Le lundi c’est librairie ! #238

Le lundi c'est librairie !

Le lundi c’est librairie ! est de retour avec une chronique consacrée à un seul titre.

Au programme : Je suis Captain America.

Je suis Captain America
Je suis Captain America - Avril 2016

Panini Comics
Collection Marvel Anthologie

320 pages – 22€
Avril 2016 – Cartonné

Collectif

Découvrez toutes les facettes de Captain America dans un luxueux album. À travers une sélection des plus belles aventures du personnage, vous revivrez ses débuts durant la Seconde Guerre mondiale, ainsi que les moments les plus marquants de sa carrière super-héroïque.
(Contient les épisodes US Captain America Comics 1, Avengers (1963) 4, Tales of Suspense (1959) 63, 80-81, Captain America (1968) 111, 132, 180, 200, 250, 300, 350, 454, 600 (I), Captain America (2005) 25 et Captain America (2013) 1 publiés précédemment dans les albums MARVEL LES ORIGINES 2, CAPTAIN AMERICA L’INTEGRALE 1964-1966, 1968-1969, 1970, MARVEL BEST OF : CAPTAIN AMERICA – LA LEGENDE VIVANTE, MARVEL ICONS : CAPTAIN AMERICA 2, MARVEL NOW : CAPTAIN AMERICA 1 et les revues HULK (Arédit) 23, CAPTAIN AMERICA (Arédit, V1) 19, AVENGERS (V1) 13, et 2 inédits)



Après Daredevil, c’est au tour de Captain America d’avoir droit à une anthologie sur ses aventures au fil des ans.

Voyons donc le sommaire de cette nouvelle anthologie :

  • Le Super Soldat Captain America (1941) : Simon / Kirby
  • Captain America rejoint les Avengers (1964) : Lee / Kirby
  • Les origines de Captain America (1965) : Lee / Kirby
  • A qui détient le cube cosmique… Crâne rouge en gloire (1966) : Lee / Kirby
  • Demain tu vis, ce soir je meurs (1969) : Steranko / Lee
  • Le terrible secret de Bucky Barnes (1970) : Lee / Colan
  • Nomad entre en scène (1974) : Engleart / Buscema
  • A la lumière de l’aube (1976) : Kirby
  • Captain America président (1980) : Stern / Byrne
  • Das ende (1984) : DeMatteis / Neary
  • Voir rouge (1989) : Gruenwald / Dwyer
  • Sanctuaire (1996) : Waid / Garney
  • Le rêve est mort (2007) : Brubaker / Epting
  • Perdu dans la dimension Z (2013) : Remender / Romita Jr
  • Les origines (2009) : Dini / Ross

Partant de la toute première aventure de Captain America à l’époque de Timely (prédécesseur de Marvel), Panini nous propose un voyage au sein de la longue carrière de Steve Rogers, qu’il porte ou non le célèbre costume à la bannière étoilée car nous pouvons aussi le retrouver dans le costume de Nomad et du Captain. C’est l’occasion de voir l’évolution d’un personnage qui s’il porte le nom et les couleurs de son pays n’est pas pour autant un « simple » ambassadeur mais bel et bien la caution morale d’une certaine vision du rêve Américain tel qu’il le perçoit lui. Pour s’en convaincre, il suffit justement de voir que lorsque les agissements du gouvernement lui ont déplu, Steve Rogers n’a pas hésité à renoncer au titre de Captain America ou de se rebeller contre lui, l’exemple le plus frappant étant Civil War car si Captain America n’était que la marionnette bariolée qui fait tout ce que son gouvernement lui dit de faire que certains peuvent imaginer il est clair qu’il ne se serait pas élevé contre cette fameuse loi, ce qu’il a d’ailleurs payé au prix fort.

Un tel voyage au coeur des époques permet également de prendre la mesure de l’évolution du ton employé au cours de ces époques, les premiers récits étant sommes toutes assez naïfs pour nos yeux contemporains par rapport à ce qui a suivi. Mais la constante est toujours ce bon vieux Steve Rogers, toujours droit dans ses bottes et prêt à tout pour mener le combat qu’il estime juste. La sélection faite dans cette anthologie permet donc de toucher du doigt ces différentes périodes dans des récits pleins d’action et mettant en scène le personnage Marvel qui est probablement celui dont le sens moral n’est jamais pris en défaut quelle que soit la situation. C’est vraiment toute l’essence du personnage qui ressort de ces différents épisodes, et cet album est vraiment un excellent choix pour faire connaissance avec le Captain America de papier. Il y a certains épisodes que personnellement je connais par coeur (y compris celui extrait de l’excellent arc sur la Mad bomb) mais j’ai beaucoup apprécié de refaire un petit tour de piste en les relisant.

Du point de vue du dessin, là aussi le voyage dans le temps permet de voir des styles très différents d’un épisode à l’autre. La qualité est globalement très bonne, même s’il y a toujours le risque que des lecteurs contemporains ne soient guère attirés par les standards graphiques des premières aventures du Vengeur étoilé.

Et puisqu’on parle de Vengeur, je vais en profiter pour glisser une petite remarque sur la traduction : non pas que je sois la proie des idées fixes dans ce domaine, mais je trouve quand même très curieux que toutes les occurrences du mot « avenger » soient systématiquement laissées telles quelles dans le texte Français. Certes, pour le nom du groupe auquel appartient Captain America, cela se justifie pour garder une cohérence avec Marvel Studios qui a fait le choix de ne pas traduire les noms des personnages (sauf dans les premiers films, voir la scène post-générique du premier Iron Man pour s’en convaincre), mais quand « avenger » est en fait l’adjectif « vengeur » et non le fameux groupe (à moins que Simon et Kirby n’aient été medium et aient prédit la formation des Vengeurs plus de vingt ans après leur récit…), c’est une faute assez regrettable.

La partie éditoriale est quant à elle particulièrement intéressante, accompagnant le lecteur en remettant les récits dans leur contexte et en livrant des informations éclairant tel ou tel aspect du personnage.

Une excellente anthologie, qui présente très bien le personnage de Captain America aux nouveaux lecteurs et rappellera de bien bons souvenirs aux anciens.

 




Et voilà c’est tout pour aujourd’hui.

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous une prochaine fois pour une nouvelle chronique.

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *