Le lundi c’est librairie ! #75

Le lundi c'est librairie !

Hein ? Comment ? Ca fait déjà une semaine ? En fait non, pour combler un peu le retard pris pendant les vacances il y a une double dose de Le lundi c’est librairie ! cette semaine…

Je vous propose de nous intéresser à Luther Strode t1, Soldat inconnu t2, Terreur sainte et Tony Chu t4.

Luther Strode t1Luther strode t1 : Un déferlement de gore gratuit 

A force d’entendre beaucoup de bien de Luther Strode, j’étais particulièrement impatient de découvrir cette histoire de Justin Jordan dont le pitch était plutôt intéressant…et le moins qu’on puisse dire, c’est que je suis tombé de haut : de tous les livres que j’ai lus depuis trente ans, cet album est le plus dégoûtant. Luther Strode est un déferlement de violence gratuite, un peu comme Kick-Ass mais en pire (ce qui n’est pas peu dire). L’histoire ne justifie absolument pas ce déchainement de violence et de gore, et c’est dommage d’utiliser de tels artifices car il surnage quelques bonnes idées dans cette histoire. Mais ces idées ne suffisent pas pour en faire un récit intéressant, car on sent que l’histoire n’est qu’un prétexte pour éclater des tripes le plus souvent possible.

Du côté du dessin, signé Tradd Moore, c’est une véritable boucherie avec du gore omniprésent.

Une grosse déception, dont je n’ai aucune envie de lire la suite.

Luther Strode tome 1 – Delcourt – 147 pages – Cartonné – 15,50€


Soldat inconnu t2Soldat inconnu t2 : Un second tome poignant et passionnant

Dans ce second album, nous retrouvons Moses Lwanga qui continue de mener sa guerre au coeur de l’Ouganda, sous la plume de Joshua Dysart. J’avais beaucoup aimé le premier tome, et je n’ai pas changé d’avis à la lecture de cet album qui est tout aussi passionnant. Il règne une grande violence dans ces pages, mais elle n’est pas gratuite, étant le reflet de ce qu’il se passe dans cette région du globe où la violence est monnaie courante. L’auteur dépeint un personnage déterminé à changer les choses, mais à sa façon pour que le pays sorte du conflit et conserve sa dignité et son identité. Le voile se lève également peu à peu sur le personnage de Moses, qui semble décidément être bien plus qu’une personne lambda qui était au mauvais endroit au mauvais moment. On a l’impression que l’auteur a encore pas mal de choses sous le coude, gardant le lecteur en haleine tout en racontant une histoire poignante et passionnante qui restitue parfaitement la dureté de la situation en Ouganda sans voyeurisme ni pathos.

Du côté du graphisme, les planches d’Alberto Ponticelli sont très réussies et servent parfaitement ce récit.

Un très bon album, dont je suis impatient de lire la suite.

Soldat inconnu tome 2 – Urban Comics – 150 pages – cartonné – 15€


Terreur sainteTerreur sainte : Beaucoup de bruit pour pas grand chose

Terreur sainte est un récit qui a beaucoup fait parler de lui. Après les attentats du 11 septembre, Frank Miller voulait écrire une histoire où Batman allait casser du terroriste mais cela lui fut refusé donc il a écrit son histoire avec son propre personnage. Terreur sainte parle donc d’un justicier urbain (très proche de Batman), qui décide de s’en prendre aux terroristes qui ont sévi dans sa ville. Il s’agit d’une histoire assez basique, où Frank Miller se défoule et fait de la propagande anti-terroriste avec toute l’absence de subtilité qu’on lui connait. Au final on se retrouve avec une histoire bien bourrine, où l’auteur traite un problème complexe de façon simpliste.

Par contre du côté du dessin, les amateurs du style de Frank Miller seront aux anges car c’est vraiment très réussi. Il y a de très beaux effets sur ces pages, et le format choisi pour cette édition les met bien en valeur.

Un album qui se lit, mais sans plus.

Terreur sainte – Delcourt – 100 pages – cartonné – 25,50€


Tony Chu t4Tony Chu t4 : Toujours plus barré, toujours plus fun !

Dans ce quatrième album, nous retrouvons le détective cibopathe de John Layman dans des aventures toujours plus délirantes. L’auteur s’amuse comme un petit fou avec les facultés bizarroïdes de Tony Chu et d’autres personnages, toujours en lien avec la nourriture, tout en continuant à assembler les pièce de son puzzle avec le fil rouge de la série. Cet album, tout comme les précédents, montre que l’on peut faire des histoires très fun à partir d’éléments qui auraient été glauques s’ils avaient été traités sans l’humour et l’atmosphère de folie qui caractérisent cette série. Il y a beaucoup d’humour (noir) dans ces pages, avec des parodies hilarantes et des personnages tous plus barges les uns que les autres.

Les dessins de Rob Guillory sont quant à eux très réussis, le style cartoony de l’auteur étant parfaitement adapté à l’atmosphère de la série et permettant de faire passer sans soucis des scènes qui auraient été ignobles si elles avaient été traitées par des auteurs plus réalistes.

Un excellent album, fortement recommandé pour les amateurs d’humour noir.

Tony Chu tome 4 – Delcourt – 150 pages – cartonné – 14,95€


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

La semaine prochaine, Le lundi c’est librairie ! sera une fois de plus consacré à l’actualité VF, avec la chronique de quatre albums récents.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

6 réponses à Le lundi c’est librairie ! #75

  1. pascal dit :

    je ne comprends pas la critique de luther strode , c’est pas pire que du ennis ou invincible et wolf-man mais tout de suite ce ne sont pas des auteurs stars
    donc c’est dégueu et gore , ne croyez pas ça c’est juste un kiff de geek qui
    peut enfin réaliser ses fantasmes , mais il y’a toujours un prix a payer , moi j’ai bien aimé

    • mdata dit :

      Je n’ai pas raisonné en terme d’auteur (j’apprécie tout autant un album d’un auteur connu que d’un illustre inconnu du moment qu’il est bon) mais bel et bien vis à vis du contenu. Il y a en effet des albums qui ont recours au gore, mais il y a généralement un certain recul, une histoire qui n’existe pas que par le gore. C’est par exemple le cas de Preacher (dont le ton outrancier est au service d’une histoire profondément humaine), d’Invincible (qui part plus dans le cartoony), voire même d’Authority où il y avait un certain second degré. Après je ne me prononcerai pas pour Wolf Man et Crossed, que je n’ai aucune envie de lire 😉

      Luther Strode, c’est comme les productions Millar récentes : le scénario tient sur un timbre poste et il y a du gore racoleur à gogo. Cela peut en effet plaire si on cherche juste des sensations fortes, mais en ce qui me concerne quand il y a un tel degré de violence j’attends plus de l’histoire.

  2. Lord_Leonardo dit :

    Luther Strode j’en avais entendu que du mal donc ton avis ne m’étonne pas 🙂

    La terreur sainte de Frank Miller, OUCH , 100 pages pour 25 euro , je vais m’en passer même si j’aime bien mister Miller en général

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *