Bilan d’avril (2)

Marvel Heroes Extra 6

 

Après une première fournée d’un bon niveau, est-ce que les autres parutions du mois seront aussi bonnes, ou bien est ce que nous auront droit à un soufflé qui se dégonfle comme le mois dernier ? Il est maintenant temps de répondre à cette question…

Batman Universe 6

On commence par la suite et fin de l’arc La vie après la mort de Tony S Daniel.  Dans la lignée des épisodes précédent, ceux de mois-ci sont agréables à lire. On peut peut être déplorer qu’une révélation était assez simple à deviner, mais à part ça j’ai trouvé ça plaisant et bien dessiné.  On passe ensuite à deux épisodes de Batman et Robin, toujours signés Grant Morrison (mais dessinés par Cameron Stewart). Ce nouvel arc, qui est lié à Blackest night, commence de façon un peu brutale avant que l’on comprenne où l’auteur veut en venir (surtout quand on ne connaît pas les personnages qui sont aux côtés de Batman). Du côté du dessin c’est très réussi, avec un dessin à la limite du cartoony par endroits mais agréable à regarder. Comme d’habitude, cette série est passionnante et le cliffhanger va rendre très pénibles les deux mois d’attente pour en lire la suite ! En tout cas bien que les deux séries soient différentes, elles nous font voir toutes les deux à quel point la cape de Batman pèse sur les épaules de celui qui a pris sa place et la difficulté de prendre la suite d’un tel personnage.

Marvel Heroes Extra 6

Pendant le Dark Reign, nous avons eu droit à un récit plutôt sympathique où Oeil de Faucon (alors sous le masque de Ronin) et Oiseau Moqueur se sont retrouvés suite au retour de cette dernière. Nous avons droit maintenant à la suite de ces aventures, sur fond d’Heroic Age. Clint Barton a retrouvé son arc et ses flèches, mais qu’en est-il de sa relation avec celle qui fut sa femme ? Signés Jim Mc Cann, ces épisodes sont plutôt plaisants à lire. On retrouve des éléments classiques de la relation Oeil de Faucon/Oiseau Moqueur, dans un cadre plutôt bien fichu. L’équipe qui travaille avec nos deux héros est un peu stéréotypée mais efficace. Du côté du dessin, David Lopez assure un travail très correct, avec des planches dynamiques. J’avoue que je ne suis pas forcément très objectif car j’ai de l’affection pour ce couple de héros (le RCM où il se sont rencontrés est l’un de mes premiers, ça marque !) mais en tout cas j’ai passé un excellent moment en lisant cette revue !

Marvel Universe 26

Nous y voilà, nous sommes au mois d’avril et nous pouvons retrouver le poids lourd des magazines Marvel ! 🙂 On commence par deux épisodes des Gardiens de la galaxie. Alors que le mois dernier j’étais resté un peu sur ma faim (notamment par le trait cartoony qui ne sied pas trop à nos Gardiens), ce mois-ci c’est un trait plus classique qui caractérise les planches et c’est franchement joli. Du côté du scénario c’est plutôt intéressant, quoiqu’un peu complexe par moments. On passe ensuite au second épisode de Realm of Kings : Inhumans. Une chose qui nous saute aux yeux d’emblée, c’est le décalage entre la parution Française des séries cosmiques et celle des autres séries. En effet, on fait ici référence aux Puissants Vengeurs avec des événements qui datent un petit peu (sans non plus que cela se passe il y a dix ans). En tout cas c’est plutôt intéressant et le dessin est agréable. Du côté de Realm of Kings : Imperial Guard, nous avons également droit à un épisode intéressant, qui flirte avec le film d’horreur. Côté graphisme, j’aime moins le style que dans le reste du fascicule mais ça reste quand même très correct.On termine enfin avec deux épisodes de Nova. La série est moins bonne qu’elle ne l’a été par le passé (il faut dire aussi que nous sommes allés très haut en terme de qualité) mais c’est quand même très bon (au lieu d’excellent). L’arc en cours est plaisant à lire et le graphisme est plus qu’agréable.

Ultimate Avengers HS 1

Le moins qu’on puisse dire, c’est que chez Marvel les décideurs sont doués pour répéter leurs erreurs. Après avoir enlevé une grande partie de l’attrait de Wolverine en démystifiant son passé mystérieux, voilà que c’est la version Ultimate de Thor qui se voit maintenant débarrassée de son ambiguïté qui faisait pourtant son charme. Thor est-il un Dieu nordique venu sur Terre ou un illuminé avec un gros marteau ? En son temps Millar n’a pas répondu à cette réponse, laissant suffisamment de mou dans ses Ultimates pour que chacun se fasse une idée. Ici on répond à la question, et même si je déplore que cette réponse soit apportée je ne déplore pas du tout la façon dont c’est fait. Signée Johnatan Hickman (qui oeuvre actuellement sur les FF), ce récit éclaté sur différentes époques parvient brillamment à se glisser dans les interstices laissés par Millar. C’est passionnant de bout en bout, et l’explication donnée a le mérite de parfaitement tenir la route. Du côté du dessin, rien à redire, Carlos Pacheco nous livre de très belles planches qui servent parfaitement l’histoire.

Ultimate Spiderman 7

Avec ce numéro, j’ai bien envie de m’exclamer « Mais ça sert à quoi que Ducros il se décarcasse ? » (si vous avez saisi du premier coup sans regarder dans Google, méfiez-vous, vous êtes aussi vieux que moi ;)). En effet, ça m’a pris plusieurs mois pour m’habituer au trait de David Lafuente, et là franchement graphiquement c’est vraiment pas bon. On sent que l’artiste a du mal à tenir ses délais, et du coup la qualité des dessins s’en ressent grandement (certains personnages en deviennent même méconnaissables). Du point de vue du scénario, il y a de bonnes idées mais j’ai l’impression que le j’m’en foutisme de Bendis qui gangrène ses Vengeurs commence à gagner son Ultimate Spiderman. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est mauvais, mais il est loin le temps où Ultimate Spiderman ridiculisait son homologue de l’univers 616…

Ultimate Spiderman HS 2

Après Ultimate Enemy, premier volet de la trilogie, voici maintenant Ultimate Mystery. Et là je serai moins sévère qu’avec la série régulière d’Ultimate Spiderman. En effet, Bendis livre ici une intrigue bien posée, qui tient très bien la route (même s’il ne peut pas s’empêcher de caser un « type cool qui fait des vannes »). On retrouve avec plaisir les Ultimate FF, qui était SSF depuis quelques temps (Sans Série Fixe). Il y a de très bonnes idées dans ce récit, et cela va être très long d’attendre l’automne pour avoir la fin de l’histoire (le troisième volet de la trilogie est en cours de parution aux USA). Du côté du dessin, c’est Rafael Sandoval qui officie et son style colle parfaitement à l’intrigue. Un très bon hors série qui ne donne qu’une envie : lire la suite !

X-Men Extra 83

Avant de nous jeter à fond dans l’opération Flash Forward, nous reprenons une petite dose de X-Men Forever…alors que dans le dernier numéro j’avais trouvé ça assez mauvais, cette fois-ci je dirais que ce n’est pas trop mal. Certes il est difficile de pleinement apprécier le texte quand c’est la poussive G. Coulomb qui officie (bientôt la retraite ? ;)), mais en tout cas le récit est plutôt pas mal. On retrouve quand même certaines lourdeurs Claremontiennes par moment, histoire de bien se rappeler que les belles années de X-Papi sont terminées (pour mémoire, les meilleurs épisodes de New Excalibur sont ceux qu’il n’a pas écrit…). Du côté du dessin, Tom Grumett rend une copie honorable qui lorgne vers un style 90s mais adouci par les techniques modernes de colorisation.

En conclusion…

Alors que la seconde fournée du mois dernier m’avait laissé un goût amer, ce mois-ci je suis plutôt satisfait. Même si la moyenne générale est abaissée par Ultimate Spiderman et X-Men Forever, le reste est suffisamment bon pour laisser une très bonne impression globale !

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

6 réponses à Bilan d’avril (2)

  1. Machin dit :

    De mon côté un gros gros big up la revue Marvel Universe qui propose de la super BD.

    J’ai par contre eu beaucoup plus de mal avec le magazine Batman. Avant de commencer à lire Batman régulièrement avec le Batman n°1 (donc très récemment, je suis un noob), je n’avais lu que des albums ou des one-shots… Bref, je ne suis pas du tout un connaisseur de cet univers. En conséquence, j’ai eu le plus grand mal à suivre, voir même à comprendre, ce qui se passe dans l’arc de Tony Daniel. Soit je suis bête, ce qui n’est pas à écarter, soit l’histoire est très mal gaulée (la construction me semble un poil alambiquée), soit elle est trop référencée pour mes connaissances. Je ne sais pas si la suite sera aussi complexe, mais je me demande si je vais continuer la collection de cette revue, pour le coup pour ne plus faire qu’acheter les albums.

  2. pacclerouge dit :

    Personnellement j’ai bien accroché avec le Ultimate Thor.De toute façon il me semble que l’ambiguïté autour du personnage était mise à mal à la fin du volume 2 des Ultimates, Et ce n’était peut-être pas une mauvaise chose car ça a été une belle fin de volume, avec de très belles planches de Hitch.
    Du coup ce HS comble, comme tu l’écris bien, les trous laissés par Millar, on retrouve bien la dignité et la pureté du Thor. Et je trouve que la relation avec Balder est meilleure que dans l’univers traditionnel de Thor. On retrouve bien là l’avantage de l’univers Ultimates, la possibilité de retravailler les origines des personnages, tout en allant plus vite dans leurs destins respectifs, et parfois ça fonctionne très bien. Et puis quand même, les nazis sont toujours les meilleurs bad guys.

  3. pacclerouge dit :

    A cause de toi Franck, je me suis acheté le Marvel Universe. Il faut dire que je me tâtais depuis quelques mois, mais là, de rage de ne pas voir mes mag habituels (Stars, Heroes), je l’ai pris.
    Sachant que le superhéros cosmique, je ne le suis plus depuis Inifinity Crusade, est-ce q’uil y a des volumes qu’il serait impératif de se procurer, ou des numéros précédents du Marvel Universe ?

  4. mdata dit :

    @Machin : Il y a certes des références assez fortes par moments dans le Batman de Tony Daniel, mais en ce qui me concerne cela ne m’a pas trop dérangé. Je ne sais pas si la série se poursuit ou si le Batman & Robin de Morrison aura un autre compagnon de jeu après.

    @pacclerouge : Pour Thor, je trouve qu’il restait un brin de mystère, car Thor retrouvait quand même sa tenue high tech donc l’ambiguïté était à mon avis encore un peu présente. +1 pour les magnifiques planches de Hitch d’ailleurs 🙂 Concernant Marvel Universe, au minimum il faudrait que tu te procures le précédent numéro pour avoir le début de Realm of Kings. Après c’est une longue continuité depuis le numéro 1, je regarderai si je peux trouver un point de départ autre que le numéro 1.

  5. pacclerouge dit :

    J’ai capté que le coup de l’abîme était un évènement majeur, donc je voulais savoir quels étaient les numéros de marvel universe qui en parlaient.
    Pour l’arc Anhilator, il vaut le coup ?

  6. mdata dit :

    Désolé pour la réponse tardive, je souhaitais me renseigner avant de te répondre 🙂

    Je pense que ça peut valoir le coup d’avoir Realm of Kings, voire même War of Kings même si là c’est plus pour avoir le début de l’histoire et des récits de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.