Defenders saison 1

Defenders

Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist se rencontrent et unissent leurs forces pour lutter contre la main et l’implacable Alexandra Reid, afin de sauver New York.

Defenders est une série qui était attendue au tournant : elle constitue en effet un projet ambitieux, consistant à faire converger les quatre séries Marvel diffusées sur Netflix dans une histoire commune. On a déjà eu ça au cinéma avec les films Avengers et Avengers 2, donc l’idée n’est pas nouvelle, mais le faire à la télévision n’est pas contre pas très courant. C’est aussi l’occasion de reconstituer le puzzle dont les pièces sont éparpillées dans les 4 séries, même si l’intrigue concerne davantage Daredevil et Iron Fist.

Le résultat est en tout cas plutôt bon : les interactions des personnages sont réussies, chacun ayant son importance dans cette histoire. Jessica Jones se taille d’ailleurs la part du lion, éclipsant ses partenaires avec une présence surprenante qui donne pour le coup une furieuse envie d’avoir la seconde saison de la série qui lui est consacrée. Les personnages secondaires de chaque série jouent également un rôle sans que cela soit gratuit, même si certains s’en tirent mieux que d’autres. Sigourney Weaver par contre déçoit, vu le talent de l’actrice on était en droit d’espérer un personnage dans la veine du magistral Wilson Fisk mais on est loin du compte.

L’histoire tient plutôt la route, malgré quelques incohérences et facilités scénaristiques et quelques ellipses dans la narration qui font qu’on se pose des questions une fois la saison terminée. On peut aussi déplorer une utilisation plus qu’abusive de filtres de couleur dans les premiers épisodes, ce qui rend le visionnage assez pénible à force.

Sans avoir le même impact qu’a pu avoir le premier Avengers, Defenders remplit honorablement son office et fait converger les séries urbaines de Marvel avec une certaine efficacité malgré ses défauts.

Lire la suite

Daredevil – Saison 2

Daredevil Saison 2

Après un premier aperçu de la série, il est temps de revenir sur la saison 2 de Daredevil maintenant que son visionnage est terminé.

Après avoir arrêté le criminel Wilson Fisk et son organisation, celui qu’on appelle désormais Daredevil doit faire face à une plus grande menace, celle du Punisher, un homme en quête de justice pour les victimes, n’hésitant pas à utiliser des méthodes criminelles pour parvenir à ses fins. Dans le même temps, Matt voit revenir dans sa vie Elektra Natchios, une vieille connaissance…

La première saison de Daredevil avait fait l’effet d’une bombe l’année précédente. Coiffant au poteau la totalité des séries TV tirées de comics, la série avait notamment détonné par son ambiance très sombre et son ambiance de polar déguisé en histoire de super héros, un mélange qui avait fait mouche au-delà du simple microcosme des amateurs de super héros.

Pour cette seconde saison, nous retrouvons donc notre héros, qui veille donc sur Hell’s Kitchen et qui a un peu pris la grosse tête, ce qui ne saurait durer car deux nouveau personnages viennent lui mener la vie dure : le Punisher et Elektra. Autant le premier est une grande réussite (Jon Bernthal est véritablement bluffant dans le rôle d’un Frank Castle que l’on dirait jailli d’un comic book de Garth Ennis) que la seconde est par contre décevante. Pas forcément de la faute d’Elodie Yung, qui joue correctement son rôle, mais plutôt de l’écriture de son personnage qui est loin du personnage tragique telle que la dépeignait Frank Miller lors de ses premières apparitions (on est plus du côté de Man without fear, hors justement le personnage d’Elektra revisité était un point faible de cette histoire). Les personnages de la première saison sont de leur côté toujours aussi réussis, leurs interprètes respectifs étant toujours aussi convaincants.

Si vous avez été rebuté par la première saison en raison de sa violence, alors passez votre chemin pour la seconde car elle est bien pire : scènes de torture, combats violents, passages sanguignolents… la série reste fidèle à son public visé et va encore plus loin, ce qui n’est pas forcément dérangeant (quoique la torture…) mais il faut juste espérer que les auteurs ne se sont pas embarqués dans une sorte de surenchère à la viande et que la saison 3 ne sera pas encore pire.

Malgré quelques détails qui gâtent un peu la sauce (j’en parle davantage en section spoilers), cette saison 2 est une grande réussite et c’est avec plaisir que nous suivons une nouvelle fois les aventures du diable de Hell’s kitchen.

 

Lire la suite