Bilan de décembre (3)

Bilans de lecture

Après une courte pause le temps des fêtes, voici la troisième partie du bilan de lecture des revues du mois de décembre 2011.

Je vous propose de nous intéresser à Marvel Icons HS 23, Spiderman HS 36, Deadpool 7 et Ultimate Spiderman 11.

Marvel Icons HS 23Marvel Icons HS 23 : Un arc réussi qui se lit tout seul

Dans ce numéro de Marvel Icons HS se trouvent des épisodes « sortis » de la revue dans le cadre de Flash Forward. On retrouve donc Bucky qui se voit rattrapé par son passé, le tout se situant avant Fear Itself (ce qui fait que le dénouement de ce hors série a été déjà dévoilé en VF il y a des mois…). Contrairement à ce qu’on pouvait penser avec le titre de cet arc (Le procès de Captain America), ce n’est pas non plus une « simple » histoire de tribunaux, même si l’aspect judiciaire de l’affaire est bien présent. Ed Brubaker creuse en profondeur le personnage de Bucky Barnes et ses contradictions, qui en font un personnage bien plus complexe que le sidekick un peu niais qu’il était avant que l’auteur ne le fasse revenir d’entre les morts. Ce numéro se lit tout seul, alternant l’action et des moments plus posés, et le dénouement est sommes toutes assez inattendu. Du côté du dessin, ce sont Daniel Acuna et Butch Guice qui officient et même si leurs styles respectifs sont très différents leur travail est tout aussi réussi dans leur partie respective. Un bon hors-série, qui continue de faire penser que le retour de Bucky il y a quelques années était une très bonne idée.


Spiderman HS 36Spiderman HS 36 : Un hors-série très réussi

Dans ce hors-série, on retrouve la Chatte noire dans un récit complet qui se passe avant Grim Hunt (la précision est utile sinon on peut se poser des questions sur le comportement de Spiderman). Dans cette histoire signée Jen Van Meter, la Chatte noire est opposée à un adversaire implacable qui n’hésite pas à mettre à exécution la menace la plus terrible qui puisse viser un super héros, à savoir enlever sa mère. Les épisodes qui constituent ce récit se lisent vraiment très bien, c’est très rythmé sans en faire trop et l’ambiance est très réussie. Les personnages secondaires, à savoir l’équipe qui aide la Chatte noire, sont bien utilisés et cela donne à ce récit un air de série TV plutôt réussie. Du côté du dessin, c’est Javier Pulido qui tient les crayons et le résultat est très joli. Avec ces épisodes, on peut se dire qu’une série régulière consacrée à la Chatte noire pourrait être une bonne idée, d’autant qu’avec les bases posées dans ces épisodes il y a de la matière.


Deadpool 7Deadpool 7 : Un premier épisode indigeste et un second réussi

Le premier épisode de Deadpool conclut l’arc délirant où le mercenaire à la grande g*** sévit à Vegas. Les multiples retournements de situation finissent par donner le tournis et l’épisode se révèle finalement assez indigeste. C’est un peu comme la part de bûche de trop, qui gâche le repas parce qu’elle rend malade. Je préfère quand Daniel Way propose un Deadpool plus simplet que dans cet arc où il en fait un véritable génie de la manipulation. Pour le second épisode, on retrouve donc Deadpool dans un récit autonome où sa route croise cette du redoutable Ghost rider. Construit sur le même modèle que les épisodes de Wolverine quand il taille la route, cet épisode se lit assez bien et s’avère finalement assez touchant car on peut voir un peu se qui se cache derrière le côté clown du personnage. Le graphisme de Carlo Barberi est plutôt réussi et sert bien les deux histoires qu’il illustre. J’espère que le prochain numéro continuera sur la lancée du second épisode que du premier !


Ultimate Spiderman 11Ultimate Spiderman 11 : Un arc qui sent le réchauffé…

Le magazine s’ouvre avec un épisode plutôt sympathique, où Brian Michael Bendis fait évoluer la relation Parker/Jameson d’une façon inattendue. Suite aux épisodes précédents, où ce dernier découvre le secret du jeune héros, on pouvait s’attendre à une évolution de leurs rapports mais je dois avouer que ça je ne l’ai pas vu venir. L’épisode, qui se conclut sur un clin d’oeil plutôt sympa, se lit d’une traite et le graphisme de Chris Samnee est très réussi, ce qui ne gâche rien. On passe ensuite au fameux arc La mort de Spiderman, qui démarre ici après les épisodes qui servaient de prologue…et force est de constater que Bendis ne s’est pas foulé. Non content d’avoir ressorti un ennemi récurrent de Spiderman de la naphtaline, l’épisode fait énormément penser à Ultimate Six. Drôle d’idée que de se contenter d’une resucée d’un ancien arc pour un évènement aussi important…Du côté du dessin, c’est Mark Bagley qui est à nouveau présent et une fois passé le moment de nostalgie de retrouver l’artiste qui a donné vie si longtemps à la série on ne peut que constater que les dessinateurs qui lui ont succédé (notamment Stuart Immonen) faisaient finalement mieux que lui…On perd donc tout le dynamisme d’Ultimate Spiderman post-Bagley et c’est un peu dommage, même si ce n’est quand même pas non plus moche…


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

Je vous donne rendez-vous jeudi prochain pour le bilan des dernières revues de l’année 2011.

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

2 réponses à Bilan de décembre (3)

  1. Crazy Dr dit :

    Le Marvel Icons HS est conseillé, moi qui ne suis pas connaisseur de Captain America j’ai trouvé ça très accessible et bien scénarisé.

    Un petit conseil pour tes titres tu devrais écrire « Bilan de décembre 2011 (3) » parce que quand on remonte dans d’anciennes chroniques on se retrouve avec plusieurs mois similaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.