Le lundi c’est librairie ! #59

Le lundi c'est librairie !

Cette semaine, l’actualité VF est encore le sujet de Le lundi c’est librairie !.

Je vous propose aujourd’hui de nous intéresser à Daytripper, Fear itself t2, Freak Angels t6 et Walking Dead – Le guide de A à Z.

DaytripperDaytripper : Une histoire magnifique et superbement dessinée

Daytripper fait partie, comme C’est un oiseau ou Les seigneurs de Bagdad, de ces albums qu’il faudrait mettre d’office entre les mains de ceux qui pensent que les comics sont réservés aux enfants. Fabio Moon et Gabriel Ba nous racontent l’histoire de Bras de Oliva Domingos, qui écrit des nécrologies dans le journal…mais en fait on devrait plutôt dire qu’ils nous racontent les histoires de Bras, car l’originalité de ce récit est de présenter différentes périodes de la vie du personnage principal, chaque période ayant une issue tragique. Au début on ne sait pas trop où l’auteur veut en venir, puis d’un coup les pièces du puzzle se mettent en place. Daytripper est un album très bien écrit, avec de très bons dialogues et chaque période de la vie de Bras est très bien dépeinte (et sur certaines il est difficile de garder l’œil sec, comme celle se déroulant aux 11 ans de Bras).

Graphiquement, Daytripper est également une réussite avec de très belles planches qui servent parfaitement le récit.

Un très bel album dans une édition très réussie.


Fear itself t2Fear itself t2 : Un second album plus réussi que le premier

Trois récits sont au programme de ce nouveau pavé contenant des tie-ins de Fear itself. On commence donc par Home Front, mettant en scène Speedball. Dans cette histoire de Christos Gage, le jeune héros se retrouve confronté au spectre de ses erreurs passées en retournant à Stamford, que les lecteurs de Civil War connaissent bien. Ce tie-in est certes dans le cadre de Fear Itself et présente des personnages qui y évoluent, mais sa thématique tourne surtout autour de la rédemption de Speedball et de ses relations difficiles avec les habitants de la ville. C’est en tout cas très intéressant et bien écrit, avec juste ce qu’il faut d’émotion sans que cela ne vire à la guimauve indigeste. Sur le plan graphique, les planches de Mike Mahyew sont superbes, ce qui ne gâche rien.

On passe ensuite à un combat entre Hulk (transformé en Digne) et Dracula. Victor Gischler met donc en scène un combat acharné entre les vampires et le colosse vert, et le résultat est plutôt pas mal. Certes c’est plutôt bourrin, mais ça se lit plutôt bien. On comprend mieux en tout cas pourquoi le prologue était présent dans le tome précédent, car il plantait le décor pour ce récit. Graphiquement c’est plutôt pas mal, avec des planches réussies de Ryan Stegman.

Pour finir, nous retrouvons les Vengeurs de l’Initiative, mouvement initialement démantelé à la fin de Dark Reign. Sean Mc Keever montre comment la nouvelle Initiative est montée dans le cadre de Fear itself pour que les jeunes héros aident leurs aînés qui sont sur tous les fronts. Cette histoire de Sean McKeever, qui fait intervenir une grande quantité de personnages, est plutôt bien fiche et agréable à lire. Cela fait plaisir de retrouver des seconds couteaux que l’on ne voit que rarement, ainsi que des personnages de l’ancienne série Initiative qui était très agréable à suivre. Du côté du dessin, le graphisme de Mike Norton est très adapté à l’histoire et les planches sont très réussies.

Après un premier tome décevant, ce second « Monster fourre-tout » est une réussite et se lit vraiment très bien.


Freak Angels t6Freak Angels t6 : Un final époustouflant

Et voilà,  l’aventure Freak Angels se termine avec ce sixième album. Dans ce dernier opus, Warren Ellis répond aux dernières questions et met en place un final  époustouflant. Il y a des idées très intéressantes dans ce tome, dont le fait que les jeunes prodiges se voient confrontés à la difficulté de rendre une justice équitable. En tout cas la fin de l’histoire est à la hauteur des albums précédents, avec en plus des dialogues bien écrits. Il reste quelques questions en suspens, mais je pense que Warren Ellis a fait exprès de laisser travailler l’imagination du lecteur sans donner toutes les clefs de son histoire.

Du côté du dessin, le style éthéré de Paul Duffield est plus que jamais adapté à l’ambiance de cette série à l’atmosphère particulière. Les planches sont très réussies et les effets utilisés pour le final très jolis.

Je ne regrette absolument pas d’avoir suivi cette série, qui m’a plu de bout en bout.


Walking dead guideWalking dead – Le guide de A à Z : Intéressant sans être indispensable

Tout au long de la série Walking dead, les personnages vont et viennent, et il est parfois ardu de garder en tête les faits et geste de chacun. Ce guide présente ici tous les personnages de la série, avec plus ou moins de place suivant leur importance. Cela permet de revenir sur la vie de toutes ces personnes qui ont vécu (et parfois péri) sous la plume de Robert Kirkman. Le guide est plutôt bien fait, et pourrait même servir de compagnon de lecture (genre l’avoir sous la main en lisant un tome). Mais cependant il n’est pas indispensable pour deux raisons : déjà l’éditorial présent dans chaque tome permet le plus souvent de raccrocher les wagons quand on se demande qui est le personnage que l’on a sous les yeux. Et aussi parce qu’il va rapidement se retrouver périmé, car contrairement aux sites internet une encyclopédie ne se met pas à jour…

Graphiquement c’est plutôt réussi, mais comme la série ce n’est pas à mettre entre toutes les mains car les illustrations sont goûtues.

Un guide sympathique et intéressant, mais dispensable.


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

La semaine prochaine, Le lundi c’est librairie ! sera consacré à la VO avec la chronique de quatre TPB.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Taggé , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 réponses à Le lundi c’est librairie ! #59

  1. leguman dit :

    Bon j’ai pris Daytripper suite aux bon echos un peu partout mais je suis embeté c’est un pavé et je ne sais pas quand je pourrais le lire!! heureusement c’est juste un seul tome !! En plus j’ai accroché à ce genre de recit sans suite comme Luna Park ou C’est un oiseau, le genre d’histoires atypiques et plus « humaines » que les super heros . Je vais adorer alors!

  2. christophe dit :

    Je viens de passer un agréable moment en lisant le Monster. Il est mieux que le premier, même si j’avais bien apprécié le précédant. Fear Itself aura eu des tie-in souvent plus passionnant que son arc principal, du coup je conseille ce Monster 😉

Laisser un commentaire