Le lundi c’est librairie ! #74

Le lundi c'est librairie !

Cette semaine, c’est d’albums récents dont nous allons parler dans Le lundi c’est librairie.

Je vous propose de nous intéresser aujourd’hui à La cité des orphelins, DMZ t11, Spider Island et Walking dead t16.

La Cite des OrphelinsLa cité des orphelins : Un excellent album avec une histoire originale

Cet album est l’adaptation du roman de OT Nelson, publié dans les années 70. Dan Joley raconte donc l’histoire d’enfants qui luttent pour survivre après qu’un virus mortel ait décimé tous les adultes. Lisa Nelson essaie de rebâtir un semblant de civilisation, tout en affrontant les gangs qui pillent leurs provisions. L’histoire de cet album est particulièrement originale, car habituellement ce sont des adultes et non des enfants que l’on voit lutter pour survivre après qu’un évènement ait brutalement sonné le glas de la civilisation telle que nous la connaissons. Le récit est en tout cas passionnant, avec des personnages parfaitement caractérisés (ce sont des enfants qui agissent comme des enfants, et non des petits adultes) et une héroïne attachante de par son courage mais aussi ses doutes. N’ayant pas lu le roman de OT Nelson, je ne me prononcerai pas sur la qualité de l’adaptation mais en tant que telle l’histoire est vraiment intéressante.

Du côté du dessin, nous avons droit à des très belles planches de Joelle Jones. Le style de l’artiste a un rendu très sympa, qui donne un cachet particulier à cet album.

Un très bon album, qui propose un regard neuf sur la survie après la chute d’une civilisation.

La cité des orphelins – Atlantic BD – 128 pages – souple – 12,95€


DMZ t11DMZ t11 : Cinq bon récits font un bon album

Après un dixième album qui avait surtout pour vocation de redémarrer les activités de Matty Roth, c’est une collection de cinq récits centrés sur différents personnages que nous retrouvons dans ce tome. Brian Wood se consacre successivement à un soldat infiltré, à Wilson, à Amina, à Decade puis à Matty Roth, avec un illustrateur différent pour chaque récit. Bien qu’étant toutes construites sur le même schéma (un épisode = un personnage) ce sont des aspects différents du conflit qui sont abordés (le remord, le défi, etc…). Ces différentes histoires sont toutes très intéressantes, et personnellement j’ai une préférence pour celle qui est consacrée à Amina. Il s’agit en effet d’un récit émouvant sur un personnage qui a beaucoup évolué depuis sa première apparition, et son histoire est vraiment bien écrite. Cependant les autres ne sont pas mauvaises pour autant ! ;)

Du côté du graphisme, comme indiqué ci-dessus plusieurs artistes sont à l’oeuvre dans cet album. Le résultat est globalement bon, avec une certaine continuité dans les styles.

Un bon album, avec des épisodes très bien écrits.

DMZ tome 11 – Urban Comics – 120 pages – souple – 13€


Spider IslandSpider Island : Une collection de tie-ins intéressants

Dans ce monster, nous trouvons les tie-ins de Spider Island qui n’ont pas été publiés en kiosque. Au programme de ce Monster, nous avons droit au Super Bouffon, au Chacal, à Spider Woman, à Shang-Chi, à La Cape et l’Epée, au Punisher, aux Héros à louer et à Spider Girl. Le niveau de cet album est excellent, avec des tie-ins qui se lisent très bien et apportent un éclairage nouveau sur divers moments de Spider Island. J’ai juste été déçu par Shang-Chi, dont l’histoire n’est pas super intéressante et tire en longueur. En dehors de ça, les divers récits sont très bons, y compris les petites histoires courtes, et le concept de Spider Island (qui est quand même bien barré) est parfaitement exploité. Il y a aussi des petites histoires courtes, illustrant les répercussions de Spider Island sur les gens normaux, qui sont tout aussi réussies que les récits centrés sur les super héros ou les super Vilains.

Du côté du dessin, il y a un peu de tout car il y a pas mal d’artistes impliqués dans cet album. Le niveau est globalement bon, même si je dois avouer que je n’ai pas raffolé du graphisme du récit consacré à La Cape et l’Epée (signé Emma Rios).

Un bon album, qui apporte un complément réussi aux séries publiées en kiosque, même si elles sont parfaitement compréhensibles sans sa lecture.

Spider Island – Panini Comics – 380 pages – souple – 28,40€


Walking dead 16Walking dead t16 : Un album passionnant

Après un album de transition, où les survivants tentaient de se remettre de la dramatique attaque des Marcheurs, nous avons droit à de nouveaux évènements qui font rebondir l’histoire. Robert Kirkman introduit en effet de nouveaux personnages et l’histoire prend un tour assez inattendu. C’est une nouvelle fois l’occasion de constater à quel point la situation pèse sur la psychologie des survivants, qui ont énormément changé. Rick est devenu un personnage assez inquiétant, qui est prêt à tout pour assurer la survie de son groupe. On peut du coup se demander s’il est toujours aussi différent des monstres qu’il a déjà combattus (par monstres je ne fais pas allusion aux Marcheurs)…L’histoire est en tout cas toujours aussi captivante, et ne sent pas du tout la redite.

Du côté du dessin, Charlie Adlard signe une nouvelle fois des planches très réussies, qui servent parfaitement le récit.

Un excellent album, qui relance efficacement l’histoire de Walking dead.

Walking dead tome 16 – Delcourt – 144 pages – souple – 13,95€


Et voilà, c’est tout pour le moment.

L’actualité VF récente sera encore une fois au programme de la prochaine édition de Le lundi c’est librairie ! histoire de rattraper un peu le retard pris pendant les vacances… ;)

Autres articles sur ce sujet :