Le lundi c’est librairie ! #58

Le lundi c'est librairie !

Cette semaine, Le lundi c’est librairie ! est une nouvelle fois consacré à l’actualité VF, avec quatre titres récents.

Je vous propose de nous intéresser aujourd’hui à Brit t2, Spiderman – La mort de Jean Dewolff, Superman vs Muhammad Ali et The Boys t14.


Brit t2Brit t2 : Le soufflé se dégonfle…

Après un premier album plutôt réussi, nous retrouvons Brit, le baroudeur indestructible de Robert Kirkman dans de nouvelles aventures, et là…franchement je trouve que ça s’essouffle. Un seul mot peut résumer ce tome : trop. Trop d’intrigues dans tous les sens, trop de délires avec Donald, trop de mystérieux mystères, trop de twists…A force de vouloir partir dans tous les sens, Robert Kirkman et Bruce Brown en font de trop, et là pour le coup ça m’a fait le même effet que la crême anglaise : c’est très bon mais si on en mange trop, ça rend malade. Il y a des moments sympathiques, et la sœur de Brit est un personnage amusant, mais à part ça le récit est vraiment confus.

Du côté du dessin, signé Cliff Rathbun et Andy Khun, c’est pas contre plutôt réussi, avec des planches très dynamiques.

Cet album est donc dispensable et j’avoue que je suis un peu inquiet pour la suite de la série, car je me demande si le niveau remontera ou continuera de plonger.


Spiderman - La mort de Jean DewolffSpiderman – La mort de Jean Dewolff : Une des meilleures histoires de Spiderman

Dans les années 80, Peter David  a proposé un arc qui a marqué les lecteurs de Spiderman : la saga du Rédempteur. Il s’agit d’une enquête autour de la mort de Jean Dewolff, fidèle alliée du Tisseur dans la police de New York. Cette histoire surprenait par son ton très mature, montrant un super héros aux prises avec un tueur qui semait les cadavres à chaque épisode, et proposait en filigrane une réflexion sur l’auto-défense et le fait de « faire justice ». Une vingtaine d’années plus tard, le récit n’a rien perdu de sa force et est toujours aussi passionnant  à lire. C’est même une redécouverte, car Lug avait pas mal charcuté ces épisodes et du coup certaines planches en changeaient même de sens. Du côté du dessin, l’ambiance de polar sombre est très bien rendue par le style de Rich Buckler.

L’autre partie de l’album contient la suite de la saga du Rédempteur, publiée 2 ans plus tard. Toujours signés Peter David, ces épisodes ont un contexte différent, moins polar, et axent cette fois-ci la réflexion sur les conséquences des actes des super héros (Spiderman a mutilé le Rédempteur lors de sa capture et perd confiance en lui). A l’époque je n’avais pas trop accroché (il faut dire aussi que la traduction était plutôt ratée) mais en relisant ces épisodes je les ai trouvés vraiment captivants. Pas aussi bons que la première partie, mais très bons quand même. Graphiquement, Sal Buscema offre des planches plutôt réussies, même si elles ont moins bien vieilli que celles de Rich Buckler.

A noter que cette édition a une petite particularité : sur un certain nombre de planches, le texte Italien transparait sous le texte Français (cela semble être le cas sur tout le tirage). Ce n’est pas trop gênant au niveau de la lecture (le texte Italien est beaucoup plus clair) mais ça fait désordre…

En tout cas c’est un très bon album, avec une histoire à couper le souffle.


Superman vs Muhammad AliSuperman vs Muhammad Ali : Une rencontre aussi improbable que réussie

Au cours des années 70, les super héros ont souvent combattu ensemble mais ont aussi fait équipe avec des gens que l’on n’attendait pas. C’est ainsi que par exemple Spiderman avait partagé l’affiche avec l’équipe du Saturday Night Live (époque John Belushi). Dans cet album, nous retrouvons donc un duo tout aussi étonnant que détonnant : Superman et Muhammad Ali. Utilisant une histoire d’invasion extra-terrestre comme cadre pour cette rencontre, Denny O’Neil nous offre un récit très bien ficelé qui met particulièrement en valeur le champion de boxe. Certes il y a une relative naïveté dans le propos, mais cela est tout à fait dans le contexte de l’époque et Superman vs Muhammad Ali a beaucoup mieux vieilli que d’autres récits qui lui sont contemporains. C’est en tout cas un bel hommage à la boxe et à Muhammad Ali qui est dépeint de manière particulièrement fidèle.

Du côté du dessin, cet album est une vraie merveille. Nous retrouvons en effet le grand Neal Adams aux crayons, et les planches sont absolument splendides. Cet album pourrait même être acheté uniquement pour le dessin tant ils sont réussis.

A noter que cette édition, bien que standard (par rapport à la version coffret sortie quelques mois plus tôt), est très réussie et propose des bonus très intéressants (dont des croquis préparatoires).

Un très bon album très divertissant, que l’on aime la boxe ou pas.


The Boys t14The Boys t14 : Un très bon album riche en révélations

Après un album très réussi consacré à Hughie, Garth Ennis fait évoluer l’univers des P’tits gars. C’est également l’occasion d’en apprendre beaucoup plus sur Butcher et sa bande, et maintenant qu’on a découvert le visage de Mallory dans l’album précédent c’est également l’occasion d’en savoir plus sur l’époque où il dirigeait l’équipe. Dans ce nouvel arc, l’auteur a fait le choix de révéler pas mal de choses, y compris des évènements évoqués dans les histoires précédentes sans plus de précisions (mais il en a gardé sous le coude fort heureusement). C’est une nouvelle fois une réussite, les passages trash étant au service d’une histoire bien construite qui marque une nouvelle étape dans la montée de la tension perceptible dans  la série.

Du côté du dessin, les planches de Russ Braun sont très réussies et collent parfaitement à l’ambiance du récit.

Un très bon album pour une série qui a su prouver album après album qu’elle était autre chose qu’une accumulation de scènes trash.


Et voilà c’est tout pour aujourd’hui.

La semaine prochaine, Le lundi c’est librairie ! vous présentera de nouveau quatre albums récents.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Le lundi c’est librairie ! #58

  1. pacclerouge dit :

    Sans avoir pris connaissance ce que tu avais écrit avant de pouvoir lire ce tome, je suis tout à fait d’accord avec tes ressentis. Franchement The Boys monte en puissance. Je vois en tout cas que les réserves que tu avais pues avoir il y a quelques tomes sont maintenant dissipées.
    Tu verras que je te rejoins sur tous les points que tu mentionnes dans ce que j’ai moi-même écrit.
    http://librairie-preambule.blogspot.fr/2012/05/boys-t14.html

    Tu n’en parles pas par contre, mais qu’as-tu pensé de l’illustration finale ?

    • mdata dit :

      Ton article est très intéressant, et rappelle en plus le contexte de la série. Bravo !

      Mes réserves, apparues il y a deux tomes, sont en effet dissipées et j’en suis content 🙂 Pour l’illustration finale, tu parles de la dernière avant la couverture ? (si c’est ça, effectivement c’est très trash)

Laisser un commentaire