Wolverine – Le combat de l’immortel

Wolverine - Le combat de l'immortel

Bien malmené par un premier film solo particulièrement raté, le personnage de Wolverine se voit offrir une seconde chance sur le grand écran avec ce nouvel opus dont le scénario se base sur l’excellent récit de Chris Claremont & Frank Miller. Le résultat est-il à la hauteur des attentes ? Et bien en fait pas vraiment.

Certes, Le combat de l’immortel est plus réussi que X-Men Origins – Wolverine, mais d’un autre côté vu qu’avec ce dernier on part de très bas ce n’est pas non plus forcément très glorieux. Une fois encore nous avons droit à un film à la gloire de son interprète-producteur, dont le jeu d’acteur n’est pas franchement au top dans le film (fâché, bobo, neutre et puis c’est tout) alors qu’il a déjà prouvé ailleurs qu’il peut être plutôt bon. Les deux premiers tiers du film se regardent (même si certaines scènes d’action en deviennent soûlantes tellement elles sont longues) mais le dernier tiers est quant à lui particulièrement mal fichu et longuet.

Les autres personnages, passé à la moulinette des scénaristes, sont traités de façon superficielle et croulent sous les clichés. Quant à l’histoire d’origine, elle a été tellement malmenée qu’on peut se dire que Hugh Jackman est mal avisé de clamer partout qu’il est un fan absolu de ce récit (un grand classique de la promo, mais on peut se souvenir que les acteurs la ramenaient moins sur leur supposé amour des comics quand ces derniers ne faisaient pas un tel carton au cinéma).

Cependant, comme je le disais plus haut, le film se laisse plutôt regarder et est moins raté que le précédent. Mais bon au vu de la qualité de l’histoire adaptée, cela sent le gâchis.

Attention en tout cas, il y a une scène post-générique et par contre elle est absolument géniale (c’est même la meilleure scène du film !). Donc on se retient un petit peu pour le petit pipi post-film ou la pause clope (ou n’importe quelle autre activité d’après le film),et on patiente car ça vaut le coup !

Hanté par la mort de Jean Grey, Logan s’est replié sur lui-même et a abandonné son rôle de Wolverine. Répondant à l’appel d’un homme dont il a sauvé la vie bien des années avant, il se rend au Japon et va se retrouver confronté à des ennemis implacables alors même que ses pouvoirs lui font défaut.

Wolverine - Le combat de l'immortel

Dangers spoilers LA SUITE DE L’ARTICLE CONTIENT DES REVELATIONS SUR L’INTRIGUE (SPOILERS)

Le Wolverine de Claremont et Miller est pour beaucoup la meilleure histoire qui ait été consacrée à Wolverine. C’est dans ses pages que le personnage a commencé à acquérir une certaine profondeur, en partant des pistes semées dans les pages d’Uncanny X-Men. Autant dire que l’annonce de l’adaptation de ce récit majeur de l’histoire de Logan avait de quoi faire saliver les amateurs de mutants poilus, surtout après le calamiteux premier film qui lui a été consacré. Au final, qu’est-ce qui en reste ? Finalement pas grand chose : ça se passe au Japon, ça parle des Yashida (en rajoutant une génération supplémentaire au passage), Yukio est de la partie, il y a des ninjas (ce qui marche moins que dans les années 80 à mon avis) et Wolverine n’est pas content (et n’aime pas qu’on empoisonne les ours). En dehors de ça, tout le reste passe à la trappe : le triangle Logan/Yukio/Mariko, le clan Yashida qui est mouillé avec la pègre et surtout toute la réflexion sur la dualité de la nature du personnage, tiraillé entre sa nature d’homme et ses instincts bestiaux et finissant par trouver la voie de l’honneur en faisant sien l’idéal du samourai. Et je ne pense pas qu’il n’y ait que des bonnes idées pour remplacer tout ceci.

Wolverine

Orienter le scénario sur le traumatisme ressenti par Logan suite à la mort de Jean Grey de ses propres mains n’est pas une mauvaise idée en soi, car cela est sommes toutes assez fidèle au personnage original. En effet, n’oublions pas que le vrai moment de non-retour entre Wolverine et Cyclope à l’occasion de Schism (la scission des X-Men entre une faction « guerrière » et une faction « éducative » qui a eu lieu en VF l’année dernière) est une réplique vacharde du second à propos de l’amour du premier envers Jean Grey. Il est donc à ce titre tout à fait légitime de considérer que le personnage ne se remet pas de la mort de sa bien-aimée et maudisse l’immortalité qui l’empêche de la rejoindre dans un hypothétique au-delà. D’ailleurs, l’histoire de l’immortalité est forcément un ajout par rapport au travail de Claremont et Miller vu qu’à cette époque il n’était pas encore admis que le mutant était tout bonnement increvable. Mais en dehors de ceci, les autres choix ne sont pas forcément très heureux.

Wolverine

Prenons par exemple le cas de Yukio : femme forte dans les pages de X-Men, toujours décidée à obtenir ce qu’elle veut et prête à tout pour détourner Mariko de Logan, elle devient ici une gamine et de surcroit la soeur adoptive de Mariko. Une version bien plus sage et édulcorée du personnage, toujours aussi adroite au combat mais nettement moins intéressante avec une psychologie se réduisant au strict minimum. L’interprétation de Rila Fukushima m’a davantage fait penser à une déclinaison de Jubilée qu’à une adaptation du personnage de Yukio tel qu’on le connait.

Wolverine

Puisqu’on parle de Mariko, le personnage devient ici un véritable stéréotype de films d’action, à savoir la jeune fille à sauver qui tombe amoureuse de son héros après une période d’amour vache. Exit donc la femme de caractère et d’honneur battue par son mari et héritant de l’empire criminel de sa famille. Là aussi, le caractère du personnage est très édulcoré (j’ai plus eu l’impression d’avoir Pepper Potts version Japon à l’écran), même si le duo formé par Hugh Jackman et Tao Okamoto fonctionne plutôt bien.

Wolverine

Et puisqu’on parle de Hugh Jackman, penchons nous un peu sur son cas avant d’évoquer les autres personnages. Le comédien et producteur du film a sa vision du personnage de Wolverine, et s’assure une fois de plus que c’est bien celle-ci qui est transposée à l’écran. On retrouve donc un Wolverine tourmenté mais pas du tout tiraillé par sa nature bestiale, ne perdant aucune occasion de tomber la chemise pour montrer à quel point il a bien poussé de la fonte (t’as fait trop de K2000 Jean-Pierre !), avec même une scène totalement gratuite où il joue de la hache pour couper un arbre façon Charles Ingalls. Son interprétation reste assez basique, et son personnage reprend tous les clichés vus et revus du héros qui a décroché et revient aux affaires. Franchement, il faudrait vraiment que le comédien reste à sa place et arrête d’imposer sa vision aux réalisateurs et scénaristes pour que le personnage devienne plus intéressant à l’écran.

Wolverine

Face à lui, Svetlana Khodchenkova campe une déclinaison de Vipère assez inhabituelle. On peut comprendre que tout l’historique du personnage n’ait pas été repris à l’écran (et surtout son passé de Madame Hydra est bloqué vu que les droits sont chez Marvel Studios), mais j’avoue que je suis assez sceptique vis-à-vis de ce qui a été fait dans le film. On se retrouve en effet avec une ennemie qui s’amuse à empoisonner tout le monde avec des pouvoirs qu’elle n’a qu’à l’écran et à neutraliser les pouvoirs de Logan, mais en dehors de ça, elle est tout à fait inintéressante et son interprète en fait des tonnes. On appréciera par contre de retrouver sa fameuse combinaison verte… 😉

Wolverine

Du côté des personnages maltraités, ce pauvre Kennuchio Harada n’est pas en reste. Puisque vous êtes dans la partie spoilers, je ne trahirai donc pas de secret en annonçant que contrairement à ce qu’on pouvait supposer ce n’est pas du tout lui le Samourai d’Argent ! L’acteur est plutôt bon mais il n’est pas gâté par un rôle bourré de clichés.

Wolverine

Et que dire de Yashida, dont la destinée est liée à celle de Wolverine depuis la spectaculaire scène de Nagasaki ? Et bien il dépouille son fils Shingen de son rôle de méchant en titre (ce dernier devenant presque anecdotique pour le coup) mais cela ne se voit qu’à la fin du film même si je dois avouer que je croyais peu à sa mort (et avec le recul, tout ceci me fait penser à la cybernetisation de Silvermane dans les années 80). Autant le personnage est plutôt intéressant au début du film qu’à la fin il fait carrément pitié…

Wolverine

Ce qui est tout de même paradoxal, c’est que malgré tous les défauts dont je viens de longuement parler les 2/3 du film fonctionnent quand même. Certes, cela fait plus penser à un film genre Jason Bourne, Mission Impossible 2 ou même pourquoi pas on pourrait aller jusqu’aux films avec des anti héros taciturnes incarnés par Clint Eastwood et autres gros durs d’antan mais avec des griffes au lieu d’un gros flingue. Mais à condition de ne pas être trop exigeant, cette partie du film se laisse regarder, même si la fameuse scène du train à grande vitesse en devient ennuyeuse car elle tire trop en longueur et joue un peu trop sur la surenchère de spectaculaire. Il y a quelques touches d’humour assez bien trouvées, jouant même sur les clichés sur les Japonais par moments.

Wolverine

Par contre pour le dernier tiers, là le film s’écroule totalement. Fini les larmes, Wolverine est de retour et n’est pas content. Comme dans tout film d’action de ce type, le héros va aller chercher sa belle en montrant qu’il ne faut pas le chercher. C’est aussi là que des idées particulièrement débiles sont mises en images : le Samourai d’argent est une sorte de gros golgoth, Wolverine perd ses griffes d’adamantium, Yashida est en fait vivant (le pire c’est que quand le twist survient on s’en fout totalement) et pilote le Samourai qui le maintient en vie pour pomper le facteur auto guérisseur de Logan à la perceuse dans les restes de ses griffes (là j’avoue que j’ai étouffé un petit rire). Et bien entendu à la fin Logan s’en va en vainqueur (avec ses griffes en os !) et fait un gros smack d’adieu à Mariko avant de partir avec Yukio faire on ne sait quoi.

Wolverine

Pour le Samourai, franchement je suis resté sans voix. J’avais bien noté dans la campagne promotionnelle que le Samourai était bien plus imposant que son modèle de papier mais je ne pensais pas à un tel ratage. Déjà je pensais que Harada était sous l’armure et je ne m’attendais pas à un combat entre Wolverine et un golgoth. Et que dire du coup des griffes : je veux bien être tolérant et laisser mon pinaillage au placard concernant la perte des pouvoirs de Logan (normalement sans ses pouvoirs Logan doit mourir rapidement d’un empoisonnement dû à ses os en métal), mais bon même sans pinailler l’adamantium est censé être indestructible ! Donc même si la lame du Samourai est aussi en adamantium elle ne peut pas couper les griffes, quelle que soit sa chaleur ! Et que dire du fait que non seulement Yashida attaque les restes des griffes à la perceuse pour y puiser le pouvoir de Logan (parce que son pouvoir est à l’intérieur de ses griffes ? pour jouer à la roulette façon Marathon man ?) mais qu’en plus Logan arrive à faire ressortir ses griffes en os alors que la partie non visible des griffes est sûrement encore recouverte de métal ? Franchement ça ne tient pas debout et c’est tout simplement ridicule.

Wolverine

Autant je ne suis habituellement pas trop à cheval sur les libertés prises pour les adaptations, jugeant que du moment que l’esprit est respecté et que les changements effectués sont pertinents il est normal que le passage du papier à l’écran s’accompagne d’ajustements. Mais le souci c’est quand ces modifications n’enrichissent en rien l’histoire et au contraire la desservent, comme c’est malheureusement souvent le cas dans ce film.

En ce qui me concerne, Wolverine – Le combat de l’immortel est donc un film qui ne mérite pas d’être qualifié de ratage comme son prédécesseur, mais il ne s’agit pas d’une réussite pour autant. Le film se laisse regarder, mais sans plus, et laisse une sensation de gâchis pour les amateurs de l’excellent travail de Chris Claremont et Frank Miller.

Un dernier mot sur la scène post-générique : particulièrement bien ficelée, elle donne une furieuse envie de voir ce que va donner Days of future past. C’est un grand plaisir de retrouver Ian Mc Kellen et surtout Patrick Stewart (qui fait un peu le foufou avec sa chaise quand même !) dans la peau de Magneto et Charles Xavier. Un excellent passage, qui fait aussi penser que si jamais Bryan Singer se plante sur cet autre récit majeur de l’univers mutant il va falloir qu’il courre plus vite que la horde de fans déchainés qui vont vouloir se la jouer moyenâgeuse ! 😉

Days of future past

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

19 réponses à Wolverine – Le combat de l’immortel

  1. Courge dit :

    Ha! Pour une fois je suis d’accord en tout point sur un film!
    Je n’ai pas relu le comics avant d’aller voir le film et c’est tant mieux, ca m’evite la désillusion IronMan 3/Extremis.

    Ce n’est pas le massacre du premier, ca se regarde mais ca n’apporte rien. On dirait plutot un film d’ecole « Vous avez 15 jours pour me réaliser un film avec Wolverine et des japonais ».
    Des scènes sont affligeantes de banalité: « Je suis Wolverine », « un sabre japonais se tiens à 2 mains », quasiment tout ce qui a rapport au japon. On nous répète bien ce qu’est un ronin. Blesser des animaux c’est MAL! Bien que la notion de poison dur tout le film, là ca ne sert à rien.

    Spoiler SelectionnerVoir

    Même la réplique sur la piscine a deja été faite dans au moins un autre film.
    Je redoutais la scène du train mais finalement ca passe bien.

    Wolverine se la joue Steven Seagel avec en tout et pour tout une expression faciale.

    Spoiler SelectionnerVoir

    Tu oublies de parler de la musique. Tout aussi académique que le film. Même pénible lors de la scène finale.

    La scène post-generique est simpa mais je suis moins enthousiaste que toi. Ca commence à ressembler à du Avengers (mets Nick Fury à la place de Magneto et tu obtiens la même scène). J’ai eu l’impression que les voix VF n’étaient pas les même que pour les précédents films. Espérons que ca ne soit pas le cas dans X-men 4.

    Pour refaire un bon film X-men (pour moi first class est LE film X-men), il faudrait qu’il commence par lâcher les runs super populaires ne servant qu’à faire passer à la caisse les fans. Même si Bryan Singer se loupe, il aura fait amasser suffisamment de dollars au studio.

    J’aimerais un jour, quand le monde sera pret, voir un film Wolverine pour adulte, avec des griffes qui coupent!

    • mdata dit :

      Je me suis permis de baliser un peu ton commentaire pour les lecteurs qui n’ont pas vu le film, il est en tout cas fort intéressant (ton commentaire bien sûr :))
      Après je dirais que la différence capitale avec Iron Man 3/Extremis, c’est que même si de grandes libertés ont été prises le discours sous jacent sur la mauvaise utilisation de la science est toujours là. Tandis que là, tout ce qui a trait à la notion de maitriser son côté bestial ou de choisir la voie de l’honneur a disparu, alors que c’est l’essence même de l’histoire.

      • Courge dit :

        Pas de problème. Comme l’article était déjà spoilant je me suis dit celui qui tombait sur ces commentaires avait lu l’article avant.

        Extremis insistait plus sur la nécessite de vendre des armes à l’armée pour pouvoir développer un projet plus idéologique.

  2. Courge dit :

    L’histoire sur lequel « se base » le film concerne quels numeros de Wolverine?

    • mdata dit :

      C’est la mini-série de Claremont et Miller, éditée en VF dans le tout premier RCM de Lug, chez Bethy sous le titre « Je suis Wolverine », dans la première intégrale Wolverine chez Panini ou encore offerte avec 4 titres Marvel Now en juillet (offre kiosque).

  3. babou167 dit :

    [edit site] Attention aux spoilers pour ceux qui n’ont pas encore vu le film, je me suis permis de mettre une balise pour ton texte

    Spoiler SelectionnerVoir
    • mdata dit :

      Que je me sois cassé ou pas la tête, c’est une idée tout de même assez curieuse (je parle du scénario, pas de ton commentaire) et de surcroit pas super bien mise en avant…

  4. touzous dit :

    selon vous as til des chance de retrouver l’adamantium quil avait sur ses griffes? 😛

  5. Serval dit :

    Bonjour, je me permet de poster un commentaire ( un peu tardivement j’ai l’impression ) pour réagir sur le fait qu’en lisant la critique j’ai tilté sur un détail que j’ai vérifier directement dans le film, par contre ne sachant pas comment mettre le spoil je vais sauter quelques lignes :

    En lisant cette phrase : mais qu’en plus Logan arrive à faire ressortir ses griffes en os alors que la partie non visible des griffes est sûrement encore recouverte de métal ?

    j’ai eu l’envie de vérifier, j’ai donc regarder la scène au ralenti, et a moins que mes yeux ne me font défaut, il me semble que le reste des griffes recouverte d’adamantium s’arrache au moment ou Yashida lache Logan après s’être pris une des griffes coupée dans la tête de la part de Mariko.

    A confirmer par d’autres, mais si c’est bien le cas, ce point la sera au moins cohérent avec le fait que les griffes ne soient qu’en os par la suite.

  6. inconnu dit :

    la critique est bizzare, encore un gros rabat joie, oui il peux couper de l’adamantium grâce à un champ de tachyon qui peux couper toute matière alors go se renseigner avant de faire des critiques sur des passages que l’on n’a pas compris…
    La scène du train trop longue ? c’est la première fois que j’entends cela, c’est un combat entre un immortel et des mafieux japonais sur-entrainés, il allait pas les tuer en 30 secondes …

    • mdata dit :

      S’il faut se renseigner pour « comprendre » le film, alors le film est raté car il n’est pas auto-suffisant pour être compréhensible en lui-même.

      Pour le reste, c’est mon avis et je l’assume. Et merci de changer de ton, je n’apprécie pas trop quand on donne des leçons ainsi, de surcroit bien caché derrière un tel pseudonyme.

  7. Raptor dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec toi se filme et loin avoir la palme d’or. Et frenchement pour le cou des griffes je suis carrément rester sur le cul.ladamantium et suppose indestructible comment il on pue faire une daube pareille d’après mes souvenir quand je lisais les marvels wolverine ne ces jamais fais casse ces griffe . Ces vraiment du n’importe quoi.il faut vraiment il arrêt de nous prendrent pour des truite????

    • Tris dit :

      La véritable daube, c’est ton orthographe… Achète toi un dictionnaire, parce que là, c’est grave !

      • raptor dit :

        pour info j ai 13 ans alors pour orthographe me prend pas le choux ok .et au mieux de critiquer les personnes du forum laisse plutot un commentaire sur le filme. pauvre daube

        • Tris dit :

          Dire que tu as 13 ans n’arrange pas ton cas, au contraire ! De plus c’est ton orthographe que j’ai critiqué, pas toi, du moins pas directement. Si je t’ai dit ça, c’est parce que ce n’est pas vraiment agréable de lire un commentaire avec des fautes à quasiment tous les mots et des mots manquants. Mais ce n’est pas une raison pour m’insulter. Maintenant, arrête de t’énerver et va dormir 🙂

  8. mdata dit :

    Maintenant que vous avez dit ce que vous aviez à vous dire, on se calme et on passe à autre chose, dorénavant les commentaires du même genre seront supprimés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *