J’ai peut être trouvé mon Fugitifs tome 1 :)

Je n’en avais pas trop fait état, mais depuis quelques semaines je suis à la recherche du premier tome des Fugitifs en Marvel mini monster (j’ai les 2 suivants). Ce livre, noté comme épuisé, s’est avéré impossible à trouver dans toutes les boutiques susceptibles de l’avoir.

J’ai eu la chance de le trouver sur Price Minister ce matin, mais comme chat échaudé craint l’eau froide je l’ai pris en reccomandé  🙂

A suivre 🙂

Une variant cover intéressante

Habituellement, les variant cover chez Marvel France sont vraiment destinées aux collectionneurs purs et durs (pires que moi, sisi ça existe). Vendues plus cher que les éditions « normales », elles n’ont comme particularité qu’une couverture différente (souvent superbe il est vrai).

Pour le Marvel Icons 30, dont la sortie est imminente, cela va être différent : la version variant sera en vente à 5.50 euros (soit 1 euro de plus que le prix normal) et comportera 16 pages de plus. A mon avis, c’est une version fort intéressante, et si je peux je vais me la prendre (il y a peu de chances que je la loupe vu que je rôde chez Album tous les midis mais on ne sait jamais).

Je précise que comme pour les autres variant, celle-ci ne sera vendue qu’en comic shop.

Gérer sa collection de comics avec un Palm

Possesseur de Palm depuis quelques années (Vx, Tungsten T et Tungsten Tx), j’ai toujours voulu trouver un moyen efficace de gérer ma collection avec cet outil bien pratique.

Ce besoin est parti d’une situation énervante il y a plusieurs années : j’étais sur Paris et je faisais un tour des boutiques spécialisées, quand je suis tombé sur un ensemble de comics à des prix intéressants. Seulement, n’ayant pas accès à une liste de mes comics j’avais des doutes sur certains numéros et dans le doute j’ai préféré m’abstenir plutôt que d’avoir des achats en double. J’ai d’abord tenu à jour un petit carnet, mais c’est loin d’être pratique.

Comme mon budget comics est loin d’être extensible, j’ai aussi besoin de savoir où j’en suis par rapport à mes achats du mois.

Voici donc les deux outils que j’utilise actuellement, et dont je suis très content.

  • iSilo : C’est un logiciel permettant de stocker des pages HTML dans un format propriétaire pour ensuite les consulter sur le palm. Ce logiciel me sert à avoir un inventaire de ma collection sur moi. Je pars donc de la liste que je tiens à jour sur le blog, qui est rapatriée sur mon disque dur et convertie par un script maison qui fait appel à iSiloXC pour la conversion finale (script dispo sur le site d’iSilo). Le logiciel est shareware, la version non enregisrée ne permettant pas d’afficher les tableaux et les images.
  • Handy Shopper : A la base c’est un logiciel pour gérer une liste de courses. Je m’en sers pour deux choses : planifier les achats du mois et vérifier mon budget. Pour ce faire, j’ai saisi une base avec les parutions Marvel France (tenue régulièrement à jour) et leurs prix. En début de mois, je décoche les titres qui vont paraitre ce mois-ci et qui sont susceptibles de m’intéresser, et je les coche au fur et à mesure de leur achat. En plus le logiciel à une fonction pour calculer le coût des articles non cochés, ce qui me permet de voir de combien d’argent j’ai besoin pour les parutions à acheter. Je pense mettre mon fichier à disposition sur le blog à l’occasion, des fois que ça intéresse des gens…

Sorties tardives : le pourquoi du comment

J’ai eu une discussion très intéressante à midi avec le vendeur comics d’Album (Evry 2) à propos des délais parfois étranges entre les sorties kiosque et les sorties en comic shop (par exemple Marvel Icons 29 qui est sorti en comic shop presque deux semaines après qu’il soit sorti en kiosque).

Le goulot d’étranglement se trouve bien au niveau du fournisseur des boutiques. Pour éviter de payer de gros frais de port, les comics sont envoyés à partir d’une certaine quantité (il est en effet peu rentable d’envoyer un colis avec 10 comics). Ceci explique donc pourquoi Icons 29 est sorti si tard.

Par contre en presse comme les quantités ne sont pas les mêmes, les nouveautés sont forcément disponible dès leur sortie.

Intégrale Wolverine ? Non merci, sans moi…

Les fans du mutant poilu se réjouissent à la sortie chez Marvel France de l’intégrale Wolverine. Il faut dire qu’il y a de quoi alimenter une collection, vu le nombre de séries régulières et mini-séries qui parlent du mutant omniprésent.

Personnellement, j’aime bien Wolverine. D’accord, ça m’agace un peu de voir sa surexploitation par Marvel (Wolverine fait partie de toutes les équipes quand même !), mais c’est un personnage intéressant de par son combat continuel entre sa raison et sa rage animale.

Mais là, je passe mon tour et ne me lancerai pas dans l’intégrale Wolverine, et ceci pour plusieurs raisons. Tout d’abord ça fait encore une série d’albums à 25 euros pièce qui sortiront plus ou moins régulièrement. Je n’ai pas encore trouvé le moyen de faire pousser l’argent sur les arbres et même si je ne suis quand même pas à la rue je dépense déjà pas mal d’argent dans les comics.

C’est aussi pour le contenu que je ne commence pas cette série. J’ai parcouru l’album et il contient donc : 1 épisode de Hulk (la première apparition de Wolverine), le RCM 1 et ensuite des petites aventures (notamment à Madripoor à l’époque de la « mort » des X-Men). Possédant déjà l’épisode de Hulk (dans Strange Special Origines, et d’ailleurs il est plus complet que dans l’intégrale où il n’y a pas le début sans Wolverine) et le RCM, ce serait une dépense inutile (je ne suis pas maniaque au point de vouloir absolument avoir la version non censurée du RCM avec le sang qui coule et les épées plantées dans le bide). Et comme je ne fais pas de série partielle, je ne vais donc pas prendre les suivants.

Un livre amusant

A midi j’ai vu un livre sur Spiderman que j’ai trouvé amusant. C’est un livre en relief, comme certains livres pour enfants.

La particularité de ce genre de livres est que lorsqu’on ouvre les pages il y a des parties en relief qui se déplient, pour former un décor par exemple. Il y a aussi des « tirettes », pour faire bouger des éléments ou révéler d’autres parties dissimulées de la page.

Ce livre contient des planches des années 60 sur Spiderman et ses ennemis (Electro, Doc Ock…). Malgré des recherches approfondies je n’ai pas trouvé de photo sur Internet mais je vais en prendre moi-même et les mettre en ligne 🙂