticap vu dans la série Captain America & The Falcon (une partie traduite dans Marvel Mega 20) et que l’Amerigarde s’inspire d’un personnage Americop crée par Guenwald à la fin de son run.. Il avait confronté Cap à des persos patriotiques modernes comme Jack Flagg (vu dans les guardian of Galaxy) ou AMericop (sorte de robocop non robotique) qui sinspiraient tous des héros « à la Image comics des 90’s)

  3. Cyrille dit :

    Dîtes voir j’aimerais lire un peu de la saga cosmique. Il y a des possibilités en librairie ?

  4. christophe dit :

    Un très bon numéro de Spider Man, du bon temps sur Iron Man 8.
    J’ai pas trop aimé le Marvel Saga bizarrement alors que je m’attendais à vraiment apprécier.

    Me reste le Marvel Universe à lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.