Le lundi c’est librairie ! #339

Le lundi c'est librairie !

Le lundi c’est librairie ! vous propose la chronique de deux albums, édités par Delcourt Comics.

Au programme : Walking dead – Negan et Star Wars – Strips t1.

Walking dead – Negan
Walking dead - Negan - Mai 2018

Delcourt Comics
Collection Contrebande

NC pages – 12.99€
Mai 2018 – Souple

Robert Kirkman
Charlie Adlard

Découvrez les origines tant attendues du plus emblématique de tous les anti-héros psychopathes de la BD. Découvrez ce qui fit de Negan ce personnage que l’on aime haïr. Cet album hors-série de la série est complété de récits courts consacrés à Michonne, Tyresse, Morgan et Le Gouverneur.
Un homme vit une vie quasiment sans histoire. Il est marié, travaille comme tout le monde, sans se poser plus de questions que cela… Jusqu’au jour où tout bascule. Sa femme, Lucille, est emportée par un cancer au moment où le monde devient fou. Un monde où les morts reviennent à la vie et ne désirent qu’une chose : dévorer les vivants. Toute son existence est anéanti en l’espace de quelques jours et Negan, fou de douleur, va choisir de survivre. À n’importe quel prix…

Negan est un personnage très important de l’univers de Walking dead, à la fois un vilain extrême puis un personnage plus complexe qu’il n’en a l’air. Il est temps maintenant de se pencher sur la genèse de cet individu peu commun.

Robert Kirkman nous raconte donc comment un homme comme les autres est devenu le monstre à la batte barbelée, en nous détaillant toutes les étapes de sa métamorphose. Certes, Negan portait en lui les graines de l’homme peu recommandable qu’il est devenu (ne serait-ce que par son langage fleuri, toujours traduit avec beaucoup de poésie par Edmond Tourriol) mais il y a eu des étapes marquantes qui l’ont forgé tel qu’il est devenu. A ce titre, on pourrait penser au discours du Joker dans The killing joke où il affirme qu’une seule mauvaise journée fait basculer un homme sur le chemin du mal.

Les origines de Negan sont en tout cas très intéressantes, avec en outre des clins d’oeil à des situations à venir par la suite. Cela permet de voir les événements bien connus de la série, vus sous un angle différent car même si Negan est la vedette incontestée de ce récit il ne faut pas oublier les zombies qui en sont la toile de fond !

D’autres récits complètent le sommaire de cet album, consacrés chacun à un personnage (Michonne, le Gouverneur et Tyreese). On est un bon cran en dessous de l’histoire de Negan, mais le sommaire est tout de même bien complété sans qu’il n’y ait de sensation de remplissage.

Du côté du dessin, Charlie Adlard est toujours très inspiré et livre des planches très soignées. Son style demeure reconnaissable au premier coup d’oeil, et le noir et blanc permet d’atténuer quelque peu les images qui seraient choquantes en couleurs.

Un excellent album, qui permet d’en apprendre plus sur un personnage devenu majeur dans la série.


Star Wars – Strips tome 1
Star Wars - Strips t1 - Juin 2018

Delcourt Comics
Collection Contrebande

272 pages – 39.95€
Juin 2018 – Cartonné

Russ Manning

Alors que l’histoire de la franchise Star Wars n’en était qu’à ses balbutiements, les récits situés en dehors des films se limitaient à quelques romans, quelques dizaines de comics et une gamme de jouets encore peu étendue. Le développement d’un comics strip quotidien de Star Wars fut alors ce qui se rapprochait quasiment le plus du ton et de l’esprit des films. C’est Russ Manning, dessinateur légendaire de Magnus et de Tarzan, qui ouvrit alors le bal…

Quand on pense aux BD consacrées à Star Wars, on pense tout de suite à Marvel ou à Dark Horse mais il ne faut pas oublier qu’il y a eu d’autres récits se situant dans une galaxie lointaine.

Russ Manning, légendeur dessinateur de strips (les bandes illustrées des journaux, qui ont donné leur nom aux comics) a également adapté sur papier l’univers de George Lucas. A cette époque l’univers étendu était en gestation et la seule préoccupation était de proposer des histoires de qualité se déroulant dans un univers aux frontières encore floues.

Nous avons donc droit dans cet imposant album à la première partie des strips quotidiens signés Russ Manning. L’auteur, grand amateur du film, a pris soin de proposer une ambiance de science-fiction très soignée en respectant l’esprit de la saga de George Lucas. Il y a forcément des libertés prises, avec des personnages supplémentaires par rapport à l’univers cinématographique, mais on retrouve vraiment l’esprit du premier film. Ces strips sont très intéressants, avec beaucoup de bonnes idées très bien exploitées. Les histoires sont vraiment très bien ficelées, et le côté strip avec une tension permanente d’une bande à l’autre est vraiment plaisant.

Ce qui est surprenant en tout cas, c’est à quel point tout en partant du même matériau de base les strips et les comics Marvel partent dans des directions différentes. Il n’y a aucune sensation de redite entre les deux pans de cet univers étendu en gestation, ce qui est une bonne chose car les lecteurs de l’un ou de l’autre ne se sentent pas floués avec des doublons.

La partie graphique, signée également Russ Manning, est tout aussi soignée que le scénario. Là aussi on voit une différence très marquée avec Marvel malgré l’univers commun, et les bandes sont vraiment très joliment dessinées. A noter qu’il y a à la fois des récits en noir et blanc et d’autres en couleurs.

Un excellent album, passionnant et proposé dans une très belle édition.


C’est tout pour aujourd’hui !

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Administrateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.