Le lundi c’est librairie ! #292

Le lundi c'est librairie !

Le lundi c’est librairie ! vous propose aujourd’hui la chronique de deux albums édités par Urban Comics.

Au programme : Wonder Woman – Dieux et mortels t2 et Authority t1.

Wonder Woman Dieux et mortels tome 2
Wonder Woman Dieux et mortels t2 - Juin 2017

Urban Comics
Collection DC Essentiels

344 pages – 28€
Juin 2017 – Cartonné

George Perez / Len Wein / John Byrne
George Perez & Collectif

Après avoir vaincu Arès, le dieu de la Guerre, et Circé, la sorcière mythique, Wonder Woman subit une lourde perte avec le décès d’une de ses amies les plus proches. Elle croise également la route de Darkseid et de Superman, un héros pour lequel elle entretient des sentiments confus.
Contenu : Wonder Woman #15-24, Annual #1, Action Comics #600

Wonder Woman a décidément le vent en poupe ces derniers mois, avec un bel assortiment d’albums consacrés à la farouche Amazone. Après un premier tome très réussi du run de George Perez, voici maintenant sa suite.

George Perez, en compagnie de Len Wein (et même de John Byrne sur un épisode), continue donc de nous raconter les aventures de Wonder Woman dans sa version post-Crisis on Infinite Earths. Une fois encore on retrouve une collection de récits fortement marqués par la dimension mythologique du personnage de Wonder Woman et de son univers.

Qu’il s’agisse des combats épiques de son héroïne, de choses plus intimistes comme son enquête sur un meurtre qui la touche de près ou de récits sur l’histoire des Amazones, ces différents épisodes exploitent tour à tour les différentes facettes d’une héroïne attachante et touchante. Touchante, car même en étant confronté à la face sombre de l’humanité et des dieux elle continue à rester un personnage positif que rien ne semble pouvoir faire pencher du côté de l’aigreur. J’avoue par contre avoir été un peu surpris par un début d’épisode où Diana se balade de nuit en tenue d’Eve dans le jardin après avoir fantasmé sur Superman : franchement ce n’est pas l’idée que je me faisais du personnage, que je pensais au-dessus de ça.

Wonder Woman n’est cependant pas le seul personnage de la série : outre Superman venu faire coucou le temps d’un crossover, on retrouve surtout l’univers de Diana depuis le début de la série : les Amazones, Julia, Vanessa… autant de personnages qui ont tous leur importance et jouent chacun leur rôle à leur échelle.

Comme dans le premier tome, la démesure est de mise dans cette succession d’épisodes qui constituent cet imposant volume. Wonder Woman se situe à un niveau tel que ses combats sont très souvent homériques, avec un degré de spectaculaire particulièrement accentué. Le dernier arc de ce tome en est un exemple assez frappant, avec en prime des interrogations pertinentes sur la foi. Ces épisodes sont en tout cas particulièrement intéressants, avec une fois encore une utilisation intelligente de la mythologie et des légendes pour construire des histoires passionnantes.

Du côté du dessin, outre George Perez il y a différents artistes qui œuvrent dans cet album. Crossover oblige, il y a en effet un épisode dessiné par John Byrne, dont le rendu n’est pas forcément à la hauteur du reste. Dans l’annual, il y a également une succession de petits récits chacun signé d’un artiste différent. Il en ressort que le niveau du graphisme de cet album est globalement très bon, même s’il faut tout de même reconnaitre que certains épisodes de George Perez rendent mieux que d’autre suivant l’encrage et la colorisation (certains sont très pâles par exemple).

Une galerie d’illustrations complète le sommaire de cet album.

Un excellent album, tout aussi passionnant que le premier.




The Authority tome 1
The Authority t1 - Juillet 2017

Urban Comics
Collection DC Essentiels

336 pages – 28€
Juillet 2017 – Cartonné

Warren Ellis / Paul Jenkins
Brian Hitch / Cully Hamner

Des cendres de Stormwatch, l’équipe d’intervention des Nations Unies, naît Authority, un groupe de justiciers surhumains implacables et incorruptibles ! Apollo, Midnighter, le Docteur, Swift, Jack Hawksmoor et Jenny Sparks se réunissent dans un vaisseau évoluant entre les dimensions afin de repousser les menaces les plus étranges et dangereuses alors que la planète Terre entre dans son nouveau millénaire !
Contenu : The Authority #1-12 + Wildstorm Summer Special #1

Après deux tomes consacrés à Stormwatch, il est temps de retrouver la série qui en est l’héritière de par son casting de personnages et son créateur : Authority.

C’est en effet Warren Ellis qui lance cette super-équipe, bâtie sur les cendres de Stormwatch qui a été décimée par des xénomorphes hostiles à la fin de la série éponyme. L’auteur reprend son noyau dur de personnages qu’il avait introduits dans la série précédente (Jenny Sparks, Jack Hawksmoor, Swift, Apollo et Midnighter), en ajoutant deux autres personnages (l’Ingénieur et le Docteur) qui sont en fait des « descendants » de deux adversaires de Stormwatch.  On retrouve dans Authority le ton de Warren Ellis déjà employé dans les pages de Stormwatch, mais délivré du carcan des limites de la série précédente et de l’équipe dont il n’avait pas grand chose à faire l’auteur peut aller plus loin. Beaucoup plus loin.

Authority est une série de super-héros qui repousse les limites du genre, en exploitant le concept des défenseurs de la Terre bien au-delà de ce qui se pratique habituellement. A côté de Jenny Sparks et de sa bande, les héros « classiques » comme les Avengers et la JLA semblent être une bande de retraités qui sermonnent des voyous qui marchent sur la pelouse du square. Authority est une équipe qui n’a pas peur d’aller très loin pour accomplir sa mission, comme en témoigne une violence très marquée et très graphique. Mais il ne s’agit pas non plus que d’un simple déluge de violence gratuite et racoleuse : Warren Ellis connait son métier et a concocté des histoires très bien ficelées en utilisant des concepts qu’il emploie souvent dans son oeuvre (dont la Plaie et les Enfants du siècle) et signe également des dialogues percutants qui vont droit à l’essentiel.

Les trois histoires bourrées d’action et de rebondissements qui figurent dans cet album, et qui constituent donc l’intégralité du run de Warren Ellis sur le titre (c’est Mark Millar qui prendra la suite), sont palpitantes et vont très loin dans le « bigger than life » comme on peut notamment le voir avec l’identité du « méchant » de la troisième histoire. Si vous avez aimé Stormwatch version Ellis, Authority vous plaira très certainement.

Du côté du graphisme, nous avons droit à des planches magnifiques de Brian Hitch qui donne ici la pleine mesure de son talent. Son travail sur Stormwatch était déjà très soigné, ici c’est encore plus beau avec des pleines pages superbes. D’ailleurs, on peut trouver dans les (rares) bonus du livre un aperçu de la technique employée pour composer une page très spectaculaire. En tout cas, l’artiste ne craint pas de recourir au gore pour mettre en scène les méthodes particulièrement expéditives de la super-équipe !

Le sommaire de l’album est complété par deux petits récits signés Paul Jenkins et Cully Hamner, consacrés à deux membres d’Authority : Jack Hawksmoor et l’Ingénieur. Ces histoires sont sympathiques, la seconde étant même assez amusante, mais on est clairement très en-dessous de la série en ce qui concerne l’histoire et le dessin.

Côté bonus, c’est très spartiate : une galerie de couvertures et la composition d’images dont je parlais plus haut.

Maintenant, il est temps de se poser la question que tout le monde se pose : Faut-il investir dans cette nouvelle édition quand on a déjà ces épisodes ? Il faut dire que ce run a déjà été édité plusieurs fois : en fascicules chez Semic, en albums chez Soleil (le troisième arc n’est cependant jamais sorti) puis en Deluxe chez Panini Comics. L’édition d’Urban Comics est plus ou moins équivalente à la version Panini Comics, n’apportant que les deux petits récits de Paul Jenkins comme valeur ajoutée, donc à vous de juger si cela constitue pour vous une raison suffisante d’investir dans cette nouvelle édition si vous avez déjà la précédente. Par contre si vous n’avez que la version kiosque ou la version Soleil, là oui ça vaut vraiment le coup de faire un tour chez votre libraire.

Un excellent album, passionnant et riche en action.

 




C’est tout pour aujourd’hui !

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire