We are Humanoids – Les nouveaux projets d’Humanoids Publishing

Editeurs

A l’occasion de la 26e édition de Paris Manga & Sci-Fi Show, Fabrice Sapolsky nous a dévoilé les nouveaux projets d’Humanoids Publishing.

H1 Paris Manga

En compagnie d’Alberto Jimenez Albuquerque, Fabrice Sapolsky a répondu aux questions de Xavier Fournier lors d’une conférence dédiée à son travail chez Humanoids. Ce fut donc l’occasion de revenir sur les informations dévoilées lors de la Comic Con aux USA sur les projets d’Humanoids Publishing.

Histoires d’Humandoïdes

Fabrice Sapolsky, fondateur de Comic Box et co-créateur de Spider-Man Noir avec David Hine, occupe le poste de Senior Editor chez Humanoids aux USA. A l’origine, Humanoids est une branche des Humanoïdes Associés (Métal Hurlant, L’Incal) créée en 1998 pour publier aux USA les titres de l’éditeur. Mais en 2013, tout s’inverse : Humanoids, situé à Los Angeles, devient le siège de Humanoids Publishing et sa contrepartie Française devient la filiale après avoir été la maison-mère. Les deux entités ont cependant une grande indépendance l’une envers l’autre.

L’année dernière, Fabrice Sapolsky est entré chez Humanoids avec un projet en tête, projet qui a ensuite été travaillé pour devenir ce qui nous sera proposé dès l’été 2019. A ses côtés, nous retrouvons :

  • John Cassaday, qui occupe le poste de chief creative officer. Artiste talentueux et bien connu des lecteurs (on peut citer Astonishing X-Men ou Planetary, mais également Je suis Legion chez les Humanoïdes), John Cassaday est également scénariste et outre son rôle de supervision de tout ce qui se passe dans le cadre des titres à venir il est impliqué dans des projets à longs terme encore secrets.
  • Mark Waid, qui est arrivé comme scénariste mais ayant voulu s’impliquer davantage dans ce projet qui le séduisait il a également un rôle de développement créatif (créative development). Mark Waid est un scénariste lui aussi très connu (dont la liste des travaux mériterait un article à elle toute seule ) et reconnu pour la qualité de son travail. Il écrira une série et travaille étroitement avec Fabrice Sapolsky sur le développement des différents projets
  • Alberto Jimenez Albuquerque, artiste connu notamment pour l’excellente série Letter 44, qui s’occupera de toutes les backstories de l’univers partagé d’Humanoids

Humanoids H1

Plein feux sur H1

H1 (à prononcer à l’Américaine) est l’abréviation de Humanoids One. Il s’agit de deux choses distinctes :

  • 3 séries qui forment un univers partagé, le premier de Humanoids
  • 3 mini-séries autonomes 

Le but du projet n’est pas de proposer de la BD Française adaptée pour le marché Américain, mais bel et bien de produire de la BD Américaine utilisant le même système que celui déjà en place (avec même des crossovers à venir) à l’exception d’une petite variante qui ne peut pas être encore dévoilée.

Pour ses équipes créatives, Fabrice Sapolsky a choisi de miser sur des outsiders : au lieu de faire comme les autres éditeurs qui tournent un peu sur les mêmes noms (ce qu’il surnomme les « usual suspects »), il préfère choisir des créatifs qui ne sont pas forcément très connus du grand public mais dont le talent est à la hauteur de ses projets avec une volonté de mettre l’accent sur la créativité. On retrouve donc notamment Carla Speed McNeil et Kwanza Osajyefo, mais aussi Yannick Paquette parmi les noms qui sont déjà dévoilés.

Pour H1, l’objectif est de proposer des comics du réel, rappelant que la réalité a toujours fait partie du monde des comics, et surtout des titres qui ont du sens. Il n’y aura pas de super-héros, la philosophie du projet étant en effet différente de ce qui se pratique chez les éditeurs qui en mettent en scène.

Les séries de H1

Les trois séries de l’univers partagé de H1 sont :

  • Ingnited (juillet 2019) : l’histoire part d’un événement dramatique, qui va impacter six adolescents. Ces derniers vont utiliser leurs pouvoirs dans des circonstances originales suite à cet événement, ce qui sera le coeur de l’histoire. Ignited, considérée comme le « flagship » de H1, est signée Mark Waid, Kwanza Osajyefo et Phil Briones.
  • Omni (juillet 2019) : la série raconte les aventures d’un médecin de Médecins sans frontières, et cette dernière est l’esprit le plus rapide du monde. Il s’agit du premier comic book médical.
  • Strangelands (août 2019) : décrite par Fabrice Sapolsky comme « Clair de lune avec des super pouvoirs », la série est importante  dans l’univers de H1 du fait du rôle d’antagoniste joué par ses personnages.

Chaque épisode de ces trois séries est complété par une séquence de backstory, chacune d’entre elle étant signée Carla Speed McNeil et Alberto Jimenez Albuquerque. Les séquences sont toutes connectées entre elles, mais les épisodes individuels peuvent se lire de façon indépendante et dans des ordres différents. Il n’y a que trois séries dans cet univers partagé, par volonté de ne pas faire de surproduction comme les autres éditeurs.

Humanoids H1

En ce qui concerne les trois mini-séries, voici ce qui a été annoncé :

  • Big Country (juillet 2019), en 5 épisodes. Signée Quiton Peeples, Dennis Calero et Darick Robertson, cette mini-série raconte l’histoire d’une famille de sherifs au Texas dont le dernier représentant est aux prises avec un serial killer dans un univers à la Tarentino
  • Meyer (août 2019), en 5 épisodes. Cette série de Jonathan Lang, Andrea Muti et Shawn Martinbrough s’intéresse à un gangster légendaire aux USA : Meyer Lansky, comptable de la Mafia. L’idée est de raconter ici son dernier coup, alors qu’il n’a plus rien à perdre, dans l’esprit de Breaking bad.
  • Nicnevin and the Bloody queen (septembre 2019), en 4 épisodes. Mini-série dont toute l’équipe créative est Anglaise, il s’agit d’une histoire originale jusque dans sa narration, traitant de magie noire dans une famille recomposée qui a des secrets. Il n’y a que 4 épisodes mais ils feront 28 pages chacun.

Humanoids H1

Et la France dans tout ça ?

Il est certain que ces nouveaux titres seront proposés sur le marché Français, mais à l’heure actuelle rien n’est encore décidé sur les modalités de publication. Ces titres seront-il publiés en même temps que les versions Américaines ? Plus tard ? Beaucoup plus tard ? Nous n’avons pas encore la réponse, mais il est clair qu’après cette présentation il y a de quoi avoir l’eau à la bouche !

Ce projet me semble en tout cas passionnant, avec une approche originale qui pourrait bien apporter du sang neuf dans nos lectures, d’autant que les équipes créatives choisies sont connues et reconnues pour la qualité de leur travail. Je suis donc particulièrement impatient de voir ce que cela va donner !

Voici la captation de la conférence, qui a eu lieu samedi dernier à Paris Manga & Sci-Fi Show.

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.