La sélection de l’Avent 2017 – Jour 1

Calendrier de l'Avent

Il est temps de découvrir la première case de notre calendrier de l’Avent 2017, avec la sélection du jour.

I hate fairyland
I hate fairyland - Février 2017

Urban Comics
Collection Urban Indies

136 pages – 10€
Février 2017 – Cartonné

Skottie Young

Gertrude, petite fille au tempérament de feu, se retrouve subitement aspirée par sa moquette de la chambre, prisonnière du monde magique de Fairyland. Trente longues années de captivité et de bain de sang durant lesquelles sa seule motivation a été de rentrer chez elle. Bienvenue au royaume de la reine Claudia, des hommes-champignon, des faunes zombies et des haches géantes. Bienvenue à Fairyland.
Contient : I Hate Fairyland vol1 (#1-5)

I hate Fairyland tome 2
I hate Fairyland t2 - Septembre 2017

Urban Comics
Collection Urban Indies

152 pages – 15€
Septembre 2017 – Cartonné

Skottie Young

Gertrude, petite fille au tempérament de feu, se retrouve subitement aspirée par sa moquette de la chambre, prisonnière du monde magique de Fairyland. Trente longues années de captivité et de bain de sang durant lesquelles sa seule motivation a été de rentrer chez elle. Bienvenue au royaume de la reine Claudia, des hommes-champignon, des faunes zombies et des haches géantes. Bienvenue à Fairyland.



I hate Fairyland est un pur délire : Skottie Young s’amuse beaucoup à nous raconter les aventures de cette petite peste de Gertrude, coincée dans un monde féerique et pour le coup l’auteur s’amuse à caser des références un peu partout pour mieux les passer au rouleau compresseur. C’est pas bien fin, voire même complètement débile, mais c’est vraiment très drôle avec une ambiance de folie furieuse tout au long des albums. Côté dessin, si vous avez déjà apprécié les illustrations de l’artiste (notamment sur des couvertures) vous allez vous régaler car là aussi il s’en donne à coeur joie.

La série est en cours, pour le moment il y a deux tomes qui sont disponibles. Ce n’est pas forcément à mettre entre toutes les mains, mais le côté cartoony déjanté atténue pas mal des passages qui auraient eu du mal à passer avec un style plus réaliste.

Lire la chronique du tome 1

Lire la chronique du tome 2

 

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *