Le lundi c’est librairie ! #303

Le lundi c'est librairie !

Le lundi c’est librairie ! vous propose aujourd’hui la chronique d’un album édité par Urban Comics.

Au programme : I hate Fairyland t2.

I hate Fairyland tome 2
I hate Fairyland t2 - Septembre 2017

Urban Comics
Collection Urban Indies

152 pages – 15€
Septembre 2017 – Cartonné

Skottie Young

Gertrude, petite fille au tempérament de feu, se retrouve subitement aspirée par sa moquette de la chambre, prisonnière du monde magique de Fairyland. Trente longues années de captivité et de bain de sang durant lesquelles sa seule motivation a été de rentrer chez elle. Bienvenue au royaume de la reine Claudia, des hommes-champignon, des faunes zombies et des haches géantes. Bienvenue à Fairyland.

Après un premier tome où nous avons fait connaissance avec cette petite peste de Gertrude, il est temps de retrouver le personnage le plus barré des séries comics actuelles dans de nouvelles aventures.

Skottie Young, qui signe encore une fois le scénario de cette histoire, n’est pas homme à faire les choses à moitié. Le premier tome allait déjà très loin dans l’absurde et la parodie, le second est encore pire. On pourra se dire que l’histoire tient sur pas grand chose et ne sert que de prétexte à aligner des moments tous plus délirants les uns que les autres… Oui et alors ? C’est justement ça qui est drôle !

L’auteur ne donne en effet pas du tout l’impression de se prendre au sérieux et nous embarque dans ses délires en mettant son héroïne dans des situations toutes plus improbables les unes que les autres. Et même si cette dernière est absolument insupportable, on finit tout de même par s’attacher à cette vermine aux cheveux verts tout en se disant que la plupart du temps elle mérite largement ce qu’elle se prend dans les dents. Oui la méchanceté de Gertrude a tendance à devenir contagieuse en lisant ses aventures grotesques, et on rit même souvent de bon coeur lorsqu’il arrive des choses pas forcément très agréables aux personnages. C’est tout le talent de l’auteur que de faire rire avec un humour corrosif et très noir, et les situations ne donnent jamais envie de plaindre leurs protagonistes.

Si vous cherchez une histoire bien posée, ou gentiment farfelue comme les adaptations de l’univers du Magicien d’Oz alors passez votre chemin : I hate Fairyland c’est le royaume du n’importe quoi hystérique, une sorte de roller coaster propulsé par des moteurs de fusée qui laissera le lecteur sur les genoux à l’issue de la lecture de l’album. Si vous cherchez un divertissement bien barré, alors par contre cet album (comme le premier) est pour vous !

La partie graphique est quant à elle également signée Skottie Young, et est totalement adaptée à la folie furieuse de l’histoire. L’artiste déploie son talent pour la caricature et l’absurde pour livrer des planches qui soulignent le grand n’importe quoi de son récit. Ca reste assez gore, mais le côté cartoony atténue la portée des horreurs dépeintes dans cette histoire. Le côté très exagéré et outrancier du style de Skottie Young est en tout cas idéal pour raconter ce genre d’histoires !

Un excellent album, totalement barré mais très drôle.


C’est tout pour aujourd’hui !

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *