Urban Comics : Interview de Charlène Lecaque et François Hercouët

Urban Comics

Depuis la naissance d’Urban Comics, les yeux des lecteurs de comics sont braqués sur cette nouvelle structure pour savoir ce qu’elle nous réservera dès que cela sera son tour d’exploiter la licence DC.

Je vous propose aujourd’hui une interview de Charlène Lecaque et François Hercouët, qui ont eu la gentillesse de répondre aux questions de Watchtower Comics.


Bonjour, merci de nous accorder cet entretien. Voulez-vous vous présenter pour les lecteurs de Watchtower Comics ?

Bonjour Franck. Avant tout je vais vous présenter mon binôme pour cet entretien qui est François Hercouët, directeur éditorial d’Urban Comics (et il se fera un plaisir de répondre aux questions liées à l’éditorial 🙂 ). François a travaillé 6 ans aux côtés de Thierry Mornet sur le catalogue Contrebande des éditions Delcourt, il est aujourd’hui chargé de donner la direction et le ton du catalogue d’Urban Comics.
Me concernant j’ai déjà travaillé au Lombard, par exemple. Je suis en charge de tout ce qui à trait à la communication, au web, et au développement des partenariats.

L’annonce de l’acquisition de la licence DC par Dargaud a surpris pas mal de monde cet été. Qu’est ce qui a motivé cette acquisition ?

Le Groupe Media Participation, dont fait partie Dargaud, est leader sur la bande dessinée franco-belge avec Dargaud – Dupuis – Le Lombard. Le groupe est également très bien placé sur le Manga avec le label Kana. Il restait un secteur absent : le Comics. L’opportunité d’acquérir les droits du catalogue DC est venu compléter l’offre du groupe.

Quelles ont été les principales difficultés pour faire naître Urban Comics ?

Je pense plutôt aux difficultés liées au développement de la structure, plus qu’à sa naissance. Aujourd’hui, nous sommes dans une période de transition assez complexe à gérer puisque l’ancien licencié possède encore l’exercice de ses droits. Nous ne sommes pas encore considérés comme l’éditeur officiel du catalogue de DC Comics en France, et c’est ce pourquoi nous nous devons de rester discret dans notre communication : par respect pour Panini.
Enfin il y a tout à faire, tout à mettre en place, même si certaines difficultés sont là, cela n’en est pas moins motivant !

Depuis quelques semaines, nous savons qu’Edmond Tourriol travaille avec vous. Avez-vous fait venir d’autres noms « connus » du monde des comics VF chez Urban Comics ?

Les noms d’Alex Nikolavitch, de Jérôme Wicky, Nick Meylaender, Jean-Marc Lainé ne doivent pas vous être étrangers si vous êtes un lecteur attentif de comics 😉

Comment se passe la transition avec Panini ? Etes-vous en contact ou bien partez-vous de zéro ?

Nous sommes effectivement en contact avec Panini pour une meilleure transition.

DC (hors Vertigo) a la réputation de ne pas très bien marcher en France. Que pensez-vous de cette réputation ?

Historiquement, le catalogue DC a connu une exploitation plus chaotique que celui de Marvel (pas ou peu de revues mensuelles en kiosque par exemple). Nous avons donc un défi à relever et allons mettre en place les moyens nécessaires pour rendre accessible la richesse de DC au plus grand nombre de lecteurs.

Est-ce que vos publications en kiosque ne livreront « que » les séries traduites, ou bien envisagez-vous d’y inclure de l’éditorial ? (comme des présentations de personnages, des indications pour remettre telle ou telle histoire dans son contexte…)

Résumés, dossiers, fiches de personnages, etc. Nous n’envisageons pas les choses autrement 🙂

Panini avait fait le choix de cantonner Vertigo à la librairie. Comptez-vous faire de même, ou bien verrons-nous du Vertigo en kiosque ?

Peu de chance de lire du Vertigo en kiosque, effectivement. Les expériences des autres éditeurs européens ne sont pas faites pour nous rassurer. Même si l’idée n’est pas déplaisante, ce n’est pas, à notre sens, le meilleur moyen de mettre en valeur la qualité de ces récits qui gagnent véritablement à être lus en recueils. Mais il ne faut jamais dire « jamais » 🙂

Est-ce que Urban Comics sera présent à Angoulême en 2012 ?

Héhé, la réponse que tout le monde attend. Oui, nous serons à Angoulême pour 2012. Nous n’aurons pas de stand (pour cette année tout du moins), mais nous serons présents dans les allées pour distribuer quelques surprises aux visiteurs. On entend déjà la question « Comment vous trouver? », hé bien surprise… 🙂

Est-ce que vous avez (ou aurez) des contacts avec Warner concernant les adaptations (films, dessins animés…) de séries que vous éditez ?

Oui, nous sommes très proches de Warner. Nous les avons rencontrés afin de mettre en place certains plans d’actions, car en 2012 nos deux entités ont de grosses actualités en commun. Nous avons déjà eu l’occasion de travailler avec Warner pour le dernier jeu de Batman, Arkham City. Présenter des coffrets comprenant un jeu vidéo et un comic nous semble par exemple un bon moyen pour les différents publics de poursuivre leur aventure jusqu’au bout d’un univers.

Pour finir : êtes-vous lecteurs de comics vous-mêmes ?

François : Par devoir et par passion ! J’ai dû commencer ma carrière de lecteur de comics en coloriant frénétiquement les pages des recueils Aredit en Noir & blanc qui me tombait sous la main, au début des années 80. Depuis, je me suis un peu calmé 😉 J’ai véritablement commencé à lire du comics à l’adolescence, lorsque Jim Lee et McFarlane faisaient des étincelles chez Marvel, au début des années 90. Je les ai ensuite suivis, comme tout le monde, chez Image. Puis, je me suis un peu détaché des univers super-héroïque de Marvel (après l’Ère d’Apocalypse ou Onslaught) pour découvrir Alan Moore, Neil Gaiman, Frank Miller, Mike Mignola et Bill Watterson. J’ai bien tenté depuis d’entrer à nouveau dans les univers X, mais sans succès… À part The Ultimates de Millar, et le Captain America de Brubaker (et encore), je n’ai rien lu de très marquant depuis un moment. Ah si ! Next Wave d’Ellis et Immonen ! C’est le comics que je tends en premier aux allergiques au spandex ! En compensation, je suis parti à la découverte de l’univers DC et ce ne fût pas une partie de plaisir, ne serait-ce que pour comprendre l’ordre dans lequel je devais aborder les Crises. D’où l’approche chronologique de nos collections Archives (1936 à 1985), Classiques (1986 à 2011) et Renaissance (2011 et au-delà) et la mise en place des outils éditoriaux que j’aurais aimé connaître en tant que lecteur. Il manquait en France cette structure, c’est une lacune à laquelle nous allons pallier.
Ah, et si je dois citer mes séries et récits préférés, en voici une sélection, dans le désordre : Sandman, Action Comics (Morrison & Moralès), Daytripper, Batman (Snyder & Capullo), Batman Year One, Aquaman (Johns & Reis), Watchmen, Fables, Batwoman, Scalped, 100 Bullets, American Vampire, Swamp Thing, etc. pour DC. Walking Dead, Hellboy, Tony Chu, BPRD, The Umbrella Academy, Asterios Polyp, Cheribibi, La Ligue des Gentlemen Extraordinaires, Invincible, Criminal, Incognito, The Goon, SW Dark Times, etc. On va s’arrêter là 😉

Charlène : Ce qui m’attire généralement le plus dans un comic c’est le scénario. J’aime beaucoup ceux qui un coté « dark » prononcé, et/ou en décalage total des codes (d’écriture, stylistiques, moraux, ou autres…). J’aime beaucoup par exemple The Boys, Preacher, Sin City, Bodyworld, ou pour faire dans le « Super Heros », Batman The Long Halloween. Pas très féminin comme univers, mais peut importe, de ces comics émanent souvent un style souvent précurseur, à tel point que certains en deviennent des « classiques ». Fonder des normes de classicisme à partir de décalages de codes, c’est plutôt interesssant, non? Pour faire un parallèle avec la littérature, qui aurait été capable de prédire à l’époque lorsque leurs romans sortaient que Céline (Voyage au bout de la nuit, Guyotat (Eden, Eden, Eden), ou Perec (W  ou le souvenir d’enfance) rejoindraient le rang des « classiques » avec des écritures, et des histoires si « hors-normes »?
En ce moment je suis en train de lire The dylan dog case files. J’adore. A coté de ça, je dois avouer un petit faible pour les tiny titans. Face à ce que je viens de dire, c’est un peu le grand écart mais on reste tous de grands enfants, et parfois ça fait du bien d’en lire.

Je tiens à remercier chaleureusement mes interlocuteurs pour ces réponses fort intéressantes et détaillées à mes questions, et j’espère bien avoir le plaisir de les croiser à Angoulême. 🙂

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

14 réponses à Urban Comics : Interview de Charlène Lecaque et François Hercouët

  1. Xapur dit :

    Après la semi-déception liée aux annonces pour le kiosque, on sait maintenant qu’Urban Comics fera un travail sérieux d’accompagnement des lecteurs (pas comme les petits éditos de Panini qui sont le minimum du minimum…).
    Merci pour l’interview Mr Mdata 😉

  2. Crazy Dr dit :

    Je vais pas revenir sur ce que j’ai déjà dis, mais certaines annonces font plaisir, reste à voir les autres parutions et les premières maquettes.

  3. Geoffrey dit :

     » Les noms d’Alex Nikolavitch, de Jérôme Wicky, Nick Meylaender, Jean-Marc Lainé ne doivent pas vous être étrangers si vous êtes un lecteur attentif de comics  » + Ed donc…je ne m’étonne plus de voir le forum Superpouvoir( dont ils font tous partie sauf erreur de ma part) devenir une sorte de labo pour Urban : des sondages sur ce que Urban devrait faire y apparaissent régulièrement. C’est en soi une bonne initiative ( répondre aux attentes majoritaires du public) mais si un blog/forum comme celui-là commence à brouiller la limite entre info et pub, ça va pas le faire !

    • mdata dit :

      @Geoffrey : Ils sont en effet tous issus du site Superpouvoir. Après il faudra voir comment se passera la communication entre les annonces officielles et ce qui fuite 😉

  4. Geoffrey dit :

    Bon sinon vu les noms, on risque d’avoir du mal de se plaindre de la traduction ^^

  5. Patou dit :

    J’étais à 60-65 % sûr d’aller au FIBD 2012, là c’est sûr à 100 % !

    PS: En même temps j’habite à Angoulême, c’est pas trop dur pour moi :p

    • mdata dit :

      @Patou : En effet, ça facilite les choses.

      De mon côté maintenant que le LCF est terminé je commence à m’occuper d’Angoulême 🙂

  6. Ping :Quelques informations supplémentaires sur Urban Comics, les comics et leur univers

  7. Ping :De nouvelles informations sur Urban Comics, les comics et leur univers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.