Le lundi c’est librairie ! #91

Le lundi c'est librairie !

Et c’est reparti pour une édition 100% actualité VF !

Je vous propose de nous intéresser aujourd’hui à Alpha Flight / SWORD, Bad Ass t1, Deadpool Max t3 et Deadpool Team-Up t2.

Alpha FlightAlpha Flight / SWORD : Alpha Flight déçoit, le SWORD casse la baraque !

Après avoir disparu des plannings pendant un temps, la nouvelle série Alpha Flight de Greg Pak et Fred Van Lente est proposée dans ce Monster. Nous retrouvons donc les héros Canadiens, revenus à la vie lors de Chaos War, dans de nouvelles aventures qui ont cependant un goût de déjà vu. En effet, alors que le début était plutôt sympa, l’histoire part assez rapidement dans tous les sens tout en repiquant d’anciennes idées venant des anciens épisodes d’Alpha Flight). Le résultat est lisible mais décevant, avec des personnages mal dépeints et Vega est tout aussi pénible que dans Astonishing X-Men. Par contre les dessins de Dale Eaglesham et Ben Oliver sont très réussis.

Le reste de l’album est occupé par  la mini-série SWORD…et là c’est un autre calibre. Dans ces épisodes signés Kieron Gillen, nous avons droit à une excellente histoire menée tambour battant avec des personnages parfaitement exploités, pas mal d’humour et des situations bien pensées. Je me suis particulièrement éclaté à la lecture de SWORD, dont j’aurais adoré lire davantage d’épisodes. Les dessins de Steven Sanders et Jamie Mc Kelvie sont également très réussis, et conviennent parfaitement à l’ambiance de la série.

Un album qui ne vaut le coup que pour SWORD, mais au prix du Monster ça fait cher la mini-série !

Alpha Flight / SWORD – Panini Comics – 328 pages – souple – 29,40€


Bad Ass t1Bad Ass t1 : Un premier album très réussi

Premier album du nouveau label de Delcourt, Bad Ass nous raconte l’histoire de Dead End, ancien souffre douleur au lycée devenu tueur à gage. Dans ce premier tome, Herik Hanna met en place son univers en nous présentant un personnage qui n’est vraiment pas recommandable. Tout en racontant le passé de Dead End en parallèle de l’histoire, l’auteur conserve une large part de mystère sur son personnage dont on ne sait pas au juste s’il a des pouvoirs et si oui quelle est leur nature. Ce premier tome est vraiment réussi, avec une histoire qui tient la route et qui réussit à nous intéresser aux aventures d’un personnage totalement antipathique. Ce premier tome de Bad Ass frappe vraiment très fort et n’a absolument pas à rougir de la comparaison avec des titres Américains, inaugurant ainsi en beauté le label Comics Fabric.

Du côté du graphisme, signé Bruno Bessadi, c’est également une résussite avec des planches dynamiques et très soignées.

Un très bon album, qui donne envie d’en lire plus.

Bad Ass tome 1 – Delcourt – 96 pages – cartonné – 14,95€


Deadpool Max t3Deadpool Max t3 : Une conclusion barrée pour une série qui ne l’est pas moins

Après deux tome revisitant Deadpool d’une façon particulièrement trash, David Lapham conclut sa saga consacrée au mercenaire le plus cinglé du monde. Nous retrouvons donc Deadpool et son complice l’inénarrable Bob dans leurs ultimes aventures. Ce tome est encore plus fou que les précédents, qui étaient déjà bien gratinés, l’auteur emmenant le lecteur dans un tourbillon de folie jusqu’au final de la série (avec pas mal de références au « vrai » Deadpool). Si on aime l’humour très noir et que l’on ne redoute pas le trash, cet album est vraiment très drôle et exploite parfaitement l’univers déjanté de cette déclinaison de Deadpool.

Du côté du graphisme, assuré par Kyle Baker, David Lapham et Shawn Crystal, la folie est également de rigueur avec des planches qui reflètent parfaitement l’ambiance très particulière du scénario.

Un très bon album, à conseiller aux amateurs d’humour très noir et très trash

Deadpool Max tome 3 – Panini Comics – 160 pages – souple – 16€


Deadpool Team Up t2Deadpool Team-Up t2 : Meilleur que le premier !

On a décidément droit à du Deadpool à toutes les sauces ces temps-ci, et après un premier album assez inégal nous retrouvons une nouvelle fournée d’épisodes de Deadpool Team-Up. Dans ce second tome, le mercenaire disert fait donc successivement équipe avec Machine Man (version Nextwave), Ken Hale (Atlas), La Chose, Thor, Iron Fist et une vache vampire. Parmi tous ces épisodes, celui avec La Chose est un peu en dessous des autres, qui sont nettement plus drôles que les épisodes du premier tome. Celui avec Machine Man m’a particulièrement fait rire (je ris encore à propos du hamster !), et les autres sont également particulièrement barrés. On n’atteint certes pas le niveau de Deadpool Max, mais ces récits font passer un bon moment en compagnie d’un personnage qui a vraiment un grain.

Du côté du dessin, il y a plusieurs styles différents d’un épisode à l’autre mais globalement le niveau est plutôt bon.

Sans être indispensable, cet album est meilleur que le premier et permet de se changer agréablement les idées.

Deadpool Team-Up tome 2 – Panini Comics – 144 pages – souple – 14€


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

La semaine prochaine, Le lundi c’est librairie ! va laisser un peu de côté l’actualité VF pour se consacrer à la VO avec la chronique de quatre albums dans la langue de Shakespeare.