Retour sur le relaunch de Panini

Editeurs

Le mois de juillet était un peu particulier pour Panini, car l’éditeur a relancé l’ensemble de ses parutions mensuelles. Maintenant que les revues sont lues, il est temps de voir un peu ce qu’a donné ce nouveau départ.

X-Men 1 Spiderman 1 Iron Man 1 Wolverine 1

Ce n’est un secret pour personne : Panini a la main lourde sur les redémarrages de revues. L’éditeur utilise en effet fréquemment l’effet « numéro 1″ pour doper ses ventes, en espérant attirer ainsi de nouveaux lecteurs. Du coup, lorsque ce nouveau relaunch, baptisé Marvel XXL, a été annoncé les réactions ont été assez mitigées.

Le relaunch de juillet avait deux raisons : le changement de nom de trois revues pour miser sur le succès phénoménal d’Avengers (avec quelques aménagements de contenu au passage) et l’augmentation de pagination de l’ensemble des mensuels de son catalogue. Par la même occasion, l’éditeur a fait en sorte de proposer un démarrage « propre » pour la plupart de ses titres, en s’assurant que les revues ne contenaient pas un arc en cours afin de ne pas perdre en route les nouveaux lecteurs. Il va sans dire aussi que ce redémarrage est l’occasion de marquer des points contre son concurrent Urban Comics en inondant les rayons de revues arborant le numéro 1.

Alors que les précédents relaunchs étaient discutables, comme par exemple le redémarrage du magazine X-Men au moment d’un crossover, il faut reconnaitre que cette fois le redémarrage des revues est légitime. Tous les mensuels changent en effet de pagination, et il est largement plus judicieux de procéder ainsi que par un laconique macaron « Nouvelle formule » tellement utilisé que plus personne n’y fait attention. Je reste cependant sceptique sur l’utilisation des noms de héros pour les titres de revues, car nous avons déjà eu par le passé des exemples des limites de cette approche (souvenons nous d’Astonishing X-Men dont la série portant ce nom était absente les trois quart du temps). Donc concernant le contenant, modulo la réserve sur les revues Thor, Iron Man et Hulk, le relaunch est à mon avis justifié par le renouvellement du catalogue.

Thor 1 Hulk 1 X-Men Universe 1 Deadpool 1

Passons maintenant au contenu, et là ça se gâte. Certes, Panini a tâché de proposer autant que possibles des débuts d’histoires, mais même dans cette configuration et avec un peu de rédactionnel pour planter le décor l’univers Marvel reste l’univers Marvel et les décennies de continuité sont toujours là. Les épisodes font souvent allusion au passé, et le lecteur novice qui aurait été rebuté par les revues précédentes sera tout aussi largué qu’auparavant. Et encore je ne parle pas des histoires en cours, comme X-Men Legacy, même si je suis conscient qu’il était impossible de caler toutes les séries.

A moins de lire des séries autonomes et déconnectées de toute notion de continuité, se lancer dans les comics implique souvent d’accepter d’être largué au départ et de rattraper le train en marche. Cela fait partie des règles du jeu et tous les lecteurs de comics l’ont fait à un moment ou à un autre. Cela n’est cependant pas du tout insurmontable, et en plus de nos jours les informations pour raccrocher les wagons sont très accessibles grâce à internet. Je pense donc que les fameux nouveaux lecteurs, ne seront donc pas plus à l’aise qu’auparavant et les personnes attirées là parce qu’elles ont aimé les films risquent de déchanter en découvrant les versions originales des héros.

Avengers 1

Il s’agit donc à mon avis d’un relaunch en demi-teinte, qui contentera les lecteurs déjà présents qui seront heureux d’avoir des revues plus épaisses (c’est mon cas par exemple) mais en dehors de l’augmentation artificielle des ventes avec l’effet « numéro 1″ je ne pense pas que cela attirera beaucoup de nouveaux lecteurs à moyen et long terme car le contenu n’est pas devenu plus accessible qu’avant.

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce relaunch ? N’hésitez pas à en discuter dans les commentaires !

Autres articles sur ce sujet :