Le lundi c’est librairie ! #177

Le lundi c'est librairie !

Comme annoncé ce matin, Le lundi c’est librairie ! est de retour pour une nouvelle chronique.

Au programme : Clone t2, Punisher t2, Red Team t1 et Sixth Gun t2.

Clone tome 2
Clone2

Delcourt Comics

144 pages – 14.95€
Août 2014 – Cartonné

David Schulner, Aaron Ginsburg, Wade McIntyre
Juan Jose Ryp

La vie parfaite du docteur Luke Taylor est devenue un cauchemar le jour où un clone de lui-même a débarqué en sang chez lui. Depuis, il est devenu un homme traqué, à la recherche de sa femme et de sa fille perdues. Aidé par une organisation secrète, il doit affronter la deuxième génération de clones, plus forts et sans pitié…

Après un premier tome qui constituait une bonne entrée en matière, nous retrouvons donc Luke Taylor aux prises avec l’histoire incroyable des clones. Je dois avouer que le soufflé retombe un peu avec ce second tome. Est-ce parce que David Schulner n’est plus seul à la barre mais accompagné d’Aaron Ginsburg et Wade McIntyre ? En tout cas ce qui se dégage de cet album est une impression de « too much » qui tranche avec le premier volume. Le concept est en effet poussé plus loin mais les auteurs en font un peu de trop et du coup on part sur de l’action bourrine même si certains aspects plus intéressants du concept, comme les relations des clones avec l’entourage de Luke, ne sont pas négligés. Cela donne un peu l’impression que les auteurs ne savent pas trop où il vont et pondent du clone un peu n’importe comment, ce qui m’a fait penser à la saga du Clone pour Spiderman. Ce n’est pas non plus désagréable à lire, mais franchement j’ai préféré le premier tome.

Du côté du dessin, en toute objectivité ce n’est pas fameux. Le graphisme de Juan Jose Ryp est en effet pas mal mais sans plus comme pour le premier tome et notamment les visages ne sont pas très réussis. Par contre on peut apprécier qu’il soit toujours calme sur le gore même si c’est assez sanguinolent par moments.

Un album un peu décevant, moins bon que le premier.


 

Punisher tome 2
PunisherMereRussie

Panini Comics

280 pages – 28.50€
Juillet 2014 – Cartonné

Garth Ennis
Leandro Fernandez, Doug Braithwaite

La série Punisher se poursuit avec ce second album. Dans Kitchen Irish, Punisher se retrouve malgré lui au cœur d’un conflit entre bandes rivales à Hell’s Kitchen. Puis, dans Mère Russie, Frank Castle tente de stopper la propagation d’un virus mortel !

Deux récits complets constituent ce second tome de Punisher en version Deluxe, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils sont très différents. En effet, Garth Ennis traite aussi bien d’une guerre des gangs à Hell’s Kitchen que de l’infiltration d’une base Russe. Le talent de l’auteur sur le Punisher n’est plus à démontrer, et il nous fait profiter de deux excellentes histoires. Très sérieux, ces récits sont passionnants et se lisent d’une traite. Le second est d’ailleurs à mon avis le plus réussi, donnant l’impression de regarder un très bon film et montrant une fois de plus la grande maîtrise de l’auteur sur tout ce qui se rapporte à la guerre. Le premier n’est cependant pas inintéressant, plus classique mais diaboliquement efficace avec un final qui est vraiment très Ennis-ien.

Du côté du dessin, par contre c’est le contraire. J’ai en effet préféré celui du premier épisode au second, mais de toutes façons le niveau est très bon.

Un très bon album, qui donne envie d’un rythme de publication plus soutenu pour avoir rapidement la suite.


 

Red Team tome 1
RedTeam1

Panini Comics

176 pages – 17.50€
Juillet 2014 – Cartonné

Garth Ennis
Craig Cermak

La Red Team est une unité d’élite anti-drogues basée à New York. Ses membres Eddie Mellinger, Trudy Giroux, Duke Wylie et George Winburn sont parvenus à arrêter tous les grands parrains de la ville… à l’exception d’un seul. Ne pouvant accepter que celui-ci s’en tire à si bon compte, nos quatre policiers vont alors prendre des mesures extrêmes !

Avec ce premier tome, Garth Ennis revient à un style où il a fait un excellent travail en dépeignant la croisade de Frank Castle : le polar. L’auteur s’aventure sur un terrain glissant en nous racontant l’histoire d’une équipe de flics qui décide de faire justice de façon expéditive. Totalement dénué d’humour, ce polar âpre et violent ne prend pas vraiment parti en racontant de façon objective comment ces missions dignes d’un escadron de la mort ont été menées. On n’est pas forcément au top du talent du turbulent auteur Nord-Irlandais mais cette histoire se situe néanmoins dans la fourchette haute de sa production récente (au contraire du décevant Jennifer Blood). On retrouve également une caractérisation réussie comme à son habitude, et une fin ouverte permettant de considérer cet album comme un one-shot ou un début de série.

Du côté de la partie graphique, assurée par Craig Cermak, la qualité est aussi au rendez-vous.

Un très bon album, qui traite efficacement le sujet sans tomber dans la facilité.


 

The Sixth gun tome 2
TheSixthGun2

Urban Comics

136 pages – 15€
Juillet 2014 – Cartonné

Cullen Bunn
Brian Hurtt

Seulement un mois après le tome 1 et ses créatures lovecraftiennes, nos aventuriers du « 6-coups maudit » poursuivent leur chevauchée infernale, direction les sombres marais de la Louisiane ! Les mystères de l’Ouest n’ont jamais été aussi impénétrables ! Suite au traumatisant dénouement de la bataille de Maw, Drake et Becky se réfugient au coeur de la tentaculaire Nouvelle-Orléans. Alors qu’ils préparent leur prochain coup visant à mettre la main sur les armes maudites, ils entrent en contact avec les forces mystiques habitant la région. Traîtrise et magie vaudou sont au rendez-vous !

Après un premier tome très convaincant, nous retrouvons les personnages de la série de Cullen Bunn qui continuent leur difficile quête. Inutile de faire durer le suspense, ce second tome est tout aussi réussi que le premier. On retrouve en effet cette ambiance insolite d’horreur et de sorcellerie dans le cadre du far west et les personnages sont toujours très bien caractérisés. Action, émotion… Il ne manque rien à cette série qui fait partie de mes lectures préférées de 2014 malgré le fait que le far west ne soit pas du tout mon genre de prédilection. Ce second tome annonce également des choses intéressantes à venir, donc vivement le troisième tome ! Si vous avez aimé le premier tome, foncez sur ce second album qui ne vous décevra pas.

Côté dessin, là aussi nous sommes en terrain connu avec les planches très réussies de Brian Hurtt.

Un très bon album, dans la lignée du précédent.


Et voilà , c’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle chronique.