Ant-Man

Ant-Man

Scott Lang, cambrioleur de haut vol, va devoir apprendre à se comporter en héros et aider son mentor, le Dr Hank Pym, à protéger le secret de son spectaculaire costume d’Ant-Man, afin d’affronter une effroyable menace…

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Ant-Man ne partait pas avec toutes les cartes en main. Malgré la présence de Michael Douglas au casting, le film a souffert de deux handicaps : tout d’abord on pouvait être très fortement sceptiques sur le potentiel cinématographique de Ant-Man (surtout en version Scott Lang) mais surtout le départ du réalisateur Edgar Wright (qui a porté le film sur ses épaules pendant les années de sa gestation) pour différends artistiques. De quoi en refroidir plus d’un…

Mais au final, nous avons droit à un très bon film fort sympathique à regarder. Malgré les inévitables ajustements du papier à l’écran, le personnage de Ant-Man est joliment porté à l’écran avec des effets spéciaux très bien pensés et surtout un parti pris scénaristique qui montre tout le potentiel d’un personnage dont les pouvoirs semblent sommes toutes assez faibles à l’instar du Soldat de l’hiver qui montrait à quel point un super soldat était un adversaire redoutable.

Les comédiens sont tous à l’aise dans leur rôle, avec un Scott Lang qui fait un peu gentil branleur façon Star Lord mais doté d’un grand capital sympathie et un Michael Douglas juste parfait en mentor. L’histoire est classique mais très bien racontée et on ne voit pas le temps passer pendant le film.

A noter qu’il y a deux scènes post-génériques : la première vient après l’affichage du nom des comédiens, tandis que la seconde est tout à la fin du générique. Donc si voulez un bon conseil, ne vous ruez pas vers la sortie dès la dernière réplique du film mais attendez et vous serez récompensés !

Un très bon film très sympathique à voir, qui termine la Phase II en beauté.
Lire la suite