Le lundi c’est librairie ! #90

Le lundi c'est librairie !

Pour cette quatre-vingt dixième édition de Le lundi c’est librairie ! c’est d’actualité VF très récente dont il sera question.

Je vous propose aujourd’hui de nous intéresser à Aokigahara la forêt des suicidés (en avant-première), Elephantmen t1, Panthère noire t3 et Wonder Woman t2.

AokigaharaAokigahara la forêt des suicidés : Une excellente histoire très bien écrite

Aokigahara est le nom d’une immense forêt se situant au pied du Mont Fuji, surnommée La forêt des suicidés car beaucoup de suicides s’y produisent. El Torres se sert donc ce cadre pour construire une histoire d’horreur en utilisant le mythe de forêt hantée attaché à ce lieu. En suivant le personnage d’Alan, dont la petite amie s’est suicidée suite à leur rupture, nous nous retrouvons immergés dans une ambiance horrifique particulièrement oppressante au service d’une histoire très réussie. El Torres ne se contente pas de faire de l’horreur pour faire de l’horreur, le récit est très bien construit et le contexte spirituel attaché à ce lieu particulier est très bien restitué, notamment à travers le personnage de la jeune garde forestière.  Cela fait un moment que je n’avais pas lu de récit d’horreur, mais celui-ci m’a vraiment captivé et m’a donné envie d’en relire. En plus du récit, cet album propose des bonus : des commentaires de l’auteur, des dessins et un preview d’une autre histoire de la même équipe créative.

La partie graphique, assurée par Gabriel Hernandez, est tout aussi réussie que le scénario. Le style mis en oeuvre dans cet album est un peu particulier et colle parfaitement à l’ambiance d’horreur de l’histoire.

Un excellent album, à ne pas lire tout seul le soir… 😉

Aokigahara la forêt des suicidés – Atlantic BD – 128 pages – souple – 11,95€


Elephantmen 1Elephantmen t1 : Un très bon album

Dans ce premier album d’Elephantmen, Richard Starkings plante le décor de son univers, et autant dire que ce n’est pas gai. L’espère humaine a été décimée par un virus et les survivants affrontent des créatures mi homme/mi animal conçues par un savant fou pour en faire des machines à tuer. Au fil des pages, l’auteur se livre à une réflexion sur la guerre, les dérives de la science et démontre à quel point ces créatures hybrides sont beaucoup plus redoutables que les hommes. Le récit est très dur, donnant l’impression de vivre le conflit aux côtés de ceux qui tentent d’y survivre par tous les moyens. Cette histoire est en tout cas très intéressante, le concept des hybrides parfaitement exploité et on se demande jusqu’où l’auteur va aller dans la suite de cette série.

Du côté des dessins, Axel Medellin, Moritat et Ladrönn rivalisent de talent pour dépeindre cette ambiance désespérée qui transparait de ce récit très sombre.

Un très bon album, illustrant très bien l’horreur de la guerre et les dérives de la science.

Elephantmen tome 1 – Delcourt – 144 pages – cartonné – 14,95€


Panthère noire 3Panthère noire t3 : Une très bonne conclusion

Dans ce troisième et dernière album consacré au séjour New Yorkais de T’Challa, David Liss a mis les bouchées doubles. La Panthère se retrouve en effet confronté à Wison Fisk et ses petits camarades de jeu, dans un récit mené tambour battant sans aucun temps mort. Le combat entre T’Challa et Fisk, autant physique que psychologique, est particulièrement intense et fait appel à toutes les ressources des deux hommes. Cet album termine avec efficacité l’interim de T’Challa sur les terres de Daredevil, et on ne s’ennuie pas une seconde à sa lecture. Le personnage de la Panthère noire est vraiment très bien utilisé dans ce contexte où on ne l’attendait pas, et c’est à regret que j’ai refermé cet album qui met fin à cette aventure.

Du côté du graphisme, les styles de Shawn Martinbrough, Michael Avon Oeming et Jefte Paolo donnent un cachet très agréable à cet album avec des planches très réussies.

Un très bon album, qui conclut en beauté cette période de la vie de T’Challa.

Panthère noire tome 3 – Panini Comics – 112 pages – souple – 12€


Wonder Woman 2Wonder Woman t2 : Un second album tout simplement excellent

Dans ce second album, nous retrouvons Wonder Woman dans la suite des aventures imaginées par Brian Azzarello dans le cadre des New 52. L’auteur a vraiment donné un coup de jeune à l’héroïne en la redéfinissant intelligemment et en construisant un univers passionnant qui revisite de bien belle manière le panthéon des Dieux Grecs. Ces derniers sont en effet très bien dépeints, notamment Hades qui est de loin le plus intéressant dans cet album. Il y a également des moments très émouvants, notamment le passage sur Hephaistos et ses forgerons qui est très bien trouvé. Les lecteurs qui n’ont pas apprécié le run de JMS sur Wonder Woman devraient vraiment tenter cette série, qui fait honneur au personnage de Wonder Woman.

Du côté du graphisme, les planches de Cliff Chang, Tony Akins et Kano sont superbement dessinées et servent à la perfection le scénario.

Un excellent album, à lire sans modération.

Wonder Woman tome 2 – Urban Comics – 144 pages – cartonné – 15€


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

C’est toujours d’actualité VF dont il sera question la semaine prochaine, dans la prochaine édition de Le lundi c’est librairie ! qui est maintenant dans la dernière ligne droite vers son centième numéro… 🙂