Thor – Le monde des ténèbres

Thor 2

 

Après une gestation assez difficile, marquée notamment par le départ de la réalisatrice initiale, Thor – Le monde des ténèbres est sur les écrans. Second film de la Phase 2, il doit passer non seulement derrière Avengers mais aussi derrière Iron Man 3 qui a lui-meme divisé le public.

En ce qui me concerne, j’ai bien aimé Thor – Le monde des ténèbres. Plus réussi que le premier, il ne souffre pas des problèmes de rythme de son prédécesseur et s’avère plus épique. Le film est en effet très spectaculaire, et met davantage l’accent sur les séquences hors-Terre. Les effets spéciaux sont très réussis, et les partis pris pour la représentation d’Asgard et des autres royaumes sont très judicieux. Là encore, le choix est fait de partir dans une optique plus science-fiction, comme dans les travaux de Jack Kirby, et cela rend vraiment très bien.

Thor – Le monde des ténèbres n’est cependant pas exempt de défauts, et la plupart sont hérités du premier film. On retrouve en effet la même manie de faire des blagues à des moments mal choisis, et le personnage de Darcy est encore plus pénible que dans Thor (et ce n’est pas peu dire). D’autres traits d’humour sont heureusement plus pertinents, mais le film aurait gagné à se passer du côté « comique » (les guillemets sont lourds de sens) de l’équipe de Jane Foster. Et en parlant de cette dernière, Natalie Portman a fort heureusement abandonné son interprétation de fangirl hystérique du premier film, mais donne par moments l’impression de faire le minimum syndical.

Par contre, il n’y a rien à redire aux interprétations de Chris Hemsworth (de plus en plus à l’aise dans le rôle de Thor), Christopher Eccleston (terrifiant !) et surtout de Tom Hiddleston qui tient l’essentiel du film sur ses épaules.

Thor – Le monde des ténèbres est donc un bon film, spectaculaire et agréable à regarder malgré les défauts cités plus hauts. Et en plus il se termine par une scène post-générique absolument jouissive ! 🙂 D’ailleurs restez bien jusqu’au bout du générique, il y a deux scènes et non pas une seule (une pendant le générique et une après).

Alors que la paix règne enfin sur les neuf royaumes, une menace surgie du passé vient mettre l’univers en péril. Thor va devoir s’allier à son frère Loki pour lutter contre Malekith, et également sauver la vie de Jane Foster.

Thor 2

Dangers spoilers LA SUITE DE L’ARTICLE CONTIENT DES REVELATIONS SUR L’INTRIGUE (SPOILERS)

Tout comme Iron Man 3, Thor – Le monde des ténèbres fait suite à Avengers mais traite aussi des conséquences du premier film. Loki est donc jugé pour ses agissements en compagnie des Chitauris, et Asgard lutte pour maitriser le chaos né de la destruction du Bifrost. On se retrouve donc en terrain connu dès le début du film, après avoir assisté aux évènements passés qui ont des répercussions dans le film. C’est agréable que les films du Marvel Cinematic Universe s’enchainent ainsi, formant une fresque cohérente pour les spectateurs qui les regardent.

A l’instar du premier film, Asgard est représentée de façon futuriste, renforçant le fait qu’il s’agit bel et bien d’extra terrestre et non de « vrais » dieux (ce qui est d’ailleurs dit explicitement dans le film). Cette représentation est très réussie, que ce soit dans l’architecture des bâtiments, les magnifiques paysages et les scènes de bataille qui font appel à des véhicules au design très réussi.

Thor 2

Thor 2

Passons maintenant aux personnages. Chris Hemsworth, de plus en plus à l’aise dans son rôle, campe un Thor qui a mûri par rapport au premier film. Moins impulsif (mais toujours désobéissant), Thor est plus réfléchi et même s’il garde son côté bravache par moments (surtout au début du film) il ne fonce pas tête baissée sans réfléchir un minimum. D’ailleurs, j’avoue m’être laissé avoir par son plan avec Loki et avoir vraiment cru qu’il s’était fait couper la main, et en plus j’avais vu la scène lors de la Rentrée Marvel (juste la main coupée, pas la suite) et je rumine donc ça depuis un moment ! 😉

Thor 2

Odin de son côté reste égal à lui-même. Le Père de tout, toujours campé par Anthony Hopkins, reste le souverain sage mais qu’il vaut mieux ne pas mettre en colère. Son personnage est traité avec beaucoup de justesse, que ce soit dans ses rapports difficiles avec ses fils ou son deuil soudain.

Thor 2

Par contre, s’il est un personnage qui attire l’attention à lui c’est bien Loki. Tom Hiddleston donne encore une fois ses traits à Loki de façon magistrale, que ce soit dans la ruse, la provocation (ah la scène où il se transforme en Captain America :)) ou les moments plus sincères. J’ai trouvé touchant d’ailleurs de le voir ainsi affecté par la mort de Frigga, alors qu’il tente de faire croire qu’elle n’est rien pour lui.

Thor 2

Pour finir sur les personnages Asgardiens, nous retrouvons les mêmes comédiens que dans le premier Thor, à l’exception de Fandral dont le rôle est désormais tenu par Zachary Levi (connu pour son rôle de Chuck dans la série du même nom). Les comédiens livrent de bonnes interprétations pour leurs personnages, qui tiennent tous leur place sauf Hogun qui est à la limite du cameo.  Frigga voit par contre son importance accrue dans ce second film, et c’est plaisant de revoir Rene Russo en pleine bagarre. 🙂 Par contre la relation Thor/Sif n’est guère creusée, Sif est certes jalouse de sa rivale Terrienne mais Thor n’est pas du tout attiré par elle contrairement à son modèle de papier.

Thor 2

Thor 2

Thor 2

Passons maintenant aux Terriens. On retrouve donc la « fine » équipe du premier film, à savoir Jane, Erik et Darcy (avec un « assistant » qui n’est pas plus malin qu’elle). Natalie Portman est plus calme que dans le premier film, mais du coup presque un peu trop car à certains moments on a l’impression qu’elle s’ennuie ferme. Est-ce que c’est parce qu’elle est là par contrat ? (suite au départ de la réalisatrice initiale, elle a voulu renoncer au film mais son contrat l’en empêchait). Il est en tout cas agréable de la voir plus posée dans ce second film. Par contre du côté de ses camarades de jeu…Autant on peut pardonner à Erik ses excentricités vu ce qu’il a traversé, mais le personnage de Darcy est tout bonnement insupportable (et oui « Mjo Mjo » est encore de la partie). Je ne vois vraiment pas l’intérêt de faire des Terriens des sidekicks débiles qui font de l’humour à des moments inappropriés et font du coup retomber la tension de l’histoire.

Thor 2

Pour finir sur les personnages, voyons un peu les méchants. Malekith est joué avec bio par un Christopher Eccleston très inspiré. Le personnage est terrifiant, et beaucoup plus menaçant que le Destructeur dans le premier film. Kurse, incarné par Adewale Akinnuoye-Agbaje (M. Eko dans Lost), est également impressionnant et ses origines revisitées tiennent la route. Il faut dire qu’il aurait été difficile de faire intervenir le Beyonder dans le film. 😉

Thor 2

Thor 2

Passons maintenant aux détails qui fâchent. J’ai déjà parlé plus haut de l’humour à deux balles de la team Foster, heureusement contrebalancé par d’autres touches d’humour plus réussies lorsque Loki est impliqué (j’ai bien aimé la successions de menaces de mort), mais il n’y a pas que ça. Outre certaines facilités scénaristiques (qu’il est pratique de se retrouver pile à l’endroit de la faille du début du film), un gros problème vient de la présence de ce film au sein du Marvel Cinematic Universe : que font donc les autres Avengers alors qu’une catastrophe d’amplitude cosmique se déroule à Londres ? Ils sont en RTT ? Admettons, avec beaucoup d’indulgence, que par un manque de bol phénoménal le film se passe pile au moment où Tony Stark est en train d’en baver dans Iron Man 3, cela fait donc un personnage hors course. Mais les autres ? Et le SHIELD ? Dans un comic book, quand la menace devient aussi importante les autres héros viennent donner un coup de main, mais là visiblement non. Du coup je pense qu’on touche là les limites de l’univers partagé au cinéma : dans les films « solo » les autres personnages qui ne sont pas au coeur de l’histoire ne viennent que sous forme de cameo, et du coup la vraisemblance en prend un coup. Ironiquement, le film aurait donc été plus crédible s’il n’était pas au coeur d’un univers partagé, là j’ai été un peu sorti de l’histoire en me demandant ce que pouvaient bien faire les autres personnages de cet univers.

Malgré ses défauts, Thor – Le monde des ténèbres est un bon film que j’ai eu plaisir à regarder. Il reste maintenant à voir ce que donneront les autres films de la Phase 2…

Pour terminer, je ne peux pas ne pas parler de la magistrale scène post-générique du film. Faisant le lien avec les Gardiens de la Galaxie, elle met en scène le redoutable Collecteur incarné avec talent par Benicio del Toro. C’est une scène lourde de sens, car elle implique une version cinématographique des joyaux de l’infini (assez bien pensée d’ailleurs). C’est une scène vraiment bien fichue, qui ne peut que faire trépigner sur son siège tout fan de cosmique (oui je l’ai fait !).

 

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire