Ma journée à Comic Con’ 2010

Et voilà, il est maintenant temps de vous raconter ma journée à Comic Con’ 2010 (*). Une bien belle journée, qui n’a pas super bien commencé mais qui s’est très bien déroulée.

(*) Vu que les avis divergent sur le genre de Comic Con, je ne prends pas parti et je vire l’article en le considérant comme un nom propre autonome 😉

Samedi matin. Le réveil sonne, il est temps de se préparer. Après une bonne heure de route, me voici sur le parking du parc des expositions de Paris Nord Villepinte. Et là, catastrophe : il pleut des trombes d’eau, je suis garé loin et je suis en T Shirt. Préférant laisser les navettes aux gens costumés (et sous-estimant la distance jusqu’à l’entrée), je suis les gens et marche une demi-heure sous une pluie battante. Enfin bon me voici arrivé, une charmante demoiselle me remet mon badge à l’accueil presse, il est temps d’entrer dans le vif du sujet.

Comic Con’ et Japan expo occupent chacun une partie d’un très grand bâtiment, les deux salons étant séparés par des stands plus axés sur les jeux vidéos, sans qu’il n’y ait non plus de « vraie » limite entre les deux. D’ailleurs le billet (ou badge) d’accès à l’un donne accès à l’autre.

Après avoir descendu l’escalier, je me dirige vers l’Artists Alley, où le stand est tenu par WIP Agency où je retrouve Guillaume qui a la gentillesse de m’accorder quelques instants pour discuter alors qu’il est très occupé. Sur ce même stand, je retrouverai plus tard le sympathique Laurent Arthaud, scénariste de Hoplitéa (dont il me dédicace le premier numéro) avec qui j’ai pas mal discuté. Plus tard j’aurai également l’occasion d’y rencontrer Patrice Martinez (le dessinateur de Hoplitéa), très sympa également. Sur le stand de WIP se trouvent également des comics vendus à des prix très intéressants, me permettant de combler certaines lacunes de ma collection.

Du côté de Comics Alley, il y a du beau linge également. Tout au long de la journée, je verrai passer CB Cebulski, Tom Huddleston, Phil Briones, David Lloyd, Mark Brooks…Que de noms prestigieux qui quittent les couvertures l’espace d’une journée pour occuper l’espace devant les yeux ravis des lecteurs de comics. Pas de chance par contre, je n’ai pas réussi à apercevoir Leinil Francis Yu ni Carlos Paccheo.

Histoire d’éviter la cohue, je décide ensuite d’aller faire un tour du côté du stand Panini, que j’ai beaucoup de mal à localiser car je ne suis pas très doué avec les plans (merci Guillaume pour les indications !). C’est l’occasion d’aller rôder du côté de Japan Expo, car le stand de l’éditeur, proposant à la fois des comics et des manga, se situe dans cette partie du bâtiment. En tout cas une fois qu’on sait où chercher, il est difficile de louper le stand, très imposant ! Comme prévu, Panini propose sur son stand l’ensemble des parutions kiosque du mois de juillet, ainsi que des avant-premières du mois d’août. Petit détail amusant : on se plaint toujours que DC ne se vend pas en France, mais parmi les parutions de juillet deux titres étaient en rupture : Marvel Heroes Extra (normal, il y a Hulk dedans) et DC Universe ! Du côté de la librairie, grosse déception car certains titres annoncés (Hood, Hulk et surtout The Boys !) ne sont pas présents. Il est vrai en tout cas que le système de comptoir est assez peu pratique (même si certains titres sont présents dessus), mais personnellement je n’ai eu aucune difficulté pour avoir mes titres et ce dans un état impeccable. Je tiens d’ailleurs à remercier le vendeur qui s’est occupé de moi avec beaucoup de sympathie et de patience (grosse liste…).

Après cette virée du côté de Japan Expo, je retourne du côté de Comic Con’ pour poursuivre ma visite et prendre mes photos. Je me dirige maintenant vers l’exposition consacrée aux 75 ans de DC. En discutant avec la personne qui s’en occupe, j’apprends que c’est la première fois que DC autorise une telle exposition, avec une présentation de couvertures sous la forme d’une gallerie. On trouve donc autour d’un poteau où figurent des informations sur les personnages principaux du DC-verse, des magnifiques reproductions en grand format de couvertures de comics DC anciens et plus contemporains. C’est vraiment très beau, j’y retournerai d’ailleurs plusieurs fois tellement j’ai trouvé ça joli.

Non loin de l’expo DC se trouve le stand de Warner, où on peut notamment acheter des reproductions des couvertures exposées (cartes postales, T-shirts, affiches). On trouve également un grand mur pour se faire prendre en photo avec les statues de Batman et du Joker version « The Dark Knight » (grandeur nature), où une personne grimée en Joker se fera prendre en photo dans l’après midi. On trouve également une très jolie Batmobile.

Mais Comic Con’ ne se focalise pas que sur les comics. On trouve également de nombreux stands sur d’autres univers tels que Star Wars (encore que Star Wars existe aussi en comics), les séries TV (reproduction de la porte de Stargate), Harry Potter…J’ai même eu le grand plaisir de voir la voiture de K2000 ! Et parmi les invités de marque de Comic Con’ se trouvait l’équipe de la série Highlander (par contre je suis arrivé un peu trop tard pour prendre des photos de près, du coup elles sont loupées).

Et à la frontière entre le monde des comics et celui des séries, on trouve Hero Corp ! Une petite expo permet de voir des croquis sur la série (logo, costumes, scènes), ce qui est vraiment intéressant. Dommage que l’équipe ne soit là que le dimanche…

Juste à côté se trouve un espace consacré aux auteurs de Valérian, avec de superbes dessins de JC Mézière (sur Valérian ou sur Le 5e Elément, auquel il a collaboré).

Poussé par la curiosité, je me dirige ensuite vers la salle de projection, où une affiche m’attire : projection de Captain Marvel (j’avais déjà vu cela sur le programme et cela m’intriguait). Je suis accueilli par une personne très enthousiaste (j’apprendrai plus tard qu’il s’agit d’Alain Carrazé, journaliste spécialiste des séries) qui m’explique que le Captain Marvel en question est celui de DC (je m’en doutais mais je voulais être sûr) et me conseille vivement d’assister à la projection. Son comparse Romain Nigita nous explique ensuite que la projection se déroule en deux temps : tout d’abord le premier épisode du serial Captain Marvel (en noir et blanc et en VO sous-titrée) puis après un épisode du « Star Trek Allemand ». Un serial, c’est l’ancêtre des séries tv : un feuilleton dont on allait voir chaque épisode au cinéma avant l’arrivée de la télévision (c’est ici que le concept de cliffhanger, largement repris par les séries, a été inventé). Pendant une bonne vingtaine de minutes, j’assiste donc à la première aventure « en live » de Captain Marvel, avec le récit de ses origines, dans ce serial de 1941. J’ai passé un moment assez plaisant avec cette projection, certaines adaptations « modernes » sont largement inférieures à ce récit qui ne date pourtant pas d’hier et qui est très respectueux du comics original. En tout cas c’est assez amusant de voir le ton radicalement colonialiste de ce serial, dont même le quart ne serait pas toléré de nos jours. Par contre j’ai fait l’impasse sur la série Allemande qui suivait 😉

(je précise que les photos de Captain Marvel ne sont pas de moi, je n’ai pas sorti mon appareil photo pendant la projection par respect envers ses animateurs)

Après cela, je continue de me promener dans les allées de Comic Con’ et de Japan Expo, sans aller très loin dans cette partie, car il y a énormément de monde. La foule ne cesse en effet d’affluer, plus concentrée dans la partie Japan Expo mais très présente également du côté de Comic Con’. Beaucoup de gens sont costumés, et on croise aussi un plombier bien connu 🙂

Je fais ensuite une petite pause dans l’espace presse, histoire d’avoir un peu de calme pour revoir le programme, consulter mes messages et reprendre des forces avant de redescendre. J’assiste ensuite à une conférence très intéressante : « Le futur a t-il changé ? Bande dessinée, comics, manga : SF d’hier et d’aujourd’hui ». Des auteurs de BD et un journaliste spécialiste en comics exposent leur vision de la SF et son évolution au travers de plusieurs exemples choisis par l’animateur du débat. Je ne m’attendais pas trop à la tournure qu’a pris la conférence, car je pensais que cela serait axé sur l’évolution du futur présenté par la SF au cours du temps, mais je n’ai pas été déçu du tout car c’était vraiment passionnant.

Vient ensuite le moment d’un débat sur un sujet qui fait pas mal polémique sur Internet : « La fin de Lost est-elle réussie ? » (non Yannzed je ne te pose pas la question ;)). En tant que grand fan de la série (et ayant aimé la fin, où j’ai fait le chiffre d’affaire de Kleenex à moi tout seul), je me devais d’y assister. Ce débat, animé par Alain Carrazé et Romain Nigita (c’est à cette occasion que j’ai su qui ils étaient), était très intéressant. Les différents intervenants, de points de vue assez divergents, avaient des arguments cohérents et construits pour étayer leur vision de la série (même si le professeur de philosophie m’a déçu, négligeant la portée philosophique de la série au profit de choses plus « terre à terre » comme le Projet Dharma). En tout cas ce débat a passé très vite, et je regrette juste de n’avoir pas eu l’occasion de participer à la partie de discussion avec le public.

Une fois le débat terminée, nous approchons de l’heure de la fermeture et il ne reste plus beaucoup de monde. Je repasse par l’Artists Alley discuter avec Laurent Arthaud (et je suis confronté à un défi de taille : raconter la fin de Lost à quelqu’un qui n’a vu que la première saison, et c’est loin d’être évident). On ira ensuite se balader ensemble dans les allées de Comic Con’ qui se vident peu à peu, et nous discuterons longuement en contemplant les magnifiques couvertures de l’expo DC, qu’il n’avait pas encore eu le temps d’aller voir.

Puis c’est le moment de partir…Une nouvelle marche jusqu’au parking (les navettes présentes ne desservaient pas le parking où j’étais), je retrouve ma voiture et quitte à regret cet endroit où j’ai passé une excellente journée.

Je tiens à remercier l’équipe de Comic Con pour l’organisation de cette convention vraiment bien faite, ainsi que pour leur excellent accueil dans l’espace presse. Tout le monde était très accueillant et disponible, ce qui est très agréable. Un grand merci également à Cable, sans qui je ne serais pas venu (vous pouvez lire le récit de sa visite à Comic Con‘ sur son site), et à Guillaume pour son accueil sur le stand de WIP Agency.

L’album photo complet de cette journée à Comic Con’ se trouve sur ma page Facebook, avec des photos qui ne figurent pas ici.

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

16 réponses à Ma journée à Comic Con’ 2010

  1. René ANIERE dit :

    Bel article.

    Je vois que tu as passé une bonne journée!

    @+

  2. Cable dit :

    La vache, et dire que je pensais que mon article était long !!!! ^_^

  3. Stephane dit :

    Je suis content que ai passé un bon moment. Merci pour l’article et les photos. 🙂

  4. mdata91 dit :

    Je suis un peu bavard 🙂

  5. Laurent dit :

    Le plaisir était pour moi 😉

  6. Stephane dit :

    Non non, tu sais que je suis super fan de tous tes comptes rendus et que certains m’ont provoqués quelques fou-rires 😉

  7. guillaume91 dit :

    Salut Franck,

    Très long et bon résumé. Content de t’avoir croisé làbas 🙂
    De notre coté, ces 4 jours ont été intenses et vraiment Top, des artistes vraiment sympas et les festivaliers passionnés qui me laisseront un bon souvenir de cette 2ème édition !
    A bientôt
    Guillaume

  8. leguman dit :

    Salut belle journée alors !!Tant mieux surtout si le Stand Panini ait été à la hauteur !Et merci pour ton super article. AH puis K2000 woaaaaa !!

  9. JN dit :

    Merci pour la visite, ça donne l’impression d’y être allé avec toi 🙂

  10. mdata91 dit :

    Merci à tous, je suis content que mon article vous ait plu 🙂

  11. KNIGHT dit :

    Chouette article, avec des photos très réussies ! Et puis tu as eu l’occasion de rencontrer Alain Carrazé.
    Moi aussi, j’ai fait le récit de mon Comic’Con sur mon blog…

  12. mdata91 dit :

    Merci 🙂 J’ai lu ton article, toi aussi tu as connu des péripéties pour venir ! (très bon article en tout cas)

  13. Machin dit :

    Pou ma part ma visite a été très courte : j’avais acheté une place pour le jeudi 1er juillet et me suis donc présenté à la première heure… du moins à la première heure permise par un RER devenu tortillard (pour l’allure) japonais (pour le taux de remplissage).

    Arrivé à bon port j’ai eu juste le temps de me féliciter de ne pas avoir à prendre le RER B tous les jours pour aller bosser que j’ai, comme des centaines d’autres personnes, été invité à faire la queue dans un dédale de barrières qui aboutissait dans un hall à un autre dédale de barrières. Du monde devant, du monde derrière… Beaucoup de monde et une file qui n’avance pas dans une belle chaleur ont déclenché un petite crise de panique. J’ai rebroussé chemin le coeur battant (agoraphobie ?)… Le salon était fini pour moi… dommage…

  14. mdata91 dit :

    Mince alors, je compatis sincèrement, c’est pas agréable ce genre de tracas.

  15. Ping :Jean-François Dufour et Thomas Sirdey nous parlent de Comic Con', les comics et leur univers

  16. Ping :Comic Con Saison 3 - Jour 1, les comics et leur univers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.