Le lundi c’est librairie ! #38

Le lundi c'est librairie

Cette semaine, Le lundi c’est librairie ! sera comme prévu consacré aux albums que l’on pouvait trouver à petit prix chez Noz.

Je vous propose donc de nous intéresser à Angel, Foolkiller, Solomon Kane et La Légion des monstres.


AngelAngel : Une relecture réussie des origines d’Angel

Ce graphic novel signé Roberto Aguirre-Sacasa s’intéresse à une période très importante dans la vie de Warren Worthington : il s’agit de la découverte de ses pouvoirs de mutant alors qu’il était en pension. Tout en étant très fidèle aux récits qui ont déjà été faits sur cette période, l’auteur arrive à glisser des éléments nouveaux sans dénaturer l’histoire. En effet, alors que je ne m’attendais qu’à un énième rabâchage de la même histoire, c’est un récit qui a sa propre identité et qui s’avère très plaisant à lire. On retrouve les points principaux des origines d’Angel (la découverte de la plume, la solitude forcée, le sauvetage lors de l’incendie) dans un cadre bien fichu avec des idées fort intéressantes (comme par exemple le déguisement pour confondre un prêtre aux agissements malsains). Du côté du dessin, le graphisme d’Adam Polina est très particulier (et c’est pour cela que je n’avais pas pris l’album au départ) : les personnages sont tous dessinés dans un style qui s’éloigne radicalement de tout réalisme, et l’envergure des ailes d’Angel est même bien au-delà de ce qu’on a pu déjà voir auparavant. Mais passé le moment de la découverte ce style est quand même plutôt joli et confère à ce graphic novel une ambiance toute particulière. Sans être indispensable cet album est vraiment une bonne surprise et mérite largement que vous lui donniez une seconde chance si comme moi vous l’aviez mis de côté lors de sa sortie.


FoolkillerFoolkiller : Le cran au-dessus du Punisher

Quand on mentionne le personnage de Foolkiller, on pense immédiatement à l’allumé qui sévissait dans l’univers Marvel et réglait son compte aux « fous » (selon son point de vue) à coups de pistolet à rayons. Mais malgré le titre, cet album n’a rien à voir avec ce personnage, même si Gregg Hurwitz a glissé quelques clins d’oeil. Pour faire court, on pourrait dire que Foolkiller, c’est le Punisher en pire. Nous avons donc affaire à un personnage qui rend la justice à sa manière, c’est à dire avec beaucoup de violence. Touché par le cas d’un loser qui a perdu sa famille à cause de ses agissements, Foolkiller va s’attacher à châtier tous ceux qui sont responsables de la situation, ce qui entre dans le cadre de sa croisade. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’auteur ne fait pas dans la dentelle, les méthodes de Foolkiller pourraient presque faire passer ce bon vieux Frank Castle pour une fillette. L’histoire est en tout cas plutôt réussie, avec des surprises bien amenées (ne serait-ce que le tueur qui vient s’occuper de Foolkiller). En tout cas ce n’est pas un livre à lire si on a le cafard, parce que ce n’est pas franchement gai tout ça !  Du côté du dessin, le graphisme de Lan Medina est très réussi et colle parfaitement à l’ambiance du scénario. Il y a de la tripe un peu partout, mais sans sombrer dans le gore gratuit et racoleur. Un bon album à réserver aux lecteurs qui ont l’estomac solide…


Solomon KaneSolomon Kane : Un album pas indispensable mais qui se lit très bien

Solomon Kane est un personnage imaginé par Robert E Howard, créateur de Krull et Conan le Barbare : il s’agit d’un puritain Anglais qui chasse le mal au seizième siècle. Dans cet album, on retrouve donc Solomon Kane dans une histoire de Scott Allie, permettant de s’imprégner assez facilement de son univers. Le scénario est plus complexe qu’il n’y parait au premier coup d’oeil, et tel Solomon le lecteur se fait balader régulièrement par l’auteur qui multiplie les fausses pistes. L’ambiance est en tout cas parfaitement réussie, et on s’intéresse très vite à ce récit où on tente de démêler le vrai du faux dans une ambiance horrifique. Du côté du dessin, c’est Mario Guevara qui tient les crayon et c’est vraiment très réussi. L’ambiance horrifique est parfaitement rendue avec également quelques touches de gore bien crado. Cet album n’est pas indispensable mais il se lit vraiment très bien et dans mon cas a constitué une surprise très agréable.


La Legion des MonstresLa Légion des monstres : Un album très inégal

Dans cet album on trouve une compilation de récits courts mettant en scène les « monstres » de l’univers Marvel, c’est à dire des personnages qui lorgnent vers l’horreur. Morbius, Lilith, Satanna, l’Homme chose, la Momie, Simon Garth et le Loup garou sont donc les protagonistes d’histoires à la qualité assez inégale, signée de divers auteurs. Certaines histoires, dont par exemple celle de la Momie, sont très réussies, alors que d’autres (notamment celle sur l’Homme chose) sont beaucoup plus quelconques. L’intérêt de cet album provient principalement du regroupement de ces personnages un peu oubliés (à part l’Homme chose pour les lecteurs de Thunderbolts bien sûr), permettant d’avoir un aperçu du volet horrifique de Marvel. Côté dessin, c’est également assez inégal, les artistes ont des styles différents dont le rendu est plus ou moins réussi. Mention spéciale à l’épisode sur la Momie, dont la composition graphique totalement déstructurée est très réussie et offre à ce récit une mise en page très originale. L’album se termine par un récit de Bill Mantlo datant des années 70, où plusieurs de ces personnages (associés à Ghost rider) sont réunis dans une même histoire. Ce récit, assez kitch, est l’occasion de voir comment la narration des histoires sombres a évolué depuis les années 70, où on était très loin de ce que peut proposer la ligne Max de nos jours. Il est en tout cas assez intéressant et conclut assez bien l’album. Cet album est dispensable, car trop inégal, mais quand on le trouve à 2€ ça passe mieux… 😉


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui…

La semaine prochaine, Le lundi c’est librairie ! vous proposera quatre albums sortis il y a quelques temps mais dont je n’avais pas eu l’occasion de vous parler jusque là.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Le lundi c’est librairie ! #38

  1. Stephane P. dit :

    Je note Foolkiller, donc, sur ma liste des trucs à trouver prochainement. 😉

  2. Kiwi Kid dit :

    Je suis allé à Noz pour trouver quelques comics et j’ai pu y trouver:
    * X-Babies: très bonne surpise ! Vraiment drôle
    * Clandestine: pas inintéressant mais le récit à vieillit et on ne s’attache pas aux personnages
    * la Légion des Monstres: même critique que toi, le seul récit de la Momie vivante par Hickman au scénario et illustrations vaut l’achat du bouquin ! J’ai été surpris par l’histoire de Morbius qui s’est aussi avéré intéressante… En revanche, petite déception pour Man-Thing que j’aime beaucoup et qui n’a pas une histoire à sa hauteur. D’autres récits comme celui du monstre de Frankestein ou le récit final sont limite à éviter… 🙁
    *Dr Strange par Brian K Vaughan: Très bonne surprise. Le récit pose les bases de l’univers du Sorcier Suprême. Et même si la fin est parfaitement prévisible dès le gros retournement de situation au milieu du TPB, c’est vraiment sympa. De plus, Vaughan met en avant le personnage de l’Infirmière de Nuit, qui gagne à être connue.

    Pour les amateurs il y a aussi toutes la série Jubilée (sous différents formats) par Kirkman, mais ça n’a franchement pas l’air grandiose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *