Le lundi c’est librairie ! #272

Le lundi c'est librairie !

Le lundi c’est librairie ! vous propose la chronique d’un album édité par Panini Comics.

Au programme : Je suis Wolverine.

Je suis Wolverine
Je suis Wolverine - Mars 2017

Panini Comics
Collection Marvel Anthologie

320 pages – 22€
Mars 2017 – Cartonné

Collectif

 

Il est ‘le meilleur dans sa partie’ mais qui est-il vraiment ? Mutant, Logan, héros, James Howlett, ronin, le Borgne, rebelle, Avenger, solitaire, X-Man, mentor, Arme X, directeur d’école. Wolverine est tout cela et bien plus encore. Apprenez à mieux le connaître dans cette anthologie regroupant des épisodes de toute sa carrière.



Qui dit un film Marvel sur grand écran dit un nouveau tome de la collection Anthologie de Panini Comics… et comme il se murmure qu’un film consacré à Wolverine est sorti dernièrement, il n’est donc pas étonnant que nous parlions aujourd’hui d’une anthologie consacrée au mutant féroce.

Voyons déjà le sommaire de cet album :

  • Incredible Hulk 180 (1974) : Et dans le vent hurle… Le Wendigo (Len Wein / Herb Trimpe)
  • Incredible Hulk 181 (1974) : Et voici…Wolverine (Len Wein / Herb Trimpe)
  • Uncanny X-Men 205 (1986) : Le loup blessé (Chris Claremont / Barry Windsor-Smith)
  • Classic X-Men 25 (1988) : Ne le regarde pas dans les yeux (Ann Nocenti / John Bolton)
  • Wolverine 10 (1989) : 24 heures (Chris Claremont / John Buscema / Bill Scienkiewicz)
  • Wolverine 35-37 (1988) : De sang, de sable et de griffes (Larry Hama / Marc Silvestri)
  • Uncanny X-Men 268 (1990) : Les chevaliers de Madripoor (Chris Claremont / Jim Lee)
  • Wolverine 95 (1995) : Manhattan Rhapsody (Larry Hama / Adam Kubert)
  • Wolverine 186 (2003) : A la prochaine, Frankie ! (Frank Tieri / Terry Dodson)
  • Wolverine 12 (2004) : Rêves (Greg Rucka / Darick Robertson)
  • Wolverine 32 (2005) : Prisonnier numéro zéro (Mark Millar / Kaare Andrews)
  • Wolverine 73-74 (2009) : Une journée dans ma peau (Jason Aaron / Adam Kubert)

Ce qui est difficile pour les anthologies de personnages qui ont eu des récits très connus et déjà édités, c’est de trouver d’autres choses à éditer qui soit justement différent des histoires en question. Mais une fois encore, Panini Comics s’en sort très bien avec une collection de récits qui retrace la carrière de Wolverine sans avoir recours aux récits en question.

Partant de la première apparition de Wolverine dans une aventure de Hulk, cet album balaie donc 25 ans de l’histoire de Logan en nous permettant de voir les différentes périodes du personnage. Nous avons aussi droit à une grande variété d’auteurs, chacun traitant le personnage avec son style particulier sans pour autant renier les fondamentaux de Wolverine. Les récits sont assez différents, tous n’étant pas des histoires de super héros au sens conventionnel du terme. La palme du récit le plus noir (et le moins super héros) revient à celui signé Mark Millar et se passant dans un camp de concentration, mais le double épisode qui conclut l’album est peut être le plus touchant car il dévoile pourquoi Logan se démène autant et la raison ne peut pas laisser de marbre. En relisant ces épisodes, on se rend compte de l’évolution du personnage depuis ses débuts où il n’était qu’un second couteau juste là pour se faire tabasser par Hulk mais aussi de l’évolution des techniques narratives au fil des ans.

Cette sélection est donc intéressante, avec des histoires qui ne sont pas forcément les plus connues (quoique certaines le sont) mais qui sont toutes d’un bon niveau. La présence d’histoires avec les Reavers n’est sans doute pas sans rapport avec le film Logan (quoique je ne sais pas si cette information sur le film était connue lors de l’élaboration du sommaire du livre) mais elle est tout à fait pertinente car ces redoutables cyborgs et leur comparse Lady Deathstrike sont intimement liés à Wolverine.

La partie graphique est par contre assez irrégulière : globalement le dessin est très bon, mais certains épisodes sont en dessous du reste. Rien de honteux ceci dit, mais certains dessins vieillissent moins bien et curieusement ce ne sont pas les plus anciens de l’album (Herb Trimpe ça ne se démode pas !).

Côté bonus, nous avons droit à un éditorial soigné qui prend la peine de détailler des éléments du personnage de Wolverine. Comme d’habitude dans cette collection, c’est intéressant et très complet.

Un excellent album, dans une collection toujours aussi intéressante.

 




C’est tout pour ce matin !