Le lundi c’est librairie ! #54

Le lundi c'est librairie

 

Comme promis la semaine dernière, Le lundi c’est librairie ! est encore une fois au coeur de l’actualité VF cette semaine.

Je vous propose cette semaine de nous intéresser à Batman – Sombre reflet t2, Gravel t1, Jennifer Blood t1 et Near death t1.

Batman Sombre reflet 2Batman – Sombre reflet t2 : Une excellente conclusion

Après un très bon début au mois de février, nous pouvons enfin lire la suite et fin de cette histoire de Scott Snyder mettant en scène Dick Grayson dans le rôle de Batman. L’auteur continue sur sa lancée en nous offrant une excellente conclusion à cette très bonne histoire, où le lecteur est bien souvent berné. Le personnage de James Gordon Jr est vraiment très bien caractérisé, et l’univers de Batman intelligemment exploité dans un récit passionnant.

Du côté du dessin, nous retrouvons Jock et Francesco Francavilla qui une fois de plus livrent de bien belles planches qui illustrent à merveille cette histoire à l’ambiance particulière.

Sombre reflet aura été de bout en bout une histoire passionnante, que l’on ne peut que conseiller aux lecteurs qui apprécient Batman.

 


Gravel 1Gravel t1 : Un premier album sympa mais très violent

Dans ce premier album de Panini adaptant une série de chez Avatar Press, nous faisons connaissance avec le sergent-major William Gravel. Ce personnage n’est pas un banal militaire mais un membre d’une organisation secrète de détectives de l’occulte. Cette histoire, signée Warren Ellis et Mike Wolfer, raconte donc la quête de vengeance du personnage, qui a été trahi par son organisation. On retrouve donc une ambiance très marquée par la magie, dans un univers que l’on découvre petit à petit. Gravel n’est pas le meilleur travail de Warren Ellis, mais ce premier tome est plutôt sympa et se lit bien. Par contre ce n’est pas pour les estomacs fragiles, car le récit est particulièrement violent (Gravel ne fait pas dans la dentelle).

Du côté du dessin, les planches de Raulo Caceres et Oscar Jimenez sont plutôt réussies et bien adaptées à l’ambiance particulière du récit (la violence étant illustrée par des passages bien gore).

Gravel n’est pas une série indispensable, mais c’est une lecture plutôt sympa si on a l’estomac solide.


Jennifer Blood 1Jennifer Blood t1 : Pas le meilleur travail de Garth Ennis

Avec Jennifer Blood, Garth Ennis nous propose un récit où se rencontrent Desperate housewives et Dexter. Il s’agit en effet de l’histoire de Jennifer Fellows, mère de famille ordinaire le jour et tueuse impitoyable la nuit. Comme souvent avec l’auteur de Preacher, tout n’est pas aussi simple qu’il parait, et Jennifer a de très bonnes raisons d’agir ainsi. Jennifer Blood est une histoire intéressante et très trash, avec pas mal d’humour noir  et de violence, mais contrairement à d’autres travaux de Garth Ennis il manque ce petit quelque chose qui montre que l’auteur ne raconte pas une histoire trash juste pour raconter une histoire trash. Du coup cela donne une histoire très premier degré, manquant de la dérision habituelle d’Ennis, et c’est dommage. Cela reste cependant un défouloir efficace, mais il ne faut pas s’attendre à plus.

Du côté du dessin, les différents artistes à l’oeuvre (Adriano Batista, Marcos Marz et Kewber Baal) livrent des planches très réussies et tout à fait dans le ton de cette  histoire trash et gore.

Si vous cherchez une histoire violente et bourrine, cet album vous plaira. Mais si vous cherchez l’auteur de Preacher, Punisher et The Boys, vous risquez d’être déçus…


Near death 1Near death t1 : Un très bon album

Il arrive que des histoires séduisent juste avec leur pitch, et en ce qui me concerne c’est ce qui s’est passé avec Near death. Il s’agit en effet de l’histoire d’un tueur professionnel qui décide à la suite d’une expérience de mort imminente (near death en VO) de racheter ses fautes passées pour ne pas se retrouver en Enfer. Ecrite par Jay Faerber, cette histoire ne souffre d’aucun temps mort et s’avère particulièrement intéressante. L’ambiance de cet album m’a fait penser à celle qu’on peut trouver dans ceux de la série Criminal, et c’est une très bonne chose. L’histoire est plutôt violente mais sans excès et sans recours au trash ou au gore. Et même s’il ne s’agit que du début de la série, on peut tout à fait lire cet album comme un one-shot.

Du côté du dessin, le graphisme de Simone Guglielmini est très réussi et restitue parfaitement l’ambiance de polar de cette histoire.

Un bon album, qui se lit très bien et donne envie d’en lire plus.


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

La semaine prochaine, nouvelle promenade au cœur de l’actualité VF pour Le lundi c’est librairie ! avec quatre autres albums récents.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.
Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire