DC inspire les publicitaires ?

Depuis peu, on voit cette affiche un peu partout pour une marque de lessive (j’ai recadré pour ne pas mettre le nom de la marque).

Green ariel

Personnellement, j’ai immédiatement tilté en voyant cette affiche. Elle m’a fait penser à un personnage bien connu de DC : Green Lantern.

Green Lantern

Je reconnais que sur l’affiche ce n’est pas exactement la même forme que sa batterie de puissance, mais c’est quand même très similaire. Je trouve amusante l’idée que peut être la personne qui a conçu cette affiche est un fan de Green Lantern 🙂

Super heros movie : bande annonce et extraits

Super heros movie

Super heros movie, la parodie de films de super héros, sort mercredi au cinéma. Au vu de la bande annonce et des extraits, on peut s’attendre à quelque chose de bien débile, mais très drôle (pour peu que l’on aime ce genre d’humour bien sûr).

Lycéen timide et mal dans sa peau, Rick Ricker vit avec son oncle et sa tante depuis que ses parents ont été tués. Il est secrètement amoureux de la ravissante Jill Johnson qui, pour son malheur, a déjà un petit copain. Pendant la visite scolaire d’un laboratoire de recherche, Rick est piqué par une libellule génétiquement modifiée. Peu à peu, alors qu’il voit ses forces décuplées, il comprend qu’il est désormais pourvu de super-pouvoirs. Après s’être fabriqué un costume, il adopte sa nouvelle identité : La Libellule. Mais il lui faudra affronter un redoutable ennemi, Le Sablier, déterminé à anéantir tous ceux qui l’approchent…

Voici la bande-annonce et des extraits du film, en Français sur le site d’Allociné. Attention toutefois, les extraits peuvent révéler des choses sur l’intrigue du film.

C’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe…

World War Hulk, l’évènement Marvel en cours de publication chez nous cette année, a pour origine l’idée « géniale » des Illuminati d’envoyer Hulk dans un voyage spatial sans retour.

Cette idée, qui a donné naissance à Planète Hulk, n’est cependant pas inédite, loin de là. En effet, alors que je lisais un vieux Strange Spécial Origines hier soir, je suis tombé sur cet épisode, datant des années 60 :

Hulk

Et quelle est l’intrigue de cet épisode ? Le général Ross (vieil ennemi du colosse vert) parvient à persuader Rick Jones, alors partenaire de Hulk, de faire monter ce dernier dans une fusée « pour l’intéret du pays ». Or il s’avère après le décollage que le but est d’envoyer Hulk dans l’espace pour un voyage sans retour !

Bon, la nouvelle version de ce plan est quand même mieux fignolée (recherche d’une planète, etc…) mais c’est en tout cas très voisin. On voit en tout cas où l’équipe créative a trouvé cette idée 😉

Witchblade

Witchblade

Comme l’a dit une fois un membre du forum Marvel France, les filles ont le chocolat pour lutter contre la déprime et les garçons ont les comics 😉

Hier, le moral très fortement en berne j’ai donc appliqué cet adage en achetant le premier volume de Witchblade publié par Delcourt. Ca faisait un moment que ça me tentait, suite au crossover avec Punisher. J’ai donc sauté le pas et je n’en suis pas mécontent.

Witchblade raconte l’histoire de Sara Pezzini. Cet inspecteur de police a une relation symbiotique avec un objet ancien d’une très grande puissance : le Witchblade. Ce dernier, porté par de nombreuses femmes au cours de l’Histoire (Cléopatre, Jeanne d’Arc..), se présente sous la forme d’un gant avec une pierre incrustée. Une fois activé, il recouvre son hôte d’une armure (dont la taille dépend de la menace) et lui offre une grande variété de pouvoirs offensifs et défensifs. Sara tente de mener une vie à peu près normale malgré sa possession du Witchblade, et lutte contre des adversaires qui veulent lui prendre.

Je ne connaissais pas du tout cette série avant de lire le crossover, qui m’a donné envie de m’y intéresser. Ce premier volume édité par Delcourt ne reprend pas la série du début, mais un résumé complet permet de s’y retrouver (puis sinon il y a Wikipedia). Je n’ai pas été déçu par cet achat, les aventures de Sara sont agréables à lire. Le scénario tient la route (et est accessible aux néophytes) et le dessin est plutôt bon. Cette lecture m’a fait penser à White Tiger, série qui met également en scène une jeune policière (ex agent du FBI pour WT) qui tente de mener une vie normale malgré sa possession d’un objet puissant (amulettes pour WT). L’ambiance est plus sombre dans Witchblade mais c’est un peu le même genre. Bref, un bon petit album qui se laisse lire avec plaisir.

Je ne pense pas que j’irai jusqu’à débusquer les anciens numéros de Witchblade publiés par Semic, mais il est fort probable que je suive cette série sous sa forme actuelle.

Marvel, les Incontournables : Fantastic Four

Incontournables FF

Le volume des Incontournables consacré aux Quatre Fantastiques est sorti. Encore une fois nous avons droit à un incontournable des rééditions, puisque ce volume contient les 3 premiers épisodes de la troisième série (Heroes Return) qui ont tout de même été publiés dans Fantastic Four 1 à 3, Fantastic Four Maxi Livres 1 et 100% Marvel : Fantastic Four 1. Sont également présents les épisodes 33 et 34 de la même série, parus dans Marvel Elite 9 et 10.

A mon avis, ce volume devrait plutôt faire partie de la collection Marvel : Les dispensables. Les épisodes 1 à 3 se lisent, mais sans plus. Chris Claremont n’est pas du tout fait pour les FF, et ces épisodes sont poussifs. Quant aux épisodes 33 et 34, ils ne m’ont pas laissé un souvenir impérissable (pas mal mais sans plus). Bref, un volume dont vous pouvez faire l’économie.

Mai (5)

Les ultimes sorties du mois de mai sont présentes dans toutes les bonnes boutiques. Ultimates 34, X-Men Extra 68 et Ultimate X-Men 45 sont donc disponibles.

Ultimates 34

Ultimates 34

X-Men Extra 68

X-Men Extra 68

Ultimate X-Men 45

Ultimate X-Men 45

Le temps de lire tout ça et je pourrai mettre en ligne mon traditionnel bilan mensuel. 🙂

Heroes débarque en librairie

En allant rôder chez Album, j’ai vu que Heroes est désormais disponible en librairie.

Il s’agit d’une publication des comics diffusés sur le site de NBC en même temps que la série. Le volume, publié par Fusion Comics (un rapprochement entre Panini et Soleil), est plutôt épais. Pour le contenu, c’est donc une traduction de ce qui se trouve sur le site de NBC. Je n’ai jamais eu le temps de trop lire ces épisodes, qui détaillent des points de la série, mais il parait que c’est une lecture sympa.

J’en reparlerai si j’ai l’occasion (et le temps) de le feuilleter.