Rachat de la Fox par Disney

Cinéma

Ca faisait un moment que la rumeur courait, c’est officiel depuis hier : Disney vient de se porter acquéreur d’une majorité de 21th Century Fox. Et forcément, les spéculations vont bon train sur ce que cela peut avoir comme conséquences sur l’univers Marvel au cinéma et à la télévision.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué…



Petit rappel de la situation : les droits cinématographiques et télévisuels de l’univers Marvel sont divisés entre trois sociétés :

  • Sony : Spider-Man
  • 21th Century Fox : Les X-Men, les Quatre Fantastiques
  • Disney : Les Avengers et globalement tout ce qui n’est pas détenu par les deux autres sociétés

Tout ceci provient de la situation de Marvel à la fin des années 90 et au début des années 2000 : au bord de la banqueroute, la compagnie a cédé les droits pour des adaptations de ses personnages à l’écran, ce qui lui a permis de retrouver une meilleure santé. En deux films (X-Men par Bryan Singer et Spider-Man par Sam Raimi), la preuve est faite que des super-héros au cinéma ça peut marcher et donner des choses moins calamiteuses que Batman & Robin, Spawn ou encore Superman IV. Ca faisait un moment d’ailleurs que Marvel essayait de proposer des versions « live » des aventures de ses héros, mais globalement c’était assez peu glorieux. Après il est clair qu’il y a eu aussi du déchet avec certains films à la qualité plus que discutable (Elektra par exemple).

Dès 2008, avec la sortie du premier Iron Man, les jalons sont posés pour la construction d’un projet de grande envergure autour des héros dont les droits ne sont pas ailleurs. Projet qui monte en puissance jusqu’à atteindre son objectif : la construction d’un univers partagé entre les films, convergeant dans le premier Avengers en 2012. Mais forcément, il y a des limites à l’univers partagé : il n’est en effet pas question de faire figurer des personnages détenus par la Fox ou Sony dans les films et séries du MCU (Marvel Cinematic Universe), ce qui peut parfois amener à des situations assez acrobatiques pour y remédier (les Inhumains du MCU ne sont ni plus ni moins qu’une façon détournée de faire intervenir des mutants).

A l’origine, les films « Avengers » étaient distribués par Paramount (à l’exception de l’Incroyable Hulk qui l’a été par Universal), mais après le rachat de Marvel par Disney il y a eu un gros investissement pour que cela ne soit plus le cas. Lorsque Disney a racheté Marvel, Marvel Studios était censée garder une certaine autonomie de fonctionnement, ce qui est d’ailleurs assez aisé lorsqu’on rapporte à la maison mère des paquebots de dollars.

Sony de son côté a fini par jeter l’éponge après 5 films sur Spider-Man, avec un reboot entre les deux périodes et a accepté un partenariat avec Disney pour un second reboot du personnage : c’est ce qui a permis la présence de Spider-Man dans Captain America Civil War et l’existence du film Spider-Man Homecoming (en gros l’artistique est géré par Disney et  le commercial par Sony). Cependant Sony n’a pas totalement laissé tomber l’univers du Tisseur vu qu’un film Venom est en préparation.

Quant à la Fox, elle a continué à exploiter le catalogue mutant : 6 films X-Men (un autre arrive), 3 films Wolverine, 1 film Deadpool (un autre arrive bientôt), 1 film Nouveaux mutants (qui sortira bientôt aussi)  et deux séries se passant dans « l’univers des X-Men » (Legion et The Gifted). Il y a eu moins de tentatives du côté des Quatre Fantastiques (2 films puis un reboot et un autre film), et des tractations ont même permis à Marvel Studios de récupérer des éléments de cet univers pour le MCU en échange de l’autorisation de modifier un personnage mutant.

Enfin n’oublions pas qu’au cours des années des personnages non-détenus par Marvel au cinéma ont fini par retourner dans son giron, notamment Daredevil et Ghost rider. Cela a permis au premier d’avoir sa série sur Netflix (tout comme ses copains urbains) et au second d’apparaître dans la saison 4 de Agents of SHIELD.



Disney s’offre 21th Century Fox



Pour la modique somme de 52,4 milliards de dollars (sans compter 13 milliards de dettes), Disney a donc racheté les actifs de 21th Century Fox, mais pas la totalité : les chaines d’informations, les chaînes sportives et les stations locales ne sont en effet pas comprises dans ce rachat. Par contre les studios de cinéma et de télévision de la Fox, les chaînes National Geographic et FX et ses parts dans la plate-forme Hulu deviennent la propriété de Disney.

C’est un rachat sans précédent, une somme folle qui fait de Disney un groupe de loisirs d’une taille phénoménale avec dans ses mains des licences telles que l’essentiel de Marvel, Avatar, Alien et Star Wars. Cependant, pour que tout soit acté il faut encore l’accord des autorités Américaines qui gèrent la concurrence entre sociétés aux Etats Unis, mais il est assez peu probable que ce rachat colossal finisse par capoter.



Qu’est ce qu’il peut bien se passer ensuite ?



Tout de suite, la réaction quasi-immédiate de tout fan de comics qui se respecte est de baver en imaginant des futurs films et/ou séries mettant en scène des héros qui n’avaient pas le droit d’y figurer. Wolverine qui vient tailler le bout de gras avec Ben Grimm et Luke Cage, ça devient du domaine du possible. Tout comme il est permis d’envisager la ressortie des films Star Wars sous leur forme originale, antérieure à toutes les retouches opérées par George Lucas ensuite. Sans oublier le fait que certaines licences puissent bénéficier de nouvelles versions : si le passage chez Disney des Quatre Fantastiques a le même effet que de passer de The Amazing Spider-Man à Homecoming, c’est sacrément positif !

Après il faut bien voir que les différents pôles au sein de Disney semblent garder une certaine indépendance : pour le moment pas l’ombre d’une souris chez Lucasfilm ou Marvel Studios, et pas de team-up entre Thanos, Palpatine et Pat Hibulaire (dommage !). Donc il n’est absolument pas acquis que les contenus des coffres à jouets vont se mélanger, et en tout cas pas tout de suite car il va falloir le temps que l’acquisition se finalise et que tout se mette en place.

Il y a en tout cas quelques craintes à avoir : la Fox, c’est aussi une petite merveille comme Legion et un OVNI totalement barré comme Deadpool. Est ce que cela a sa place dans cette nouvelle donne ? Rien ne permet de le dire pour le moment, tout comme rien ne permet de dire que cela ne sera pas la cas.

Et surtout, c’est une incroyable concentration dans les mains d’une seule et même entité : Disney. Si jamais Disney se ramasse, il est clair que l’univers Marvel sur petit et grand écran va boire le bouillon, car il a pour ainsi dire tous ses oeufs dans le même panier. Rien ne dit que Disney va mettre la clef sous la porte demain (ou après-demain), mais rien n’est éternel et même si pour le moment le marronnier « les gens en ont marre de voir des films de super-héros » tarde toujours à se manifester concrètement il n’est pas certain que cela ne finira pas par arriver.



Ce qu’il faut retenir en tout cas, c’est qu’il s’agit d’une nouvelle étape importante dans le monde du divertissement et qu’il y a des perspectives intéressantes qui s’ouvrent. A nous d’être patients pour voir ce qui nous attend, en bien ou en mal !

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *