Le lundi c’est librairie ! #186

Le lundi c'est librairie !

Le lundi c’est librairie ! est de retour avec la chronique de trois albums.

Au programme : Deadpool – Les noces de Dracula, La balade de Lobo et Walking dead t22.

Deadpool – Les noces de Dracula
DeadpoolDracula

Panini Comics

296 pages – 25.40€
Janvier 2015 – Souple

Brian Posehn / Gerry Duggan
Reily Brown / Khary Randolph / Scott Koblish



Avant de célébrer le mariage de Deadpool et de sa dulcinée dans la revue DEADPOOL 10, découvrez l’histoire de leur rencontre et les secrets que cache leur romance… sanglante ! Dracula embauche Deadpool pour transporter une précieuse marchandise mais le mercenaire provocateur n’a aucune idée des problèmes qui l’attendent ! Avec en invités Blade, M.O.D.O.K., le Loup-Garou et Bob, l’agent de l’Hydra.

Dans cet album au format Monster se trouve l’histoire de la rencontre entre Deadpool et sa future femme, et une fois encore le mercenaire le plus barré de l’univers Marvel ne se ménage pas pour offrir un moment de délire au lecteur. Les auteurs s’amusent comme des petits fous en orchestrant cette rencontre sur fond de contrat avec Dracula, et tout comme dans la série que l’on peut suivre en kiosque le sérieux n’est pas invité dans l’histoire. Cependant vu le format choisi je trouve que cela fait un peu cher pour suivre cette histoire, qui de plus n’est pas indispensable pour la compréhension de Deadpool 10 en kiosque. Certes c’est rigolo, on retrouve du Deadpool qui fait du Deadpool et ses petits camarades de jeu ne sont pas en reste, mais à moins d’être vraiment un complétiste du personnage et ne pas avoir envie de rater la moindre de ses aventures cela ne vaut pas le coup de sortir 25€ pour cette histoire qui aurait tout aussi bien pu être déclinée en kiosque sous forme de numéros hors série.

Du côté du graphisme, là aussi on retrouve l’ambiance habituelle de la série et ça marche plutôt bien.

Un album rigolo, mais dispensable.


La balade de Lobo
LaBaladeDeLobo

Urban Comics

208 pages – 19€
Octobre 2014 – Cartonné

Keith Giffen / Alan Grant
Simon Bisley / Christian Alamy



Dernier survivant de la race des Czarniens, le chasseur de primes le plus déjanté de la galaxie poursuit sa route à travers l’espace entre contrats juteux et la protection de ses amis, les dauphins. Mais quand une affaire sanglante le laisse pour mort, sa résurrection ne se fera pas sans peine !

S’il fallait élire le comic book le plus barré de l’année 2014, La balade de Lobo serait un très sérieux prétendant au titre. Deux récits consacrés au dernier Czarnien sont en effet au programme de cet album, et le moins qu’on puisse dire c’est que Keith Giffen et Alan Grant ont bien chargé la mule côté délire. On retrouve en effet l’ambiance de folie et de surenchère dans le grand n’importe quoi qui sont caractéristiques de l’univers de Lobo, et force est de constater que ça marche plutôt bien. L’humour des auteurs est un peu particulier, mais du moment que l’on apprécie ce genre d’humour il y a de quoi bien s’amuser avec cet album. La seconde partie (Le retour de Lobo) est à mon avis la plus drôle, mais la première (Le dernier Czarnien) est de son côté plutôt amusante aussi. Il va sans dire qu’il faut apprécier l’humour très noir et les délires à outrance pour apprécier cet album, mais si c’est votre cas vous devriez passer un bon moment en compagnie du dernier Czarnien.

Du côté du graphisme, c’est assez particulier. On retrouve dans le dessin ce côté too much qui caractérise le scénario, et donc cela colle bien à l’ambiance du récit. Mais je pense qu’un feuilletage est de rigueur car il n’est pas dit que cela plaise à tout le monde.

Un très bon album, qui offre un bon moment de défoulement à ses lecteurs.


Walking dead tome 22
WalkingDead22

Delcourt Comics

168 pages – 14.95€
Janvier 2015 – Souple

Robert Kirkman
Charlie Adlard



La Colline, Alexandria Quelque temps après la Guerre totale. Une autre vie commence pour les survivants de la terrible bataille qui a opposé Negan, Rick et Ézéchiel. La menace directe de Negan écartée, chacun espère retrouver une existence à peu près normale. Mais cest sans compter sur les zombies, les vivres quil faut trouver et, surtout, Robert Kirkman et son sens du drama Cest une autre vie qui commence.

Après la conclusion de l’intense combat contre Negan, je me demandais comment Robert Kirkman allait donner une suite aux aventures des survivants et je craignais de retomber dans le même schéma (tranquillité / conflit / retour à la tranquillité / etc…). Mais l’auteur a eu l’excellente idée de ne pas directement donner la suite de l’album précédent mais au contraire de redistribuer les cartes en avançant de plusieurs années. Certes le procédé n’est pas forcément nouveau, mais cela fonctionne très bien et cela n’interdit pas en plus de revenir sur ces années passées sous silence ultérieurement (notamment sous forme de flashback). Avec ce nouveau départ, l’album est très intéressant et permet de relancer l’intérêt sur les personnages qui ont du coup évolué à l’écart du regard du lecteur, et ce dernier doit donc apprendre à les redécouvrir. Certes, on peut se douter assez rapidement que le nouveau statu quo ne va pas durer, mais en ce situant dans un nouveau cadre cela donne à l’histoire un intérêt supérieux à ce que cela aurait donné avec une suite directe.

Du côté du dessin, nous retrouvons un Charlie Adlard toujours en grande forme.

Un très bon album, qui relance efficacement la série.


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle chronique.