Le lundi c’est librairie ! #126

Le lundi c'est librairie !

Après avoir parlé de titres plus anciens la semaine dernière, Le lundi c’est librairie ! va parler de titre récents cette semaine.

Au programme : Daredevil – End of days t1, Happy, Saga t2 et Superworld t1.

Daredevil End of days 1Daredevil – End of days t1 : Un excellent album

Dans cette histoire, Brian Michael Bendis et David Mack imaginent le pire pour Daredevil : sa mort des mains d’un de ses ennemis. C’est l’occasion pour Ben Urich, vieil ami de l’Homme sans peur, de mener une difficile enquête sur les secrets que Matt Murdock a emmenés dans sa tombe. On retrouve dans ce premier tome toutes les qualités du run de Bendis sur le personnage, avec cette atmosphère qui mêle le super héros et le polar. L’histoire est passionnante, avec des mystères très bien dosés, et cet album se dévore plutôt qu’il ne se lit. Du coup c’est très dur de se dire qu’il faut attendre plusieurs mois pour en lire la suite et fin dans le second album… C’est un vrai plaisir de retrouver le Bendis des années Daredevil (certes accompagné de David Mack) dans une histoire riche en rebondissements. Par contre je me dois de signaler un défaut de façonnage de ce tome : deux pages qui auraient dû être l’une à côté de l’autre se retrouvent dos à dos et quand on ne le sait pas cela devient incompréhensible vu qu’il  s’agit d’une double page. En ce qui me concerne le défaut n’est pas rédhibitoire mais vu que je pense que cela peut refroidir certains lecteurs je préfère vous le signaler.

Le dessin, assuré par Klaus Janson, David Mack et Alex Maleev, est tout aussi réussi que le scénario.

Un excellent album, légèrement gâché par la double page mal positionnée.

Daredevil : End of days tome 1 – Panini Comics – 96 pages – souple – 12€


HappyHappy : Quand Morrison fait du Ennis avec talent

Si on faisait lire cet album en cachant le nom de l’auteur, il est probable qu’un grand nombre de lecteurs penserait à tort qu’il est signé Garth Ennis, ne serait-ce que par son côté trash qui fait fortement penser à l’auteur de The Boys. Et pourtant c’est bien Grant Morrison qui signe l’histoire de Nick Sax, ex-flic devenu tueur qui se retrouve soudain associé à une petite licorne bleue semblant sortir d’un cartoon et qu’il est le seul à pouvoir voir. C’est une histoire fort réussie que l’auteur nous propose là, avec un personnage de loser très bien employé et un pitch tout à fait insolite (quoiqu’on a déjà vu pire sous la plume de Morrison) mais qui fonctionne parfaitement. L’histoire tient très bien la route et nous avons droit à quelques rebondissements plutôt bien trouvés. Le seul petit hic concerne les dialogues : je trouve que l’auteur en fait un peu trop concernant la vulgarité des personnages et du coup ça fait presque forcé alors qu’en levant un peu le pied ça serait mieux passé. Mais cela n’entache pas à mon avis les qualité de ce très bon album.

Du côté du dessin, nous avons droit à des planches superbement réalisées par un Darrick Robertson en très grande forme. Cela fait longtemps que je ne l’ai pas vu à ce niveau et franchement ça fait plaisir à voir.

Un excellent album, qui remplit haut la main son contrat de divertissement trash.

Happy – Delcourt – 96 pages – cartonné – 16.50€


Saga 2Saga t2 : Un second tome encore plus réussi que le premier

Après un premier tome où Brian K Vaughan avait posé les bases de son univers, nous retrouvons Alana, Marko et Hazel dans la suite de leurs aventures spatiales. Le premier tome était un début prometteur, mais celui-ci est davantage qu’une confirmation du bien que l’on pouvait penser de la série. Il est en effet passionnant de bout en bout, l’auteur nous offrant une fois encore d’excellents dialogues très bien écrits (un de ses points forts sur les séries sur lesquelles il travaille) et des situations très bien pensées. L’univers de la série, toujours aussi barré (franchement les personnages avec une tv à la place de la tête…), est parfaitement exploité sans jamais en faire de trop (les moments d’émotion sont traités avec beaucoup de justesse) et les personnages sont très bien caractérisés. Si vous aimez la space fantasy et que vous faites l’impasse sur Saga, à mon avis vous ratez quelque chose !

Du côté du dessin, les planches de Fiona Staples sont très réussies et servent parfaitement le récit en restituant son atmosphère insolite.

Un très bon album, encore plus réussi que le premier.

Saga tome 2 – Urban Comics – 145 pages – cartonné – 15€


Superworld 1Superworld t1 : Un début très prometteur

Cet album marque les débuts d’une nouvelle série du label Comics Fabric. Jean-Marc Rivière y raconte comment des adolescents irresponsables, héritiers de super héros qui se sont sacrifiés pour sauver la Terre, vivent une existence dorée tout en n’ayant pas le droit de se servir de leur pouvoirs même s’ils n’hésitent pas à le faire quand même. Le sujet est plutôt original, notamment pour le concept des post humains qui sont parqués dans une prison dorée (à l’inverse d’autres récits où les surhumains se retrouvent dans un ghetto) et l’histoire exploite parfaitement des idées très bien trouvées.  Les frasques des post humains, dans l’ensemble très antipathiques (alors que Tamara, fille « normale » du plus grand des héros, est attachante), sont amusantes et le ton de l’histoire oscille entre l’humour et le sérieux. Ce premier tome est très prometteur et donne hâte d’en lire la suite, ce qui est très bon signe.

Du côté du dessin, les planches de Francesca Follini sont très dynamiques et son style énergique colle parfaitement à l’ambiance du récit.

Un premier tome très réussi, qui constitue une excellente entrée en matière pour la série.

Superworld tome 1 – Delcourt – 96 pages – cartonné – 14.95€


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

La semaine prochaine, c’est encore de titres récents en VF dont il sera question.