Les Fugitifs Vol. 3

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du magazine, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Les Fugitifs 3

La première série des Fugitifs se termine avec ce troisième volume. On apprend beaucoup de choses dans cet album, sur le Cercle et surtout sur la fameuse taupe. La série se termine en beauté, avec un scénario et un dessin qui restent excellents.

Alors qu’ils sont en sa possession depuis le premier volume, c’est seulement maintenant que les Fugitifs peuvent se servir du livre de leurs parents pour savoir dans quoi il se sont embarqués. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas une petite histoire : choisis par des monstres pour exterminer l’humanité, leurs parents ont ensuite tout mis en place pour offrir leur place dans le « nouveau monde » à leurs enfants. Même si les motivations finales du Cercle sont un peu moins sordides qu’il n’y paraissait (ils font tout ça pour leurs enfants), il ne faut quand même pas oublier qu’au départ tout ceci était prévu pour eux-mêmes, et surtout qu’ils cherchent à détruire l’humanité.

Il est d’ailleurs amusant de constater qu’en plus d’affronter les Fugitifs, le Cercle se déchire en deux factions dont chacune veut détruire l’autre. Cela ajoute une intrigue secondaire qui est assez intéressante.

Malgré le zèle d’un agent double du Cercle, les Fugitifs ne sont pas capturés par la police et parviennent à s’enfuir, mais ils perdent leur cachette et surtout la confiance qu’ils ont les uns envers les autres. En effet, maintenant qu’ils savent qu’il y a une taupe parmi eux, ils se soupçonnent mutuellement.

Finalement le combat Fugitifs/Cercle a enfin lieu, mais tout ne se déroule pas comme prévu ! Il faut dire que la fameuse taupe a bien manoeuvré. Pour ma part, je n’ai rien vu venir et je suis tombé des nues en lisant la trahison d’Alex. Une fois qu’il s’explique, on se dit rétroactivement « ah oui bien sûr, c’est logique ». Ce coup de théâtre qui fait brutalement basculer le récit est véritablement bien pensé. Mais finalement tout est résolu par les Gibborims eux-même, très déçus par leurs agents humains. Non contents mettre un terme à tout ça, ils font un vrai massacre (et Alex y laisse sa peau).

Les Fugitifs, après s’être enfuis, sont enfin en contact avec les Vengeurs et se retrouvent placés tandis que tout ce qu’il reste du Cercle est démantelé. Ce qui n’empêchera pas nos fugueurs préférés de prendre la fuite une fois de plus, avec le véhicule du Cercle.

Ces nouvelles aventures des Fugitifs sont toujours aussi agréables à lire. Le scénario et le dessin sont toujours aussi bons, et l’histoire est tellement bien écrite qu’on se sent aussi trahis que les Fugitifs par Alex lorsque l’on sait qu’il est la taupe. Les différentes intrigues sont bien traitées, sans empiéter l’une sur l’autre. Et surtout les personnages sont toujours aussi bien dépeints : les adolescents réagissent comme des adolescents, ce qui est trop rare dans le monde des comics.

C’est vraiment dommage que la seconde série n’ait pas traversé l’Atlantique.

Merci à Discount Comix pour le scan de la couverture du magazine
Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.