Le lundi c’est librairie ! #60

Le lundi c'est librairie !

Pour sa soixantième édition, Le lundi c’est librairie ! par à nouveau faire un petit tour du côté de la VO avec la chronique de 4 TPB.

Je vous propose cette semaine de nous intéresser à Avengers Next, Batman – A death in the family, Excalibur Classic t3 et Secret Wars.

Avengers NextAvengers Next : Sympathique mais dispensable

Avengers Next se situe dans le même univers que Spider Girl, du même auteur (Tom DeFalco). Il s’agit un futur alternatif, où non seulement Joe Quesada n’a pas réussi à détruire le mariage de Spiderman mais où nous retrouvons aussi la nouvelle génération de héros, qui est constituée de rejetons de la génération actuelle. Faisant suite à deux autres histoires, ce TPB est consacré aux Vengeurs. Accessible même sans avoir lu ces deux autres TPB (ce qui est mon cas), Avengers Next raconte une histoire sympathique mais très classique sur le passage de relai entre générations et la mise en place d’une équipe de Vengeurs. Le récit de Tom DeFalco est sympathique, sans non plus atteindre des sommets.

Du côté du dessin, c’est plutôt pas mal. Ron Lim fait ici un travail plutôt soigné, sans atteindre des sommets lui non plus mais ce n’est pas vilain.

Un TPB sympathique, mais dont vous pouvez vous passer.


Batman a death in the familyBatman – A death in the family : Ca se lit bien mais ce n’est pas une lecture indispensable

La première partie de ce TPB contient le fameux arc A death in the family, qui lui donne son titre. Il s’agit d’un récit dans lequel DC a voulu tenir compte des avis du lectorat vis à vis de Batman : devait-il devenir un personnage solitaire ou bien devait-il continuer à travailler avec Robin ? Les lecteurs devaient voter, ce qui a été fait et vu la couverture vous pouvez deviner quel a été le sort de Jason Todd (qui va beaucoup mieux depuis). Cette histoire de Jim Starlin est un peu longue à démarrer, la quête de Jason Tood en parallèle des magouilles du Joker étant un peu longuette. Par contre la partie postérieure à la mort de Robin est beaucoup plus intéressante, avec une réflexion intéressante sur la vengeance et le concept d’immunité. Graphiquement c’est pas mal, mais sans plus, les planches de Jim Aparo étant assez datées.

La seconde partie du TPB est ironiquement plus intéressante que l’arc qui donne son nom à l’album. Il s’agit en effet de la première apparition de Tim Drake, le successeur de Jason Todd dans le rôle de Robin. Marv Wolfman et George Perez signent ici un récit plutôt bien fichu, où se pose la question de la nécessité pour Batman d’avoir Robin à ses côtés (ce qui est aussi une façon de revenir en arrière sur le fait que le personnage est devenu plus violent). Cet arc se lit vraiment très bien, et graphiquement ces épisodes sont nettement plus réussis que les précédents.

A death in the family est un album qui se lit bien (surtout la seconde partie) mais dont la lecture n’est pas indispensable. J’oserais même ajouter que si Urban Comics décidait de ne pas l’adapter en VF ce ne serait pas grave… 😉


Excalibur Classic t3Excalibur Classic t3 : Un voyage fou et réussi à travers les dimensions

Dans ce troisième opus des aventures de l’équipe Britannique, Chris Claremont s’amuse à balader ses héros de dimension en dimension. Cela fait d’ailleurs beaucoup penser à la série Sliders, car Excalibur tombe à chaque fois sur des versions différentes de la Terre, dont elle part à chaque fois en catastrophe. Ces épisodes sont vraiment très bons et surtout très fun, Chris Claremont s’amusant beaucoup à faire des parodies (dont tout un arc qui parodie John Carter !) et à mettre ses personnages dans des situations insolites. On n’est pas dans le même registre qu’un Nextwave par exemple, mais il émane de ces pages une bonne humeur communicative.

Graphiquement, là aussi c’est la fête grâce au fabuleux graphisme d’Alan Davis, dont j’ai maintes fois loué le talent. Il est malheureusement remplacé de temps en temps par d’autres artistes, mais cela n’empêche pas de savourer les pages où il est présent.

Ce TPB se termine sur un bouche-trou de Michael Higgins et Ron Lim, qui est antérieur à l’histoire qui en occupe la plus grande partie. Ce court récit est assez moyen, que ce soit sur le plan du scénario que sur celui du dessin.

Un très bon TPB, qui donne envie de lire la suite.


Secret WarsSecret Wars : Un classique qui a plutôt bien vieilli

Premier crossover de Marvel, Secret Wars est un récit de Jim Shooter, que ce dernier a écrit pour accompagner la ligne de jouets commercialisée par Mattel. Nous y retrouvons donc un grand nombre de héros et de vilains, enlevés par une mystérieuse entité surpuissante sur un monde de sa création pour se battre entre eux. Secret Wars propose alternativement des passages bien bourrins avec des combats spectaculaires, et des passages plus calmes avec des alliances qui se font et se défont. C’est également l’occasion de voir les différents personnages en dehors de leur cadre habituel, ce qu’ils vivent plus ou moins bien. L’auteur s’en sort bien pour gérer son casting (ce qui ne fut pas le cas pour la suite, Secret Wars II), et l’histoire se lit vraiment très bien. Le fait d’avoir situé Secret Wars en dehors de la Terre lui permet de mieux vieillir que certains récits des années 80, car ces derniers sont généralement très datés.

Graphiquement, Mike Zeck et Bob Layton livrent de bien jolis dessins, qui restituent parfaitement l’ambiance de ce récit et particulièrement son côté spectaculaire.

Outre le plaisir de lire l’histoire sans les coupures de Lug, cette édition TPB est également intéressante pour ses suppléments : les morceaux d’épisodes où les héros sont enlevés sont présents, ainsi que pas mal de bonus (informations sur les jouets Secret Wars, crayonnés…).

Secret Wars est un classique très accessible, qui a plutôt bien vieilli.


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

La semaine prochaine, Le lundi c’est librairie ! sera à nouveau consacré aux titres VF, avec la chronique de quatre albums traduits dans la langue de Molière.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Le lundi c’est librairie ! #60

  1. Strider Tag dit :

    Concernant les « Excalibur Classic », à partir du 3ème tome commence la valse des dessinateurs … et ça empire dans le tome 4 . Dans le tome 5 je pense que Alan Davis n’est même pas présent (c’est le seul tome que je n’ai pas) …

    En ce qui concerne « Secret Wars », je vais aller à contre-courant : c’est une saga que je DETESTE . En fait, quand ça a été réédité en Best-Of chez Panini, j’avais entendu beaucoup de bien, et quand j’ai lu ça a été la déception .
    En fait, c’est une histoire à ne pas prendre au sérieux : malgré quelques bonnes idées (Fatalis TRES BIEN travaillé, les X-men qui se séparent des autres personnages), il y a eu beaucoup de bourdes (le lézard qui n’a rien à faire là [et qui joue à « taper des mains » à un moment !] , Magneto qui tente de séduire la guêpe, Captain America qui pleurniche pour son bouclier à la fin, la fille extra-terrestre qui s’acoquine trop vite) . Bref, en plus de cela, un Mike Zeck pas toujours en forme (surtout à la fin) …. non, moi j’ai pas aimé .

    • mdata dit :

      Merci pour cet avis en effet à contre-courant mais fort détaillé et argumenté. Le Lézard, moi aussi ça m’a dérangé. Par contre le reste ne me choque pas 😉

      Merci aussi pour l’info pour Excalibur, feuilletage de rigueur pour le tome 4 alors. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *